• Facebook Social Icon

© 2017 by Théâtralités.  Proudly created with Wix.com by TRIO

  • Yanik Comeau

17 janvier

Théâtralités présente Éphémérides du Théâtre québécois. Que s'est-il passé dans le monde du théâtre québécois un 17 janvier... ? Venez voir!

1968: Création de Hamlet, prince du Québec de Robert Gurik dans une mise en scène de Roland Laroche au Théâtre L’Escale (Montréal)

Les productions Deschamps-Lelarge étaient derrière la création de cette pièce de Robert Gurik, une satire politique dans laquelle les personnages de Shakespeare devenaient des personnalités québécoises et canadiennes. René Lévesque était Horatio, Pierre Elliott Trudeau Laërte, Lester B. Pearson Polonius, Jean Lesage Ophélie, Jean Marchand Guildenstern, Gérard Pelletier Rosencrantz et Pierre Bourgault l’officier du Rhin. On retrouvait même le général de Gaulle dans le rôle du Spectre) alors que l’Église et l’Anglophonie étaient la Reine et le Roi. La pièce mettait en vedette Benoit Girard, Roger Blay, Gilles Renaud, Pierre Dufresne, Henri Norbert, Jean-Pierre Masson, Pierre Therriault, Marc Favreau, Jean-Pierre Saulnier, Paul Gauthier, Réjean Roy, Armand Labelle, André Muller et Jean-Pierre Cartier.


1969: Création de Double Jeu de Françoise Loranger dans une mise en scène d’André Brassard à la Comédie Canadienne (Montréal)

Précurseure du théâtre d'intervention, Françoise Loranger, appuyée du jeune André Brassard à la mise en scène, brassait les conventions avec cette pièce présentée à la Comédie Canadienne, le théâtre mythique qui héberge maintenant le Théâtre du Nouveau Monde. Lors du décès de l'auteure en 1995, Michel Vaïs rappelait, dans la rue JEU, que «ce psychodrame construit autour d'un test de comportement psychologique, la pièce (...) comportait une invitation au public à venir improviser une scène. La participation préméditée d'un spectateur nommé Claude Paradis et de deux amies (ils seront plus tard connus comme le groupe Zéro qui créera La Charge de l'Orignal Épormyable au Gesù) qui, nus, égorgeront un coq et des colombes sur le plateau, déclencha un scandal que l'auteure applaudit. Le metteur en scène en fut désarçonné, mais les comédiens intégrèrent dans leur texte des réflexions sur la guerre au Viêt-nam.»


1970: Création de Le Marquis qui perdit de Réjean Ducharme au Théâtre du Nouveau Monde (Montréal)

À l'époque où le Théâtre du Nouveau Monde n'avait pas encore de domicile fixe, la compagnie louait le Théâtre Port-Royal de la Place des Arts (maintenant Théâtre Jean-Duceppe) pour créer cette pièce de Réjean Ducharme mise en scène par un jeune André Brassard. Henri Norbert, Elisabeth Le Sieur, Ginette Letondal, Edgar Fruitier, Rita Lafontaine, Marcel Sabourin, Lionel Villeneuve, Claude Gai, Luce Guilbeault, Frédérique Collin, Louisette Dussault et Normand Morin composaient la distribution. Photo: André Le Coz


1985: Création de Duo pour voix obstinées de Maryse Pelletier dans une mise en scène de François Barbeau au Théâtre d’Aujourd’hui, rue Papineau (Montréal)


Hélène Mercier, Gilles Michaud et Paul Savoie défendaient ce drame psychologique de Maryse Pelletier.


2010: Décès d’Hugo Wuethrich


Né à Berne, en Suisse, Hugo Wuethrich a été un grand scénographe. Lorsqu'il est arrivé au Canada en 1951, il s'est d'abord installé à Toronto et Radio-Canada lui a ouvert ses portes avec l'avènement de la télévision où il sera assistant décorateur. Après 10 ans, il déménage à Montréal et obtient un poste de décorateur à Radio-Canada. Il mènera deux carrières de front, se partageant entre la télé et la scène (théâtre et opéra). Au théâtre, il signera une quinzaine de spectacles au Quat'Sous, une vingtaine au Rideau-Vert et participera aux débuts de la Compagnie Jean-Duceppe tout en signant travaillant à la Comédie Canadienne, au Théâtre de la Marjolaine à Eastman, au Théâtre Populaire du Québec (TPQ) et à la Nouvelle Compagnie Théâtrale (NCT). Il a travaillé avec Louis-Georges Carrier, Yvette Brind'Amour, André Brassard et Paul Buissonneau, entre autres. Au moment de son décès, il avait 84 ans.