• Yanik Comeau

21 octobre

Chaque jour, Théâtralités souligne les naissances les décès, les créations des artistes et des artisans qui ont fait et qui font toujours notre théâtre.


1965: Naissance de David Gaucher

Natif de Saint-Hyacinthe, le scénographe David Gaucher a été formé à l'Option-Théâtre du Cégep de sa ville natale. Depuis sa sortie de l'école, il a prêté son talent à plus de soixante-dix productions de théâtre, d'opéra et de danse en plus de travailler au cinéma, à la télévision, en publicité, et à la mise sur pied d'expositions et d'événements en tout genre. Au théâtre, il a travaillé avec les plus petites compagnies comme avec les plus grosses, ne discriminant devant rien. Il peut aussi bien habiller la minuscule scène de la première Licorne (le café-théâtre du boulevard Saint-Laurent) pour la création de Gilles Vachon, incendiaire de Siegfried Gagnon par Tess Imaginaire que la scène du Théâtre du Nouveau Monde pour Ce soir, on improvise de Pirandello ou La Vie est un songe de Pedro Calderón de la Barca, La Serva amorosa de Goldoni, L'Illiade d'Homère ou Phèdre de Racine, la scène de la Petite Licorne de la rue Papineau (La Peur n'a pas saisi Lucie de Nathalie Barabé) que l'immense scène du Théâtre Jean-Duceppe pour la trilogie des Désarrois amoureux de Pierre Yves Lemieux, la scène de la Salle Fred-Barry (La Preuve d'Agota Kristof) que la scène du Théâtre Denise-Pelletier (Ubu Roi d'Alfred Jarry, La Nuit de Molière de Claude Laroche, Shakespeare: un monde qu'on peut apprendre par coeur de Michel Garneau). Il multiplie les belles productions au Théâtre du Rideau Vert (Qui a peur de Virginia Woolf? et La Chèvre ou Qui est Sylvia? d'Albee, Tailleur pour dames de Feydeau, Art de Yasmina Reza), au Théâtre d'Aujourd'hui (La Terre est trop courte, Violette Leduc de Jovette Marchessault, La Salle des Loisirs de Reynald Robinson), avec le PàP (Le Goûteur et Crime contre l'humanité de Geneviève Billette, L'An de grâce de René Richard Cyr, Alexis Martin et Claude Poissant, Les Yeux de Martin Faucher et Claude Poissant) et le Nouveau Théâtre Expérimental (Tavernes, Bureaux, Extramoyen, splendeur et misère de la classe moyenne). Il a aussi travaillé avec les chorégraphes Bill Coleman, Laurence Lemieux, Ben Barnes et avec le Cirque du Soleil. Depuis 1999, il a enseigné à l'École Nationale de Théâtre, au Cégep Lionel-Groulx et à l,UQAM. De 2000 à 2005, il a assumé la présidence de l'APASQ. Tout un parcours! Bonne fête, David!


1966: Création d’Au retour des oies blanches de Marcel Dubé dans une mise en scène de Georges Groulx à la Comédie-Canadienne (Montréal)


C"est sur la scène du théâtre qu'on appelle aujourd'hui le Théâtre du Nouveau Monde que la pièce Au retour des oies blanches de Marcel Dubé voyait le jour. Plusieurs des comédiens favoris du dramaturge participait à la création, notamment Marjolaine Hébert, Louise Marleau, Janine Sutto, Andrée Lachapelle et Pierre Boucher, mais aussi Diane Pinard, Claude Préfontaine, Béatrice Picard (qui alternait avec Janine Sutto dans le rôle d'Amélie) et Guy Boucher. Georges Groulx, comédien et metteur en scène, cofondateur du TNM et de la NCT, signait la mise en scène. Jean-Claude Rinfret signait le décor et Claude Léveillée la musique originale. La chanson Au Temps d'hier, paroles de Marcel Dubé et musique de Claude Léveillée était endisquée par Louise Forestier. La pièce était reprise dans le cadre des téléthéâtres de Radio-Canada en 1971.

Quarante ans plus tard, la première Geneviève, Louise Marleau, signait la mise en scène de la reprise au Théâtre du Rideau Vert. Elle y dirigeait Catherine Bégin, Jean Marchand, Marie-France Lambert, Catherine Renaud, Agathe Lanctôt, Étienne Pilon, Marie-Claude Garneau et Hugo Massicotte. Le décor était de Jean Bard, la musique de Claude Dubois, ex-conjoint de la metteure en scène, et Rick Hughes chantait sur la nouvelle chanson Les Criardes.



1993: Décès de Denise Proulx

Native de Montréal, la comédienne Denise Proulx meurt dans sa ville natale à seulement 64 ans. En si peu d'années, elle aura marqué notre télé, notre cinéma et notre théâtre. Pour la majorité des Québécois, elle est la voix de Délima Caillou dans Les Pierrafeu, Gertrude dans Poivre et Sel, Marie-Rose dans Le Temps d'une paix ou Marie-Madeleine dans Symphorien... ou toutes ces réponses, mais bien avant ça, elle était une comédienne de théâtre et de radioromans comme Un Homme et son péché et Rue Principale. Née le 20 février 1929, c'est à quinze ans qu'elle fait ses débuts à la radio après avoir fait des études théâtrales auprès de Sita Riddez, Jeanne Maubourg et Eleanor Stuart du Studio XV. En 1949, elle est du spectacle inaugural du Théâtre du Rideau Vert, l'audacieuse pièce de Lillian Hellmann Les Innocentes. Au début des années 50, elle dirigera cet important incubateur de créations qu'a été La Troupe des Treize à Québec. Elle jouera beaucoup au Rideau Vert (Feydeau, Coward, Molière, De Obaldia), mais aussi au TNM (La Cruche cassée de von Kleist, Le Tartuffe de Molière), au Quat'Sous (Vive l'empereur de Jean Morin, La Florentine de Machiavel), au Théâtre Denise-Pelletier (Tit-Coq de Gratien Gélinas) et profitera de sa notoriété pour soutenir l'écriture de Michel Tremblay dès le début. C'est elle d'ailleurs qui sera la toute première Germaine Lauzon des Belles-Soeurs à la première lecture publique, à la création et à la première reprise. Elle continuera à jouer du Tremblay, dirigée par André Brassard, à la télé comme au cinéma et à la scène. Elle est une des jumelles de Béotie dans Lysistrata, Betty Bird à la création de Demain matin, Montréal m'attend, Berthe dans Trois Petits Tours au téléthéâtre de Radio-Canada, en plus de jouer dans le court-métrage Françoise Durocher, waitress. Sa participation à des créations et au développement de notre dramaturgie ne s'arrêtera pas à Tremblay: D.D.T. de Michel Faure et Paul Buissonneau, Les Crasseux d'Antonine Maillet, Floralie et La Guerre, yes sir! de Roch Carrier, Un jour, ce sera notre tour! de Serge Sirois.


2003: Création de Gros et détail d’Anne-Marie Olivier dans une mise en scène d’Érika Gagnon et Kevin McCoy au Théâtre Premier Acte (Québec), une coproduction du Théâtre La Bordée et du Théâtre Bienvenue aux dames!


À partir de contes urbains issus des quartiers Saint-Roch et Limoilou de Québec, Anne-Marie Olivier crée son solo Gros et détail qui remportera un succès impressionnant. Un an plus tard, la pièce sera reprise au Théâtre La Bordée.



  • Facebook Social Icon

© 2017 by Théâtralités.  Proudly created with Wix.com by TRIO