• Yanik Comeau

3 juillet

Deux naissances et deux décès à souligner en ce 3 juillet dans nos éphémérides du théâtre québécois. Bonne fête à Béatrice Picard et Luc Morissette!


1929: Naissance de Béatrice Picard

Née à Montréal et formée auprès de la célèbre Mme Audet, de Jeanne Maubourg, de Gérard Vleminckx et d'Aario Marist, Béatrice Picard commence une carrière qui durera plus de 70 ans en 1948 en jouant rien de moins que La Maison de Bernarda Alba de Federico Garcia Lorca au Studio XV. En plus de jouer Musset, Corneille, Dostoïevski, dans les années 50, elle se fait connaître du grand public par la télévision, notamment avec son rôle d'Angélina Desmarais dans Le Survenant et ses suites, Au Chenal du Moine et Marie-Didace. Elle jouera les pièces d'Henry Deyglun au Théâtre National, celles de Pagnol et Troyat avec le Théâtre-Club et sera des créations de plusieurs pièces de Marcel Dubé (Le Temps des Lilas et Time of the Lilacs, Un Simple Soldat et Au retour des oies blanches à la Comédie-Canadienne, Avant de t'en aller et Le Coup de l'étrier au Rideau Vert) et de Gratien Gélinas (elle sera la première Aurore Vezeau de Bousille et les Justes qu'elle jouera plus de 200 fois en français et en anglais à la Comédie-Canadienne et en tournée). Elle reprendra même ce rôle dans une nouvelle mise en scène de l'auteur 16 ans plus tard à la Compagnie Jean Duceppe, à la Nouvelle Compagnie Théâtrale et au Trident à Québec. Chez Duceppe, elle sera de toutes les saisons pendant 40 ans, de 1975 à 2005, multipliant les beaux rôles dans Gin Game de Donald L. Coburn et Mort d'un commis-voyageur d'Arthur Miller avec Jean Duceppe, Quelque part... un lac d'Ernest Thompson avec Paul Hébert, Bonne fête maman qu'Élizabeth Bourget écrit pour elle, qu'elle crée au Bateau-Théâtre L'Escale et reprend chez Duceppe, Bonne nuit, m'man de Marsha Norman, le rôle de tante Mina dans C'était avant la guerre à L'Anse-à-Gilles de Marie Laberge qu'elle reprend dans deux productions chez Duceppe et une multitude d'autres dont deux productions de Bonjour, là, bonjour de Michel Tremblay, La Visite des sauvages d'Anne Legault, Suzanne ou Les Désarrois amoureux II de Pierre Yves Lemieux et Le Locataire de Joe Orton. Elle tiendra aussi les rôles principaux dans L'Expulsion de Lily Barton de John MacNicholas, Marie-Louise dans À toi, pour toujours, ta Marie-Lou de Tremblay à la NCT, Béatrice en remplacement de Denise Pelletier dans L'Effet des Rayons Gamma sur les Vieux-Garçons de Paul Zindel (adaptation de Tremblay) et Mathilde dans Très chère Mathilde d'Israel Horovitz. Je n'oublierai jamais ses performances dans Trois Femmes grandes d'Edward Albee au Prospero ou dans Les Reines de Normand Chaurette au Centre du Théâtre d'Aujourd'hui. Encore en 2017, elle jouait Harold et Maude avec Sébastien René chez Duceppe tout en continuant ses enregistrements de la voix de Marge Simpson dans Les Simpson, en jouant dans District 31 et dans la série web File d'attente. Elle remportait le Prix Duceppe d'interprétation féminine pour son rôle dans Harold et Maude et, l'année suivante, ce prix devenait le Prix Béatrice-Picard, reconnaissant ainsi son statut de comédienne doyenne de la compagnie. Rappelons qu'en 1989, elle recevait l'Ordre du Canada et qu'en 2012, elle est devenue Officière de l'Ordre du Québec. 91 ans cette année et toujours si active! Bonne fête, Béatrice!


1942: Naissance de Luc Morissette

Natif de Windsor, Luc Morissette fait des études en lettres et en philosophie au début des années 60 quand il fonde le Théâtre de L'Atelier à Sherbrooke avec Pierre Gobeil. Il y jouera tout en poursuivant ses études universitaires et ses formations en théâtre. Au Centre d'arts d'Orford, mais aussi des stages intensifs en techniques corporelles au Center for Energetic Studies à Berkeley et au Institute for Bioenergetic Analysis de New York. D'ailleurs, il enseignera l'improvisation basée sur la bioénergie à l'Option-Théâtre du Cégep Lionel-Groulx où j'ai eu la chance de l'avoir comme formateur. Avec le Théâtre de l'Atelier, il sera d'une production mémorable d'En attendant Godot de Samuel Beckett dans laquelle il joue Estragon, rôle qui lui méritera le Prix Henry-Osborne. Sa rencontre avec Jean-Pierre Ronfard au début des années 80 sera déterminante. Il sera de l'incroyable aventure de Vie et mort du Roi Boiteux dans laquelle il jouera plusieurs personnages dont trois gros rôles: Richard Premier, François Premier et Filippo Ragone. Il participe à plusieurs créations du Nouveau Théâtre Expérimental et du Théâtre Expérimental des Femmes, mais ce n'est rien de nouveau parce que toute sa carrière est parsemée de créations: 1968 du Groupe Multidisciplinaire de Montréal, Alexis de Guy Dufresne avec Tess Imaginaire et le Carré-Théâtre, La Passion de Juliette de Michelle Allen avec les Productions Germaine Larose, L'Autoroute de Dominick Parenteau-Lebeuf avec Le Carrousel et le CNA, Les Cauchemars du grand monde de Gilbert Turp avec le Théâtre Petit à Petit, La Rupture des eaux de Maryse Pelletier et Les Baleines de Jean-Raymond Marcoux au Centre du Théâtre d'Aujourd'hui, La Nuit des p'tits couteaux de Suzanne Aubry à la Salle Fred-Barry, La Terre est trop courte, Violette Leduc de Jovette Marchessault au TEF, Les Têtes baissées de Mickael Lamoureux au Prospero et Tout bas... si bas... de Koulsy Lamko à La Licorne, entre autres. Il a aussi joué Victor Hugo, Peter Handke, Harold Pinter, Agota Kristof et Tchekhov. Bonne fête, Luc!


2000: Décès de Luc Durand

Né à Montréal en 1935, Luc Durand n'a que 64 ans quand il nous quitte en 2000. Comédien chouchou des jeunes Québécois pour son rôle de Gobelet dans Sol et Gobelet dont il signe les textes avec son complice Marc Favreau, Luc Durand est aussi connu pour sa voix (il a fait beaucoup de narrations de publicité, il est la voix de l'Inspecteur Gadget dans la série animée, la voix de Garfield dans les films et la série animée, la voix du Captaine Némo dans 20 000 lieues sous les mers...). Au théâtre, il commence à l'âge de 8 ans montant sur scène avec son père Donat Durand, ce qu'il répétera plus tard avec son fils Antoine. Souvent comparé à Louis de Funès, Luc Durand triomphe dans les grands rôles de Molière, incarnant Scapin au Gesù en 1954, le Sganarelle de Don Juan et celui du Médecin malgré lui, Sosie dans Amphitryon, Chrysale dans Les Femmes savantes, Orgon dans Le Tartuffe et, bien sûr, Harpagon dans L'Avare qu'il jouera d'abord au TNM dirigé par Olivier Reichenbach pendant qu'il fera partie de l'aventure de la troupe permanente et plus tard quand il se dirigera lui-même dans le rôle au Théâtre Denise-Pelletier et pendant l'été au Théâtre du Vieux-Terrebonne avec les Productions Jean-Bernard Hébert. En plus de suivre Paul Buissonneau à La Roulotte et de jouer au Quat'Sous - Pirandello, Schisgal, Ruzzante, Beckett -, il triomphe dans l'absurde d'Ionesco avec Amédée ou Comment s'en débarrasser au Centre National des Arts, Délire à deux et Les Chaises dans des mises en scène de Ronfard au TNM pour qui il joue aussi le rôle principal de Nicia dans La Mandragore. Pendant les deux années de la troupe permanente, en plus du Tartuffe et de L'Avare, il jouera dans Amadeus de Peter Shaffer, La Passion de Juliette de Michelle Allen, Cul-de-sac au 7e ciel de Caryl Churchill et Arlequin, serviteur de deux maîtres de Goldoni. Il sera de la création de Je vous écris du Caire de Normand Chaurette au Centre du Théâtre d'Aujourd'hui et de celle d'Une Tache sur la lune de Marie-Line Laplante au Quat'Sous. Ses mises en scène seront empreintes de finesse et très fidèles au texte, pleines d'énergie et d'enthousiasme. À la télé, il joue aussi le Ministre Melançon dans Jeux de société d'Anne Boyer et Michel D'Astous et le Frère Hermasse dans Virginie de Fabienne Larouche après avoir été Luc dans Du Tac au tac. Son décès a laissé un grand vide.


2016 : Décès de Louise Rémy

Née le 16 octobre 1938, la comédienne Louise Rémy est morte subitement à l'âge de 77 ans. Soeur cadette de Monique Miller, elle a joué sa soeur dans le téléroman Septième Nord avant d'être la voix de Perline dans Passe-Partout et la Lucie Belleau des téléromans Des Dames de coeur et Un Signe de feu de Lise Payette. Très occupée par le doublage (cinéma et séries télé, elle a entre autres été la voix de Mary Tyler Moore dans sa sitcom légendaire, la voix d'Elizabeth Taylor dans The Flintstones - le film, la voix d'Edna Krabappel dans The Simpsons et la voix de Janet King dans Les Contes d'Avonlea), on a pu la voir dans quelques théâtre d'été au fil des années. Elle avait commencé sa carrière sur les planches au TNM, dirigée par Jean Gascon dans Le Baladin du monde occidental de John Millington Synge, L'Ombre d'un franc-tireur de Sean O'Casey et Un chapeau de paille d'Italie d'Eugène Labiche ainsi que dans La Balade des morts d'Irwin Shaw dans une mise en scène d'Olivier Reichenbach. Au Théâtre du Rideau Vert, elle a joué aux côtés de sa soeur qui tenait le rôle titre dans Yerma de Federico Garcia Lorca toujours dirigée par Olivier Reichenbach. On a aussi pu la voir dans Les Troyennes d'Euripide et dans Un Simple Soldat de Marcel Dubé au Gesù, deux productions de la Nouvelle Compagnie Théâtrale. Sa dernière performance au théâtre à Montréal aura été dans La Ronde d'Arthur Schnitzler à la Compagnie Jean Duceppe en 1984. Son décès a pris tout le monde par surprise.

  • Facebook Social Icon

© 2017 by Théâtralités.  Proudly created with Wix.com by TRIO