• Yanik Comeau

8 juin

Mis à jour : juin 5

Saviez-vous que Victor Désy, Rita Lafontaine, Denis Roy et Maxim Gaudette sont tous nés un 8 juin? Apprenez-en davantage ici!


1932: Naissance de Victor Désy

Né à Montréal, le comédien Victor Désy a beaucoup joué au théâtre, à la télévision et au cinéma, mais a vraiment gagné sa vie dans les studios de doublage, tant comme adaptateur, directeur de plateau et comédien, prêtant souvent sa riche voix grave aux plus grands comédiens afro-américains comme Danny Glover (L'Arme fatale), Morgan Freeman (Sept, Le Bûcher des vanités), Delroy Lindo (C'est le petit qu'il nous faut), Michael Clarke Duncan (La Ligne verte, La Planète des singes), Michael Dorn (Star Trek) et James Earl Jones (Field of Dreams, Sommersby, Three Fugitives). Au cinéma, il a tourné en anglais et en français avec Léa Pool (À Corps perdu), Norman Jewison (Agnes of God), Theodore J. Flicker (Jacob Two-Two Meets the Hooded Fang) et Claude Jutra (À tout prendre), entre autres. À la télé, on a pu le voir autant dans Le Pirate Maboule que dans Montréal P.Q., dans Du Tac au tac que dans Lance et Compte. Au théâtre, il a participé à plus de 80 productions en plus de 50 ans de carrière, particulièrement au Théâtre du Nouveau Monde et au Théâtre du Rideau Vert, dirigé par Olivier Reichenbach, Jean-Louis Roux, Jean Gascon, Albert Millaire, Daniel Roussel, Françoise Faucher... jouant Beaumarchais, Brecht, Claudel, Feydeau, Giraudoux, Ibsen, Ionesco, Labiche, Molière, O'Neill, Pirandello, Racine, Shakespeare, Shaw, Strindberg, mais participant aussi aux créations d'André Langevin (L'Oeil du peuple), de Jean-Louis Roux (Bois-Brûlés), de Guy Dufresne (Les Traitants), d'André Laurendeau (Deux Femmes terribles) et de Jacques Languirand (Klondyke, Les Grands Départs). Il mourait le 5 août 2017 à l'âge de 85 ans des suites de complications liées à l'emphysème.


1939: Naissance de Rita Lafontaine


Née à Trois-Rivières, Rita Lafontaine est de la première génération de comédiennes et de comédiens qui a reçu - pour la majorité - une formation formelle. Pourtant, elle est arrivée au métier comme autodidacte, un peu comme André Brassard qui, avec un talent certain, s'improvise metteur en scène. Elle joue dans Les Troyennes d'Euripide qu'il monte pour Les Saltimbanques, une compagnie qui rapidement se tournera vers la création québécoise et qui contribuera à la fondation du Théâtre d'Aujourd'hui. En 1968, elle est de la première lecture publique et crée le rôle de Lise Paquette dans Les Belles-Soeurs. Elle sera Manon la dévote à la création d'À toi, pour toujours, ta Marie-Lou, dans le film Il était une fois dans l'Est (le monologue où elle fustige sa soeur Carmen par la fenêtre pendant que celle-ci s'éloigne est une pièce d'anthologie) et à la création de Damnée Manon, Sacrée Sandra. Elle sera la tante Gilberte originale de Bonjour, là, bonjour, Lucille dans L'Impromptu d'Outremont, une mémorable Albertine à 40 ans à la création d'Albertine, en cinq temps et à la création de La Maison suspendue, la toute première Madeleine I dans Le Vrai Monde?, Rose dans Marcel poursuivi par les chiens, La Veuve dans Messe solennelle pour une pleine lune d'été et bien sûr Nana dans Le Paradis à la fin de vos jours d'abord puis dans Encore une fois si vous permettez. Elle ne jouera pas que du Tremblay, évidemment, montant sur les scènes du Théâtre du Rideau Vert, de Duceppe, du Centre National des Arts à Ottawa, du Théâtre du Nouveau Monde, du Théâtre Denise-Pelletier, du Théâtre du Trident à Québec et de son Théâtre de la Chèvrerie à Saint-Fortunat dont elle fera l'acquisition et où elle signera quelques mises en scène, incarnant des personnages de Tchekhov, Feydeau, Marivaux, Neil Simon, Tennessee Williams, Marie Laberge, Françoise Loranger, Arthur Miller, Gratien Gélinas, Israel Horovitz... À la télé, elle triomphera dans le rôle de Rose dans le téléroman d'Anne Boyer et Michel D'Astous Le Retour à TVA, sera la mère de Normand Brathwaite dans le moins heureux sitcom Grosse vie, une des Super Mamies dans le téléroman de Lise Payette, la grand-mère dans Le Monde de Charlotte et Un Monde à part et tiendra des rôles inoubliables dans L'Homme de rêve de Robert Ménard et La Grande Séduction de Ken Scott au cinéma. C'est une perforation de l'intestin à quelques jours de la première de la reprise par Guylaine Tremblay du rôle de Nana dans Encore une fois si vous permettez de Michel Tremblay chez Duceppe qui l'emportait en 2016 à l'âge de 76 ans.


1957: Naissance de Denis Roy

Né à Sherbrooke et formé à l'École Nationale de Théâtre du Canada, Denis Roy a un parcours fascinant qui comprend du cinéma, de la télévision et beaucoup de théâtre. Il commence dans une création - ce qui sera représentatif de toute sa carrière - Bonne fête maman d'Élizabeth Bourget au Bateau-Théâtre L'Escale. Ce qui fascine tant, c'est la grande variété des projets dans lesquels il est impliqué. Ne serait-ce qu'avec le Théâtre PàP où il est dirigé par René Richard Cyr, Claude Poissant et André Brassard, entre autres, on le voit dans Où est-ce qu'elle est ma gang? de Louis-Dominique Lavigne (1982), Girafes de René Richard Cyr (1983), Sortie de secours (collectif, 1984), Bain public (collectif, 1987) et, bien sûr, l'inoubliable création de Les Feluettes ou La Répétition d'un drame romantique de Michel Marc Bouchard qui sera présentée à la Salle Fred-Barry, au Centre National des Arts puis au TNM. Avec Lorraine Pintal, il est de Dans la jungle les villes de Brecht avec La Rallonge puis de la folle aventure de Tanzi, une pièce qui non seulement se passe dans une arène de lutte... mais en présente! Après le succès des Feluettes, Brassard fait appel à lui à nouveau pour Richard III de Shakespeare (coproduction CNA/Rideau Vert) et Des Restes humains non-identifiés... de Brad Fraser au Quat'Sous. Il retravaillera régulièrement avec Claude Poissant sur toutes les scènes: La Licorne (Le Scalpel du Diable de Jean-François Caron), Théâtre du Bic (Le Cygne d'Elizabeth Egloff avec Les Gens d'en bas), le Théâtre Denise-Pelletier et le Théâtre français du Centre National des Arts (Lorenzaccio et On ne badine pas avec l'amour d'Alfred de Musset), chez Duceppe (Les Oiseaux de proie de John Logan) et au TNM (La Vie est un songe de Pedro Calderón de la Barca). Il travaille aussi à répétition avec René Richard Cyr, particulièrement dans Le Balcon de Genet au TNM, sur la reprise d'Amadeus avec Benoît McGinnis et sur deux créations de Serge Boucher chez Duceppe, Des Bonbons qui sauvent la vie et chez Duceppe. Avec Serge Denoncourt, il est de la reprise des Feluettes et joue dans Gertrude (Le cri) de Howard Barker, toutes deux à Espace GO. Il travaillera avec Martin Faucher, Guillermo De Andrea, Denise Filiatrault, François Barbeau, Gill Champagne, jouant Feydeau, Ibsen, Carole Fréchette, Molière, Racine, Kundera. Alors qu'il avait joué Simon jeune avec Hubert Gagnon qui incarnait Vieux Simon dans Les Feluettes, Denis Roy a joué le rôle de Luc dans Le Coeur découvert de Michel Tremblay à la télévision, rôle qu'Hubert Gagnon avait créé à la scène dans la pièce Les Anciennes Odeurs. On l'a aussi vu entre autres dans La Pépinière, Jeux de société, Haute surveillance, Destinées et Sous le signe du lion au petit écran. Bonne fête, Denis!


1974: Naissance de Maxim Gaudette

Dix-sept ans après Denis Roy, aussi à Sherbrooke, naissait un autre comédien qu'on adore: Maxim Gaudette. Formé au Conservatoire d'art dramatique de Montréal, Maxim est très actif au cinéma (Incendies de Denis Villeneuve à partir de la pièce de Wajdi Mouawad), à la télévision (Virginie, Fortier, Lance et Compte, District 31, 5e Rang) et au théâtre. Sur les planches, nous l’avons vu jouer D'Artagnan dans Les Trois Mousquetaires (adaptation de Pierre Yves Lemieux) au Théâtre Denise-Pelletier, rôle qui lui a valu une nomination pour le Masque de la meilleure interprétation masculine en 2002, Louis Lane dans L'Échange de Claudel au TNM, Stan Laurel dans Abraham Lincoln va au théâtre de Larry Tremblay avec le Théâtre PàP à Espace GO et au Périscope, et des rôles dans le doublé Tchekhov d'Yves Desgagnés au TNM et chez Duceppe, La Mouette et Oncle Vania. Maxim a travaillé avec Denise Filiatrault, Martin Faucher, Serge Denoncourt, Alice Ronfard, Diane Dubeau, Normand Chouinard, Brigitte Haentjens et René-Richard Cyr. Dernièrement, il a multiplié les collaborations avec Florent Siaud, jouant dans Britannicus de Racine au TNM, Don Juan revient de la guerre de Odön von Horvath et Les Enivrés d'Ivan Viripaev, ces deux dernières au Prospero. Il a également joué Frédéric Chopin dans Impromptu de Sarah Kernochan au Rideau Vert et a été un Curley troublant dans Des Souris et des Hommes chez Duceppe dans une mise en scène de Vincent-Guillaume Otis. Au cinéma, on a pu le voir dans l'adaptation de la pièce de François Létourneau Cheech, dans Les 3 p’tits cochons de Patrick Huard, Lance et compte de Frédérik D’Amours et Polytechnique de Denis Villeneuve, rôle qui lui a valu le Jutra et le Génie du meilleur rôle de soutien en 2009. Bonne fête, Maxim!

56 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout