• Yanik Comeau

30 août

Mis à jour : sept. 4

Théâtralités souligne les événements qui ont marqué chaque jour du calendrier dans le théâtre québécois. Que le rideau se lève!


1921: Naissance de Gisèle Schmidt

Une des grandes comédiennes de sa génération, Gisèle Schmidt est née à Montréal. À 16 ans, elle s'inscrivait aux cours de diction de Mme Audet, grande professeure de l'époque pré-écoles de théâtre. Cette formation lui donnera rapidement l'assurance qu'elle aura besoin pour construire une carrière époustouflante qui s'étale sur plus de 50 ans. Dès l'âge de 18 ans, elle sera de l'audacieux Cyrano de Bergerac présenté en extérieur dans le parc du Mont Royal par le Montreal Repertory Theatre français. Elle fera ensuite le tour de la majorité des compagnies de théâtre québécoises dont la Nouvelle Compagnie Théâtrale (NCT) de Gilles Pelletier, Françoise Graton et Georges Groulx et le Théâtre du Nouveau Monde. C'est sur la scène du TNM, d'ailleurs, que je l'ai vue pour la première fois aux côtés de Sophie Clément dans le rôle de la nourrice dans La Médée d'Euripide de Marie Cardinal. Mais c'est au Théâtre du Rideau Vert qu'elle jouera le plus, des classiques grecs (Antigone, 1952) aux (futurs) classiques contemporains (elle était Albertine à 60 ans lors de la création d'Albertine, en cinq temps de Michel Tremblay en 1984). Elle aura marqué la télé aussi, tant dans des téléthéâtres que des téléromans. Elle a été la Florence de Marcel Dubé à la télé de Radio-Canada et on se souviendra d'elle dans le rôle de la mère dans La Petite Patrie de Claude Jasmin et la fascinante Bérangère Blondeau dans le Montréal P.Q. de Victor-Lévy Beaulieu. Après sa mort, Julie Vincent écrivait le recueil de nouvelles La robe de mariée de Gisèle Schmidt, six histoires parsemées d'anecdotes qui lui avaient été racontées par la grande comédienne. Ces textes furent transposés au théâtre et créés par le Théâtre PàP et Singulier Pluriel à Espace GO. Elle avait 84 ans au moment de son décès à La Malbaie en 2005.


1929: Naissance de Jacques Létourneau


Natif de Québec, le comédien Jacques Létourneau a commencé sa carrière avec Les Comédiens de la Nef dans la Vieille Capitale avant de s'en venir à Montréal pour faire partie des Compagnons de saint Laurent. C'est aussi à Montréal qu'il s'inscrira aux cours d'Aario Marist. Après trois ans avec les Compagnons, il cofonde et codirige le Théâtre- Club avec sa conjointe Monique Lepage. Il signe la mise en scène de 15 spectacles qui témoigneront de son flair et de sa direction artistique forte. Comme nous le raonte Hélène Beauchamp dans le Dictionnaire des artistes du théâtre québécois, «la critique reconnaît la qualité éminemment professionnelle du travail artistique des équipes réunies. Létourneau, dans la mouvance artistique de Louis Jouvet et de Gaston Baty, s'associe avec le metteur en scène Jan Doat et avecles décorateurs Robert Prévost et Jean-Claude Rinfret.» Le Théâtre-Club monte Les Trois Mousquetaires et d'autres clasiques populaires pour attirer les étudiants. Il développe le jeune public en proposant des contes pour les enfants. En 1958, Jacques Létourneau aménage le Studio du Théâtre-Club, lancé avec La Quadrature du cercle de Valentin Kataiev qui est nommé meilleur spectacle de la saison. Il remporte beaucoup de succès avec ses mises en scène de Le Mal court de Jacques Audiberti, Le Mari, la femme et la mort d'André Roussin et Le Marchand de Venise de Shakespeare. Comme metteur en scène, il est aussi sollicité par l'opéra. À partir de 1960, il montera des spectacles pour le Théâtre Lyrique de Nouvelle-France, l'Opéra de Québec et pour Radio-Canada. À la télé, c'est lui qui conçoit et joue Le Pirate Maboule. crée Les Enquêtes Jobidon et Gribouille. Il contribue aussi à l'écriture de D'Iberville et du Major Plum-pudding. De 1969 à 1995, il enseigne l'interprétation et l'histoire du théâtre au Conservatoire d'art dramatique de Montréal et à l'Option-Théâtre du Cégep de Saint-Hyacinthe. Une carrière bien remplie. Jacques Létourneau fête ses 91 ans en 2020.


1957: Naissance de Pierre Chagnon

Natif de Montréal, le comédien Pierre Chagnon obtient son diplôme du Conservatoire d'art dramatique de Montréal en 1980. Rapidement, après avoir déjà joué quelques productions au TNM (dont Un Reel en beau, ben triste de Jeanne-Mance Delisle et La Seconde Surprise de l'amour de Marivaux), au Quat'Sous (La Résistible Ascension d'Arturo Ui de Brecht montée par Paul Buissonneau) et avoir participé à la création de Le Grand Poucet de Jean Barbeau, il est recruté par deux théâtres, Olivier Reichenbach l'incluant dans la troupe permanente du TNM et Denis Marleau dans toutes les créations d'UBU - compagnie de création. Ainsi, il joue Molière (Le Tartuffe), Peter Shaffer (Amadeus), Caryl Churchill (Cul-de-sac au 7e ciel), Michelle Allen (La Passion de Juliette), Goldoni (Arlequin, serviteur de deux maîtres), Shakespeare (Othello) au premier, Coeur à gaz, Oulipo Show, Ubu Cycle, Cantate grise, Luna-Park, Merz Variétés, Roberto Zucco (en coproduction avec la NCT et le Festival TransAmériques) et même, plus tard, Lulu de Frank Wedekind en coproduction avec le TNM. Il tâtera aussi de la création avec Thérèse, Tom et Simon de Robert Gravel et Dominion de Sébastien Dodge qui exploite sa voix suave. Avec son partenaire de jeu d'UBU, Carl Béchard, qui fait aussi dela mise en scène, il joue Goldoni (L'Imprésario de Smyrne), Molière (Le Malade imaginaire) et Vian (Et Vian! dans la gueule). À la télé, il est le Curé Plamondon dans Au nom du Père et du Fils et Le Sorcier et on le voit dans plusieurs autres projets, de Lance et Compte à Appelle-moi si tu meurs en passant par Lance et Compte, Les Tisserands du pouvoir, Urgence, La Galère, Yamaska, District 31 et Les Honorables. Au cinéma, on le voit dans Bonheur d'occasion de Claude Fournier, Karmina de Gabriel Pelletier, Votez Bougon de Jean-François Pouliot, J'ai tué ma mère et Laurence Anyways de Xavier Dolan. Bonne fête, Pierre!


2015 : Décès de Guy Godin

Né à Sainte-Anne-de-Bellevue, dans l'ouest de l'île de Montréal, le 18 juillet 1932, Guy Godin était comédien, chanteur et animateur, entre autres. Il est mort à 83 ans des suites d'une insuffisance rénale. Il fait ses débuts à la radio dans deux séries de Paul Gury, Rue Principale et Vie de femmes. Il participe ensuite à plusieurs radioromans, dont Jeunesse dorée, La louve, Les Chevaliers de Marie, L'Histoire de Dieu, David, Les Secrets de la vie, L'Hirondelle du faubourg et Docteur Claudine et plusieurs radio-théâtres. Tout en jouant à la radio, il fonde une troupe avec son frèere Lorenzo Godin, Les Équipiers de l'aube, et fera partie de La Jeune Scène qui créera trois pièces de Marcel Dubé. Il sera le premier Tarzan de Zone de Marcel Dubé. Au TNM, il jouera Ionesco avec Jean-Pierre Ronfard, Jan de Hartog avec Jean Dalmain, Jean Barbeau avec Jean-Louis Roux. C'est évidemment la télé - tant les variétés que les dramatiques - qui fera de lui une vedette. On le voit dans Les quat' fers en l'air, La Boutique fantasque, Sophie magazine, La Famille Plouffe, Nérée Tousignant, Joie de vivre, Neuf à cinq, Septième Nord, Rue des Pignons, Grand-papa, Une vie et, dans le rôle de Charles De Bray dans L'Or du temps. Dans les télé-théâtre, il joue encore Dubé: Zone, Chambres à louer, Florence, Médée, et d'autres... Une nuit perdue, Cendres, Jazz, Ninotchka, La nuit des imposteurs. Il participera aussi à plusieurs productions de théâtres d'été dont quelques comédies musicales au Théâtre de la Marjolaine à Eastman, et quelques comédiens et polars (Robert Thomas, Piège pour un homme seul) au Théâtre d'été Le Saint-Laurent de Réjean Lefrançois.


2020 : Décès de Jacques Galipeau

(Photo: André Le Coq - Jacques Galipeau dans Quelle vie? de Brian Clark au TNM)


Né à Montréal le 22 septembre 1923, le comédien Jacques Galipeau, connu particulièrement pour son rôle d'Edmond Germain dans La Petite Patrie à Radio-Canada, téléroman dans lequel il jouait le mari de Gisèle Schmidt et le père de Vincent Bilodeau, Christiane Pasquier, Louise Laparé et Louise Rinfret, s'est éteint à l'âge de 96 ans et 11 mois. Mari de Pauline Julien et père de ses enfants (avant qu'elle ne rencontre Gérald Godin), Jacques Galipeau a joué à la télé (Laurier, Le Survenant, Beau temps, mauvais temps, Duplessis, Les Girouettes, Le Parc des Braves, Montréal, P.Q., Montréal, ville ouverte, Marilyn, Les Bougon), au cinéma (Bingo de Jean-Claude Lord, Emporte-moi de Léa Pool, La Turbulence des fluides de Manon Briand) et au théâtre où il a été des créations de D.D.T. de Michel Faure et Paul Buissonneau (TNM au Théâtre Port-Royal), La Guerre, yes sir! de Roch Carrier (TNM), Bilico de Marco Micone (La Licorne), Il n'y a pas de pays sans grand-père de Roch Carrier et Médium Saignant de Françoise Loranger (Duceppe) et Rictus d'Anne-Marie Provencher (Espace La Veillée). Sur les scènes de La Comédie-Canadienne, du Théâtre Denise-Pelletier, du Gesù, du Théâtre du Rideau Vert, du Théâtre Jean-Duceppe, il a joué Edward Albee (Zoo Story), Arthur Miller (deux productions des Sorcières de Salem au TNM, dirigé par Albert Millaire puis par Lorraine Pintal), Federico Garcia Lorca (Yerma), Tchekhov (Les Trois Soeurs, La Mouette), Anouilh (L'Alouette), Musset (Les Caprices de Marianne, Lorenzaccio), Molière (La Jalousie du Barbouillé, Le Tartuffe, Le Médecin malgré lui, Les Femmes savantes), Shakespeare (Richard II, Richard III, Hamlet, Jules Cesar), Bernard-Marie Koltès (Roberto Zucco avec UBU), Peter Shaffer (Equus) et Claudel (Le Soulier de Satin). Il aura aussi été dirigé par Jean-Louis Roux, Jean Gascon, Georges Groulx, André Brassard, Jean-Pierre Ronfard, GillesPelletier, John Hirsch, Olivier Reichenbach, Denis Marleau, Gérard Poirier, Jean Faucher, Yvan Canuel, René Richard Cyr, Daniel Roussel, Daniel Valcourt, Yves Desgagnés, Yvette Brind'Amour, Loïc Le Gouriadec... Qu'il repose en paix après une vie et une carrière enviable.

  • Facebook Social Icon

© 2017 by Théâtralités.  Proudly created with Wix.com by TRIO