• Facebook Social Icon

© 2017 by Théâtralités.  Proudly created with Wix.com by TRIO

  • Yanik Comeau

3 février

Qu'est-ce qui s'est passé dans le monde du théâtre québécois un 3 février? C'est ici que vous le saurez. Place au théâtre!


1956: Naissance de Martin Ferland

Natif de Toronto, ce scénagraphe a fait l'École Nationale de Théâtre du Canada avant de faire des études en urbanisme à l'UQAM. Il a un parcours singulier puisqu'en 1987, il décide de s'associer à Robert B. Breton pour fonder un atelier de production de décors qui, rapidement, devient très populaire auprès des compagnies de théâtre, de danse, des variétés, mais aussi des musées, du petit et du grand écran et d'événements festifs. Il signe quand même plus de soixante scénographies pour plusieurs grandes compagnies comme Duceppe, le TNM, le Quat'Sous, le Centre National des Arts, le Théâtre d'Aujourd'hui et le Rideau Vert. En 2001, son décor pour Variations énigmatiques d'Eric Emmanuel Schmitt (mise en scène: Daniel Roussel) au TNM lui mérite un Masque et celui qu'il signe pour Les Joyeuses Commères de Windsor de Shakespeare (mise en scène: Yves Desgagnés) l'année suivante reçoit le Prix Gascon-Roux. Il crée les décors de nombreuses créations dont Le Vrai Monde ? de Michel Tremblay et 1987 et de Quand les vautours dansent d'Abla Farhoud. André Brassard, Martine Beaulne, Dominic Champagne, René Richard Cyr et Lorraine Pintal sont autant de metteurs en scène qui ont fait et font encore appel à ses services. Bonne fête, monsieur Ferland!


2007: Décès de Claude Gai (Claude Sanschagrin)

Connu principalement pour son incarnation de La Duchesse de Langeais de Michel Tremblay autant à la scène que dans le film Il était une fois de l'Est de Tremblay/Brassard qui reçoit les honneurs à Cannes en 1974, Originaire du quartier Saint-Henri, il étudie la pose de voix et la diction et se perfectionne auprès de Sita Riddez. Passionné d'opéra, il commence sa carrière de comédien comme semi-professionnel dans les années 60 au coeur des groupes Les Apprentis-Sorciers et Les Saltimbanques qui seront deux des compagnies à la source du Théâtre d'Aujourd'hui. Sous la direction d'André Brassard, il deviendra un comédien incontournable de l'univers de Tremblay sans pour autant y rester coincé. Bien sûr, il sera un Marcel mémorable à la création d'En pièces détachées, mais Brassard le mettra aussi en scène dans son En attendant Godot de Beckett pour la NCT en 1971. Dans le Dictionnaire des artistes du théâtre québécois, Claire Dé nous rappelle que, dans les années 1980, il s'est mis à jouer dans une série de classiques, notamment deux Shakespeare et un Molière: La Tempête adaptée par Marie Cardinal pour le Théâtre Expérimental des Femmes en 1988, Comme il vous plaira dans une traduction de Normand Chaurette pour le Théâtre Denise Pelletier en 1994 et Les Précieuses ridicules au TNM en 2003. Sur la photo, on le voit dans une scène de la série comique Super Sans Plomb. Au moment de son décès, Claude Gai - né Sanschagrin (vous avez remarqué le jeu de mot ?) - avait 70 ans.