• Yanik Comeau

27 août

Aujourd'hui, Théâtralités souligne l'anniversaire du grand André Brassard. Joignez-vous à nous pour lui envoyer des voeux de santé.


1946: Naissance d’André Brassard

Montréalais jusqu'au bout des ongles, André Brassard se forme comme comédien auprès de Mme Audet avant de fonder le Mouvement Contemporain qui opérera de 1965 à 1968 et qui sera une des troupes à former le Centre du Théâtre d'Aujourd'hui. Il deviendra bien sûr un de nos plus importants metteurs en scène, débutant dès l'âge de 20 ans. Dès ses débuts, il se passionne pour Genet, Beckett, Shakespeare, les Grecs et son nom est étroitement lié à celui de Michel Tremblay dont il montera fidèlement toutes les créations à partir des Belles-Sœurs en 1968. Leur collaboration, tant pour les pièces de Tremblay que pour ses adaptations d'Aristophane (Lysistrata), Dario Fo (Mistero Buffo), Anton Tchekhov (Oncle Vania), Paul Zindel (L'Effet des rayons gamma sur les vieux-garçons), Tennessee Williams (Le Pays du Dragon) ou Roberto Athayde (Mademoiselle Marguerite), comédie musicale (Demain matin, Montréal m'attend) ou opéra (Nelligan), est légendaire et ne s'essoufflera jamais, seule la santé de Brassard ayant raison de leur grande fidélité. Brassard a non seulement monté presque tout Tremblay, il l'a aussi monté en anglais et a aussi signé d'autres mises en scène à Stratford et ailleurs dans la langue de Shakespeare. C'est un AVC qui aura raison de sa carrière. Étrangement, ses deux dernières mises en scène ne seront pas des Tremblay. Il montera Oh les beaux jours de Samuel Beckett avec Andrée Lachapelle et Roger La Rue (2008) et la création mondiale en français d'Une Truite pour Ernestine Shuswap (2009) de Tomson Highway, toutes deux à Espace Go. En plus des mythiques créations d'À toi, pour toujours, ta Marie-Lou, En pièces détachées, Bonjour, là, bonjour, Les Anciennes Odeurs, Albertine, en cinq temps, Le Vrai Monde?, La Maison suspendue, Marcel poursuivi par les chiens, Messe solennelle pour une pleine lune d'été et des reprises mémorables aussi, il ne se limite pas à créer Tremblay. Il signe les premières mises en scène de Le Marquis qui perdit de Réjean Ducharme au TNM, Quatre à quatre de Michel Garneau au Quat'Sous, Les Muses orphelines de Michel Marc Bouchard au Théâtre d'Aujourd'hui de la rue Papineau, Les Feluettes de Michel Marc Bouchard à la Salle Fred-Barry du Théâtre Denise-Pelletier, La Gloire des Filles à Magloire d'André Ricard au Trident, Jusqu'au Colorado de Jérôme Labbé, Les Reines de Normand Chaurette et Les Mains d'Edwige au moment de la naissance de Wajdi Mouawad au Centre du Théâtre d'Aujourd'hui pour n'en nommer que quelques-unes. En plus des auteurs déjà nommés, il explore des dramaturges de partout dans le monde. Chez nous, bien sûr (Françoise Loranger, Marcel Dubé, Gratien Gélinas, Normand Chaurette, Victor-Lévy Beaulieu) mais de tous les répertoires, de toutes les époques: Euripide, Corneille, Arthur Miller, Brecht, Feydeau, Racine, Camus, Slawomir Mrozek, Brad Fraser. Avec Tremblay, il fera aussi du cinéma: Françoise Durocher, waitress (1972), Il était une fois dans l'Est (1973) et Le Soleil se lève en retard (1976). Directeur artistique du Théâtre français du Centre National des Arts de 1982 à 1990 et directeur artistique de la section française de l'École Nationale de Théâtre du Canada de 1992 à 2000, André Brassard a reçu une quantité innombrable de prix, d'honneurs de distinctions: Prix Gascon-Roux pour ses mises en scène de Les Feluettes ou La Répétition d'un drame romantique de Michel Marc Bouchard et En attendant Godot de Samuel Beckett, le Prix Denise-Pelletier (Prix du Québec) et le Prix Victor-Morin remis par la Société Saint-Jean-Baptiste de Montréal pour sa contribution exceptionnelle au théâtre québécois. Tristement affaibli par la maladie et forcé à prendre sa retraite, son influence se fait néanmoins toujours sentir chez plusieurs metteurs en scène des générations suivantes qui marquent maintenant le théâtre à leur façon, en partie grâce à lui. Bonne fête, André. J'espère que vous vous portez bien malgré tout.

80 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout
  • Facebook Social Icon

© 2017 by Théâtralités.  Proudly created with Wix.com by TRIO