top of page
  • Photo du rédacteurYanik Comeau

1er mars

Dernière mise à jour : 2 janv.

Nouveau mois, nouvelles éphémérides passionnantes dans l'univers du théâtre québécois.

1929: Décès de Jean-Baptiste Eugène Lassalle

Le fondateur du célèbre Conservatoire Lassalle naît à Saint-André de Cubzac en France en 1859 et meurt à Montréal en 1929. Il n'aura donc pas tout à fait 70 ans. Sa vie aura cependant été bien remplie! Après ses études classiques, il se tourne vers le théâtre et connaît de beaux succès au Théâtre de l'Ambigu dans la Ville Lumière. Il voyage beaucoup et se voit nommer Grand Intendant du théâtre du Sultan à Tildiz Kiosque en 1887 et 1888. En 1891, il sera guide des tournées de comédiens et d'opérettes en Asie mineure et centrale et au Tibet, nous apprend le Dictionnaire des artistes du théâtre québécois. Hélène Beauchamp nous raconte qu'après avoir été fait commandeur de l'Ordre de Medjïdié en Turquie, chevalier de l'Ordre de Saint-Stanislas en Russie et officier de l'Ordre du Lion et du Soleil en Perse, il arrive à Montréal en 1906 avec sa femme Louise Landreau (qui prendra Larcey comme nom de scène) pour travailler au Théâtre des Nouveautés. C'est cette même année, le 1er décembre, qu'il fonde son fameux Conservatoire d'élocution française à l'angle des rues Sainte-Catherine et Saint-Denis. En 1908, l'institution s'incorpore et est reconnue «d'utilité publique par le gouvernement du Québec et par le ministère des affaires étrangères de France». Lassalle deviendra évidemment une référence en matière d'enseignement de la diction et de l'élocution, publiera des ouvrages en ce sens, des recueils de poésies, un récit de ses tournées intitué De Batoum au Tibet et Les Monologues Lassalle à l'usage des élèves. En 1908, il monte Athalie de Racine, une grande première chez nous, et en 1913, il est responsable de «L'Audition de Britannicus», une grande manifestation artistique. «Dans Comédiens et Amateurs, il s'étonne de l'absence d'un théâtre national canadien-français à Montréal et prodigue ses conseils aux apprentis comédiens,» nous raconte Hélène Beauchamp. «Sa grande culture et son sens aigu de l'observation y sont manifestes. Dans Ce que je vois ! Ce que je pense ! (Montréal, 1925), esquisses et alexandrins, il témoigne avec humour du milieu théâtral et des événements qui l'entourent.» Le Conservatoire Lassalle sera affilié à l'Université de Montréal de 1920 à 1972.


1979: Création de La Tête de Monsieur Ferron ou Les Chians de Victor-Lévy Beaulieu (d’après Ciel de Québec de Jacques Ferron) dans une mise en scène d’André Brassard au Théâtre d’Aujourd’hui, rue Papineau (Montréal)

Autant il a créé toutes les pièces de Michel Tremblay jusqu'à ce qu'il en soit incapable à cause de la maladie, André Brassard a aussi créé quelques pièces de Victor-Lévy Beaulieu. Un an et quelques jours après avoir signé la mise en scène de la création de Votre fille Peuplesse par inadvertance, Brassard signait celle de cette nouvelle pièce de VLB, toujours au Théâtre d'Aujourd'hui. Une impressionnante distribution défendait ce texte inspiré de l'oeuvre de Jacques Ferron: Lothaire Bluteau, Denis BouchardAlain Fournier, René Gingras, Suzanne Marier, Denise Morelle, Jean-Louis Paris, Jacques Rossi et Lionel Villeneuve. 25 ans plus tard, le Théâtre d'Aujourd'hui revenait à l'oeuvre de Jacques Ferron avec la pièce Un Carré de ciel de Michèle Magny, inspirée des derniers textes du docteur/poète/philosophe. À ce moment, le théâtre était déménagé rue Saint-Denis et c'est Martine Beaulne qui signait la mise en scène.


1982: Naissance d'Emmanuel Schwartz


Photo: Maude Chauvin


Comédien, musicien, metteur en scène et auteur, Emmanuel Schwartz mène simultanément, depuis sa sortie de l’Option-Théâtre du Cégep Lionel-Groulx en 2004, une série de démarches artistiques radicales, en complicité avec des artistes comme le chorégraphe Dave St-Pierre, les réalisateurs Denis Villeneuve (Next Floor), Xavier Dolan (Laurence Anyways), Podz (L’Affaire Dumont), Simon Lavoie et Mathieu Denis (Laurentie), la metteure en scène Brigitte Haentjens (Richard III), l’auteur et metteur en scène Olivier Kemeid (Five Kings, l'histoire de notre chute et L'Énéide), Denis Marleau (Le Tigre bleu de l'Euphrate de Laurent Gaudé, Tartuffe de Molière, Soifs matériaux d'après Marie-Claire Blais), François Girard (En attendant Godot de Samuel Beckett), le metteur en scène Marc Beaupré (L'Illiade et Caligula) et l’auteur-metteur en scène Wajdi Mouawad, dont il a mémorablement interprété le Wilfrid de Littoral, le Samuel dans Forêts et le Clément dans Ciels. Créateur atypique, Emmanuel Schwartz travaille dans ses œuvres à harnacher la force antique des mythes pour donner à voir ce qui se joue réellement dans les conflits policés qui tissent la vie contemporaine. Comme auteur-metteur en scène, il crée entre autres la Trilogie Chroniques en 2010 au Théâtre La Chapelle, Scènes contemporaine et Nathan en 2012 au Centre National des Arts et au Festival TransAmériques. Son solo Alfred est mis en scène par Alexia Bürger en 2014 à la Salle Jean-Claude-Germain. En 2012, Emmanuel rejoint la Needcompany flamande de Jan Lauwers pour la création du spectacle Marketplace76, présenté au Festival d'Avignon 2013, à la Biennale de Venise 2013, à la Rurh Triennale, au Spielart Festival de Munich et au Malta Festival de Poznan, en Pologne. Parmi ses nombreuses autres créations et prestations théâtrales, mentionnons le célèbre duo Deux de et avec Mani Soleymanlou au Théâtre La Chapelle (il sera aussi de Trois et 8 et de la reprise en tournée colossale de Un.Deux.Trois), l'événementiel Détruire, nous allons de Philippe Boutin et Dave Saint-Pierre pour le OFFTA 2013, Candide ou L'Optimisme d'après Voltaire au TNM avec Alice Ronfard et l'éclectique et résolument contemporain projet de La deuxième porte à gauche, 2050 Mansfield: rendez-vous à l'hôtel, dirigé par Catherine Vidal et Fredéric Gravel. On a aussi pu le voir à la télé ou sur le web dans Kif-Kif, L'Écrivain public, Trop., Blue Moon, Lâchez prise... Bonne fête, Emmanuel! (À partir des notes biographiques du site Internet du Centre du Théâtre d'Aujourd'hui).


1992: Naissance d'Olivier Arteau

Photo: Sarah Rouleau


Olivier Arteau est un artiste de descendance coloniale blanche issu de la communauté LGBTQIA2+ qui explore l’alliage entre le kitsch, le bouffon et le tragique. Formé en théâtre au Conservatoire d’art dramatique de Québec, il est le créateur derrière Doggy dans Gravel, Made in Beautiful (La Belle Province), Pisser debout sans lever sa jupe et la performance de longue durée La Pudeur des urinoirs, fascinante expérimentation dans la vitrine du Centre du Théâtre d'Aujourd'hui au coeur de la pandémie de COVID-19. Dans le cadre de son premier grand plateau au Théâtre du Trident, il procède à une réclusion volontaire d’un mois pour saisir la soif d’absolu qui guide l’indomptable Antigone, ce qui lui vaut le Prix de la critique (Québec) pour la meilleure production. Il a également la chance de mettre en scène les textes d’Anne-Marie Olivier (Maurice) et Charles Fournier (Foreman, en collaboration avec Marie-Hélène Gendreau). Il joue dans Hope Town de Pascale Renaud-Hébert et le spectacle poétique Je me soulève orchestré par Véronique Côté et Gabrielle Côté. À l’hiver 2023, il est de la distribution de l’adaptation du roman N’essuie jamais de larmes sans gants mise en scène par Alexandre Fecteau au Théâtre du Trident en plus de mettre en scène l'adaptation de David Paquet de L’Éveil du printemps tout en accouchant de sa dernière création comme artiste en résidence avec son Théâtre Kata au Centre du Théâtre d'Aujourd'hui. En juin 2022, il est nommé à la direction artistique du Trident où il présentera sa première saison à l’automne 2023. (Texte emprunté au site du Centre du Théâtre d'Aujourd'hui, légèrement modifié)


1994: Création de La Mémoire de Rhéa d'Anne Legault dans une mise en scène de Michel Nadeau au Théâtre du Trident (Québec)


Marie Gignac, Nancy Bernier, Jacques Leblanc, Jacques-Henri Gagnon et Reynald Robinson défendait ce nouveau texte d'Anne Legault, l'auteure de La Visite des Sauvages.


2000: Création de Les Vieux ne courent pas les rues de Jean-Pierre Boucher dans une mise en scène de René Richard Cyr au Centre du Théâtre d'Aujourd'hui (Montréal)

En 2000, alors que René Richard Cyr était à la barre de la direction artistique du Centre du Théâtre d'Aujourd'hui, André Brassard devait signer la mise en scène de cette première pièce du professeur de littérature québécoise et française de l'Université McGill, Jean-Pierre Boucher. À cause de problèmes de santé, il a dû se retirer et c'est René Richard Cyr lui-même qui a décidé d'assurer la mise en scène, dirigeant Catherine Bégin (61 ans qui a vécu 13 ans de plus), Marthe Choquette (70 ans qui a vécu jusqu'en 2005), Pierre Collin (61 ans, seul survivant qui a eu 82 ans en 2020), Claude Gai (64 ans, décédé en 2007), Monique Mercure (69 ans, décédée en 2020 à 89 ans), Huguette Oligny (77 ans, décédée 13 ans plus tard en 2013), Gilles Pelletier (75 ans, décédé 18 ans plus tard en 2018 à 93 ans) et Janine Sutto (79 ans, décédée en 2017 à presque 96 ans). Cette pièce aura ensuite été transformée en roman par l'auteur, publié aux éditions du Boréal.



2022: Création de Notre Petite Mort d'Émilie Lajoie dans une mise en scène de Sophie Cadieux à la Salle intime du Théâtre Prospero (Montréal)


La première pièce post-confinements/pandémie pour la Salle intime du Prospero aura été cette jolie pièce à la fois drôle et déchirante qui a touché le coeur de Sophie Cadieux qui a accepté d'en faire la mise en scène. Émilie Lajoie est une jeune comédienne sortie du Conservatoire d'art dramatique de Montréal en 2017. Notre Petite Mort est sa première pièce. Elle traite du «deuil tabou» pour une jeune femme de ne pas pouvoir donner la vie, porter un enfant. La pièce mettait en vedette l'auteure dans le rôle principal entourée de Simon Lacroix (Martin, son conjoint) et Sylvie Potvin (la belle-mère). Pour lire ma critique, cliquez ici.



2022: Création de Run de lait de Justin Laramée dans une mise en scène de l'auteur avec Olivier Normand, une coproduction du Théâtre du Trident et de VA arts vivants, au Grand Théâtre de Québec (Salle Octave-Crémazie)


    Plusieurs producteurs ou diffuseurs collaborateurs s'associent au Trident et à VA arts vivants pour la création de Run de lait, un théâtre documentaire sur les producteurs de lait du Québec, soit Valspec (Valleyfield), le Théâtre de la Ville (Longueuil), Espace Le Vrai Monde?, Ville d'Alma Spectacles, Théâtre de la Manufacture (Montréal) et le Théâtre Gilles-Vigneault (Saint-Jérôme). En plus du comédien et auteur Justin Laramée et son complice sur scène, le musicien Benoît Côté, on entend les voix des enfants Nina et Edouard Laramée et des comédiennes Émilie Gilbert et Magalie Lépine-Blondeau. Le spectacle aura connu un grand succès et une tournée aux quatre coins du Québec qui se sera étalé sur au moins trois saisons. J'ai eu le plaisir de le voir chez Duceppe dans le cadre de sa série En rappel à l'automne 2023. Ma critique ici.


2023: Création de Si vous voulez de la lumière - Faust I - II - III de Marine Bachelot Nguyen, Alexandra Bourse, Céline Delbecq, Rébecca Déraspe, Ian De Toffoli, Sèdjro Giovanni Houansou, Émilie Monnet, Hala Moughanie, Pauline Peyrade, Guillaume Poix, Jean-Luc Raharimanana, Guy Régis Jr et Florent Siaud, mise en scène de Florent Siaud, une production Les Songes Turbulents, au Théâtre Prospero (Montréal)


Après avoir triomphé au Prospero, ce spectacle mémorable, une fresque colossale, s'est transporté en Europe pour une tournée impressionnante à l'automne 2023. Un de mes coups de coeur de l'année 2023.



Posts récents

Voir tout

2 mars

Comentarios


bottom of page