• Yanik Comeau

24 juin

Mis à jour : janv. 11

Beaucoup de naissances et de créations ont marqué le 24 juin, jour de la Fête Nationale au Québec. Suivez-nous !


1936: Naissance de Élisabeth Chouvalidzé

Née à Niort, en France, de parents russes, Élisabeth Chouvalidzé arrive au Québec à l'âge de 16 ans et étudie le théâtre à l'École du TNM. Multipliant les ateliers, elle acquiert aussi une formation en danse et en chant qu'elle pourra exploiter dans certaines productions de La Roulotte avec Paul Buissonneau, dans les premières comédies musicales du Québec au Théâtre de la Marjolaine avec Louis-Georges Carrier et dans Cabaret mise en scène par Denise Filiatrault. À la télé, elle a fait le bonheur de tous les publics, des tous petits aux plus vieux. Avec sa voix chaude et rauque et son physique particulier, elle a été le gamin Fanfan dans Les Carnets du major Plum-Pouding (1969-1973), la détestable vieille Josephte Duplessis dans Les Forges de Saint-Maurice (1972-1975), Josée Dubreuil dans Terre humaine, la voix de Rigodon dans Passe-Partout et la voix française de la Britannique Dame Maggie Smith, notamment dans Downton Abbey (Violet Crawley). Après avoir été Mme Bazin dans 4 et demi..., premier téléroman des auteurs Sylvie Lussier et Pierre Poirier, elle passera à L'Auberge du Chien Noir où elle sera la bonne Janette Cadorette et sa jumelle, la comédienne de soaps Janine Cadorsky, de 2003 à 2017. Sur les planches, elle brille sur toutes les scènes dans plus de soixante pièces, tant des classiques que des créations. De Molière (Les Fourberies de Scapin, George Dandin, Les Précieuses ridicules, L'Avare, Les Femmes savantes) à Cocteau (L'Alcade de Zalamea, La Machine à écrire), de Friedrich Dürrenmatt (La Visite de la vieille dame mise en scène de Robert Lepage au CNA) aux créations de René-Daniel Dubois (26 bis, Impasse du Colonel-Foisy et Anna est morte), elle ne délaisse jamais non plus le théâtre d'été et ne recule jamais devant une tournée. J'ai eu le plaisir de la voir dans Suite californienne de Neil Simon auprès de Pascal Rollin au Théâtre du Bois-de-Coulonge à l'été 1985 (mise en scène de Robert Lepage aussi) et on a entendu que du bien de sa performance dans Toc Toc avec Juste Pour rire. La première fois que je l'ai vue sur scène, c'était au Théâtre d'Aujourd'hui de la rue Papineau en 1984 dans Le Bélier de David Freeman avec Sylvie Léonard et Denis Roy et la dernière fois, à ce jour, ça aura été au Centre du Théâtre d'Aujourd'hui dans Ceux qui se sont évaporés de Rébecca Déraspe juste avant la pandémie de #covid19. Parlant de créations, en 1983, son conjoint, le réalisateur Richard Martin, la dirigeait dans Visite libre de Michel Faure au Théâtre de Quat'Sous. Rappelons qu'elle a aussi siégé au conseil d'administration de l'Union des artistes de 1985 à 1997 dont 10 ans à titre de vice-présidente. Toujours aussi énergique et créative à 84 ans! Joyeux anniversaire, dame Élisabeth!


1939: Naissance de Jeanne-Mance Delisle

Née à Barraute en Abitibi, Jeanne-Mance Delisle habite maintenant dans la région de Rouyn. Dramaturge, romancière et auteure de nouvelles, elle a remporté le Prix littéraire de l'Abitibi-Témiscamingue pour sa pièce Un «Reel» ben beau, ben triste en 1978, pièce qui a été créée par le Théâtre de Coppe de Rouyn en mai 1978 dans une mise en scène de Roch Aubert, a été reprise au Théâtre du Bois-de-Coulonge à Québec puis montée au TNM (deux productions dirigées par Olivier Reichenbach) et au Théâtre La Bordée à Québec. En 1987, on lui a décerné le Prix du Gouverneur général du Canada pour sa pièce Un Oiseau vivant dans la gueule. En plus de recevoir des prix pour ses recueils de nouvelles et ses romans publiés aux Éditions de la Pleine Lune, Jeanne-Mance Delisle a écrit de nombreux monologues dont Femme d'un bûcheron, Florence, Geneviève et Martha. En 2000, Un «reel» ben beau, ben triste a été traduite en écossais, produite à Édimbourg et présentée en tournée à Glasgow, à Stirling, à Paisley et à Lerwick où elle a connu un énorme succès. La mise en scène de Brigitte Haentjens d'Un oiseau vivant dans la gueule a été présentée au Festival de Théâtre des Amériques et au Théâtre de Quat'Sous en 1990. Traduite en anglais et en écossais, elle a été jouée à Toronto et puis Écosse au cours de la saison 2009-2010. Bonne fête, madame Delisle!


1940: Naissance de Louise Latraverse

Photo: Julie Artacho


comédienne et ancienne directrice artistique du Théâtre de Quat'Sous


1975: Création de L’été s’appelle Julie de Marcel Dubé dans une mise en scène de François Cartier au Bateau-Théâtre L’Escale (Saint-Marc-sur-Richelieu)


J'ai malheureusement trouvé très peu d'information sur la première production de cette pièce à part le fait que Georges Groulx jouait le rôle de Ludovic, «écrivain angoissé bientôt quinquagénaire, regarde le monde avec l'espoir inquiet de ses projets. Comme le dit Hélène, sa seule amie, il s'accorde aussi mal avec l'évolution du monde qu'avec le vertige de ses sentiments. Seul, en quête d'un absolu qui lui a échappé toute sa vie, saura-t-il, grâce à Julie, trouver le printemps après l'été?...» Ce titre manque à ma collection Théâtre Leméac. Si vous l'avez et pouvez m'envoyer l'info sur la distribution à la création, je vous en serais très reconnaissant.


1979: Naissance de Marc Beaupré

Natif de Joliette, Marc Beaupré est diplômé de l’École Nationale de théâtre depuis 1999. Dès sa sortie de l'école, il épate dans la série 2 Frères remportant le Gémeaux du meilleur rôle de soutien. Depuis, on l'a vu dans Le Gentleman, Le Négociateur (pour lequel il remporte un deuxième Gémeaux en 2008), Trauma, Toute la vérité, Les Lavigueur, Victor Lessard, Les Pays d'en haut, Béliveau, Boomrang et, bien sûr, Série noire dans laquelle son très marquant Marc Arcand lui vaut une autre nomination aux Gémeaux. Au cinéma, on l'applaudit dans Gaz Bar Blues, Le Poil de la bête, La Run et Lac Mystère. Au théâtre, on le voit dans Zone de Marcel Dubé au Théâtre du Rideau Vert, Cendres et Chroniques au Théâtre La Chapelle, Bob de René-Daniel Dubois au Centre du Théâtre d'Aujourd'hui, Bar de Spiro Scimone avec le Théâtre de l'Opsis au Prospero, Manifeste de la Jeune-Fille d'Olivier Choinière avec L'Activité à Espace GO, Les Peintres du charbon de Lee Hall et Amadeus de Peter Shaffer chez Duceppe. Fondateur et directeur artistique de la compagnie Terre des Hommes, il crée des spectacles innovateurs comme ses Caligula Remix, Dom Juan_Uncensored, son adaptation de L'Illiade d'Homère présentée au Théâtre Denise-Pelletier et sa co-mise en scène avec Catherine Vidal de Chapitres de la chute de Stefano Massini présentée au Théâtre de Quat'Sous. Sa mise en scène de La Meute de Catherine-Anne Toupin à La Licorne a connu un tel succès qu'elle ne cesse de multiplier les supplémentaires et Duceppe l'a mis à l'affiche en hors série pour la saison 2020-2021. Bonne fête, Marc!


1977: Création de La Clé des songes (Le Cheval de Wellie est-il nu-pieds dans ses sabots? de Roch Carrier et L’École des rêves de Jean-Claude Germain) au Théâtre Les Ancêtres (Saint-Germain-de-Grantham)


Deux courtes pièces d'auteurs chevronnés, Roch Carrier et Jean-Claude Germain, ce spectacle n'a cependant pas convaincu le critique de Lettres québécoises qui semble s'être profondément ennuyé. Jean Perraud et Guy L'Écuyer, qui avaient joué Un Pays dont la devise est je m'oublie de Germain précédemment, accompagnés de Johanne Garneau, jouaient ces nouvelles pièces de Carrier et Germain. L'été a dû être long. Ils ont joué quatre soirs par semaine jusqu'au 3 septembre !


1977: Création de Amour, j’étouffe amou-rire de Lise da Silva au Studio-Théâtre de Sainte-Sophie-de-Lacorne


Lise da Silva, conjointe de Jean-Marie da Silva, codirectrice du Studio-Théâtre da Silva à Sainte-Sophie et du Café-Théâtre Quartier-Latin de la rue Saint-Denis à Montréal, mère de Marie-Hélène et Joël da Silva, présentait son one woman show pendant tout l'été - jusqu'au 17 septembre - à Saint-Sophie-de-Lacorne.


1981: Création de Les Moineau chez les Pinson de Georges Dor dans une mise en scène d’Yvon Leroux au Théâtre Les Ancêtres à Saint-Germain-de-Grantham


Avant de devenir une série comique très populaire à la télé (Les Moineau et les Pinson à Télé-Métropole, l'ancêtre de TVA), Les Moineau chez les Pinson a connu un gros succès au théâtre d'été. À sa création, les personnages étaient défendus par Béatrice Picard et Aubert Pallascio (qui, l'été d'avant, avaient joué un couple à la création de Bonne fête, maman d'Elizabeth Bourget au Bateau-théâtre L'Escale), Louison Danis et Yvon Leroux. Ce dernier signait aussi la mise en scène. L'été suivant, la pièce était reprise au Théâtre de la Cité des Jeunes à Vaudreuil avec Élizabeth LeSieur, Bertrand Gagnon, Louison Danis et Fernand Gignac dans une mise en scène de Claude Colbert. À la télé à partir de septembre 1982, Claude Colbert allait être un des trois réalisateurs et Fernard Gignac allait être le seul acteur à faire la transition de la scène à la télé. Les textes ont tous été signés par Georges Dor.


2011: Création de La Grande Sortie de Mélanie Maynard et Jonathan Racine, dans une mise en scène de Jonathan Racine, au Petit Théâtre du Nord (Blainville)

Cette pièce du duo Mélanie Maynard et Jonathan Racine a été si bien accueillie qu'elle a été reprise au Théâtre du Rideau Vert en janvier 2014. Lors de la création, la distribution comprenait Suzanne Garceau, Sébastien Gauthier, Mélanie St-Laurent et Sarah Desjeunes. Lors de la reprise au Rideau Vert, Sonia Vachon reprenait le rôle de Sarah Desjeunes. Une pièce à la fois drôle et tendre, un humour fin et touchant.


34 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout
  • Facebook Social Icon

© 2017 by Théâtralités.  Proudly created with Wix.com by TRIO