• Yanik Comeau

29 juillet

Théâtalités souhaite un très joyeux anniversaire à la metteure en scène Brigitte Haentjens.


1951: Naissance de Brigitte Haentjens

Photo: Mathieu Rivard


Née à Versailles, en France, la femme de théâtre Brigitte Haentjens s'est rapidement installée au Canada après ses études chez Jacques Lecoq. Elle commence sa carrière en Ontario, joignant le Théâtre de la Vieille 17 avec lequel elle participe à plusieurs créations collectives comme auteure et metteure en scène. Pendant huit ans, elle dirige ensuite le Théâtre du Nouvel Ontario où elle fait découvrir de nouveaux auteurs et monte les premiers textes de Michel Marc Bouchard (Les Porteurs d'eau, 1983) Jean-Marc Dalpé (Nickel, qu'elle coécrit avec Dalpé, 1984, Le Chien, 1988) et d'autres. En arrivant à Montréal, elle monte Un Oiseau vivant dans la gueule de Jeanne-Mance Delisle au Quat'Sous, Oh les beaux jours de Beckett et Bérénice de Racine à Espace GO, accepte l'invitation du Théâtre des Confettis de Québec pour créer Hippopotamie de Louise Bombardier et assume ensuite la direction artistique de la Nouvelle Compagnie Théâtrale (Théâtre Denise-Pelletier et Salle Fred-Barry) de 1991 à 1995, succédant à Guy Nadon. Elle y montera Eddy de Jean-Marc Dalpé, Caligula de Camus et True West de Sam Shepard tout en attirant de nombreux metteurs en scène comme Robert Lepage qui redynamiseront l'institution vouée à faire découvrir le théâtre aux adolescents du milieu scolaire. En 1997, elle fonde Sibyllines et monte ainsi ses projets coups de coeur tout en demeurant disponible à monter des pièces de tous les répertoires pour d'autres producteurs. Pendant qu'elle monte Combat de nègres et de chiens de Bernard-Marie Koltès au TNM, le genre de texte qu'elle favorise avec Sibyllines, elle peut aussi bien monter On purge bébé et Mais n'te promène donc pas toute nue de Feydeau au Rideau Vert, Électre de Sophocle à Espace Go en 2000 ou son Antigone au Trident en 2002. En créant des partenariats entre Sibyllines et d'autres producteurs (parfois même avec le Théâtre Français du Centre National des Arts dont elle devient directrice en 2010 après avoir été codirectrice artistique avec Marie Gignac du Carrefour international de théâtre de Québec), elle permet une diffusion plus grande de ses productions. Elle monte La Nuit juste avant les forêts et Dans la solitude des champs de coton (deux fois!) de Koltès, La Cloche de verre d'après Sylvia Plath, Vivre d'après la vie et l'oeuvre de Virginia Woolf, La Bibliothèque interdite de Denis Plante, Malina d'après Ingeborg Bachmann, la trilogie de Heinrich Müller Quartett, Médée-Matériaux et Hamlet-machine, Parce que la nuit de Dany Boudreault qu'elle coécrit avec lui, Une Femme à Berlin d'après Marta Hillers et Molly Bloom de James Joyce. Au CNA, elle monte aussi, entre autres, Farces conjugales, deux courtes comédies de Feydeau, L’Éden Cinéma de Marguerite Duras, l’événement théâtral Tout comme elle, avec cinquante actrices, Woyzeck de Georg Büchner, L’Opéra de Quat’Sous de Bertolt Brecht et Kurt Weill en coproduction avec le TNM, Le 20 novembre et Sang de Lars Norén et Ta douleur, spectacle chorégraphique conçu en collaboration avec Anne-Catherine LeBeau et Francis Ducharme. En 2007, elle recevait le prestigieux prix Siminovitch. En 2017, elle est nommée Officier de l'Ordre du Canada et en 2019, Compagne de l'Ordre des Arts et des Lettres du Québec. Bonne fête, Brigitte!


1993 : Décès de Guy Dufresne

Auteur, poète, dramaturge, scénariste de la radio, de la télévision et du cinéma, Guy Dufresne est né à Montréal le 17 avril 1915, mais s'est relocalisé à Frelighsburg en Montérégie pour des raisons de santé. Il a été un des premiers auteurs de notre radio et de notre télévision avec son radio-roman Le Ciel par-dessus les toîts, L'Île aux pommes et Eux vives. Suivront ses plus connus, Cap-aux-Sorciers, Septième Nord et Les Forges du Saint-Maurice. On lui doit également plusieurs adaptations de téléthéâtres, notamment le célèbre Des Souris et des Hommes de Paul Blouin avec Jacques Godin et Hubert Loiselle et Comme tu me veux de Luigi Pirandello. Au cinéma, il a signé le scénario de Frère André, le film mettant en vedette Marc Legault et réalisé par Jean-Claude Labrecque. Ses pièces de théâtre Les Traitants et Le Cri de l'engoulevent, toutes deux publiées chez Leméac, ont été produites par la Compagnie Jean Duceppe et la Nouvelle Compagnie Théâtrale respectivement. Il a aussi signé des adaptations de La Moscheta de Ruzzante pour la NCT et de La Ménagerie de verre de Tennessee Williams pour Duceppe. Il est décédé à Frelighsburg à l'âge de 78 ans.

16 vues1 commentaire
  • Facebook Social Icon

© 2017 by Théâtralités.  Proudly created with Wix.com by TRIO