• Yanik Comeau

2 juin

Mis à jour : mai 20

Des naissances et des créations ont marqué le 2 juin au fil des années. Suivez-nous dans les éphémérides du théâtre québécois de Théâtralités !


1930: Naissance de Marthe Choquette

Née à Québec, Marthe Choquette a connu une carrière fructueuse tant sur scène qu'à la télévision. Pour toute une génération de jeunes Québécois, elle est la voix de Madame Coucou dans Passe-Partout. Bien qu'elle ait surtout joué dans des séries comiques comme Du Tac au tac, Vaut mieux en rire et Les Brillant, elle a aussi joué des rôles plus dramatiques dans Épopée Rock et Terre humaine. Au théâtre, elle joue tant dans des boulevards (La Dame de chez Maxim's de Feydeau, La Poudre aux yeux de Labiche, Fleurs de cactus de Barillet et Gredy...) que des classiques (Songe d'une nuit d'été de Shakespeare), des pièces modernes (La Chatte sur un toît brûlant de Williams, Un sur six de Bobrick et Clark, Histoire à dormir debout de Ayckbourn, toutes chez Duceppe) et de nombreuses revues des fêtes (et à d'autres périodes de l'année) dont En rire... et en couleurs! de Jacques Lorain, Ne perdez pas la tête de Gina Bauson et André Montmorency et Qui s'y frotte s'y pique de Jean Rafa et Roger Joubert au Théâtre du Rideau Vert. C'est d'ailleurs au Rideau Vert qu'elle participera à de nombreuses pièces pour enfants présentées les dimanches après-midi (surtout des textes de Patrick Mainville et d'André Cailloux). Elle a été la première Marie-Ange Brouillette des Belles-Soeurs de Michel Tremblay en 1968, la première Yvette dans Les Voisins de Claude Meunier et Louis Saïa chez Duceppe, a participé à la création de la pièce de Félix-Gabriel Marchand adaptée par Jean-Claude Germain, Les Faux-brillants, et à celle de Les Vieux ne courent pas les rues de Jean-Pierre Boucher, toutes deux au Centre du Théâtre d'Aujourd'hui. Elle a aussi multiplié les rôles dans les comédies de théâtres d'été. Elle nous quittait des suites d'un cancer le 8 février 2005.


1953: Naissance de Lise Roy

Née à Montréal et issue du Conservatoire d’art dramatique de Montréal, Lise Roy est une des meilleures comédiennes de sa génération en plus d'être musicienne, chanteuse et danseuse. Elle joue autant au théâtre, à la télévision (Un Homme mort, Vice caché, Grande ourse II, Toute la vérité et Les Invisibles) qu’au cinéma (The Boys of St-Vincent, Children of My Heart, Les Invasions barbares, À l'origine d'un cri et l'adaptation par Xavier Dolan de la pièce Tom à la ferme) tout en allant chercher une maîtrise en théâtre à l'UQAM. Au théâtre, elle contribue à quelques créations collectives dont Je ne suis jamais en retard à la Salle Jean-Claude-Germain du CTDA dans une mise en scène de Markita Boies et se fait particulièrement remarquée lorsqu'elle joue le rôle titre dans Camille C. de Jocelyne Beaulieu et René Richard Cyr au Centre du Théâtre d'Aujourd'hui. Elle foulera à nouveau ces planches, notamment dans La Terre est trop courte, Violette Leduc de Jovette Marchessault dans laquelle elle est Simone De Beauvoir, Tom à la ferme de Michel Marc Bouchard (m.e.s. de Claude Poissant) et Le Bruit des os qui craquent de Suzanne Lebeau. Jouant sur toutes les scènes, elle a été Élisabeth 1re dans Marie Stuart, Solange dans Les Bonnes de Jean Genet et Madeleine II dans Le Vrai Monde? de Tremblay au Théâtre du Rideau Vert, a épaté dans Top Girls de Caryl Churchill à Espace GO (m.e.s. de Martine Beaulne) et multiplie les reprises et les supplémentaires de La Meute de Catherine-Anne Toupin créée à La Licorne et présentée en tournée (les représentations en hors-série chez Duceppe en 2020-2021 ont été annulées à cause de la pandémie). Elle a également développé une complicité avec la metteure en scène Angela Konrad avec qui elle multiplie les projets (Auditions ou Me, Myself and I et Le Royaume des animaux au Quat'Sous, Golgotha Picnic à Usine C) et avec Robert Lepage (Apasionada, casa azul et La Géométrie des miracles). On l'a vue jouer des auteurs aussi variés qu'Alfred Jarry, Luigi Pirandello, Lerner & Loewe, Georges Feydeau et Claude Poissant. Lise Roy a participé à plusieurs tournées au Québec, en Europe, au Mexique et aux États-Unis avec le TPQ, Ex Machina et le Théâtre Le Carrousel. En plus de son travail de comédienne, elle enseigne dans différentes écoles de théâtre depuis plus de vingt ans. Bonne fête, Lise!


1956 : Naissance de Francine Alepin

Née à Montréal, Francine Alepin est mime, comédienne, metteure en scène et enseignante. Après avoir étudié le mime avec Jean Asselin et Denise Boulanger à l'École de Mime de Montréal (la division «formation» d'Omnibus) ainsi qu'à l'UQAM et dans le cadre de stages en France (entre autres auprès d'Étienne Decroux), au Mexique, en Espagne et en Syrie, elle a d'abord travaillé avec les trois compagnies qui logeaient à Espace Libre à l'époque: Omnibus, le Nouveau Théâtre Expérimental et Carbone 14. Avec Omnibus, elle signe des mises en scène de textes de Larry Tremblay (L'Amour à trois, Le Problème avec moi), d'Emma Haché (L'Intimité), de Michael Mackenzie (La Baronne et la Truie), participe à l'adaptation de La Dame dans l'auto avec des lunettes et un fusil de Sébastien Japrisot et à la création de Zizi et la lettre comme co-metteure en scène et interprète, entre autres. Au NTE, elle sera de la cellule créatrice de L'Apocalypse de Jean avec Ronfard et Gravel, Alexis Martin, Pascale Montpetit, Vincent Graton, Luc Proulx, Renée Cossette et Roger Léger et elle sera de la création de Naissances en 2010, Comme interprète, elle sera de plusieurs Shakespeare avec Asselin à la mise en scène, notamment Henry IV, Richard II et Le Roi Lear, ce dernier au TNM. Elle créera aussi des solos mémorables dont La Glaneuse de gestes (un spectacle sans parole pour lequel elle tourne aussi des images dans les rues de Montréal, du Mexique et de la Syrie) et Éphéméride qu'elle présentera en tournée dans les Maisons de la Culture de Montréal, à Gatineau, au Mexique et dans des festivals à Montréal et en Espagne. À partir de 1986, elle enseigne à l'École de Mime puis à l'UQAM tout en partageant ses connaissances avec d'autres compagnies théâtrales qui veulent mettre à profit son expérience du mouvement et de l'expression corporelle. Bonne fête, Francine!


1997: Création de Littoral, écrite et mise en scène par Wajdi Mouawad, une production Théâtre Ô Parleur en coproduction avec le Festival international des francophonies en Limousin, présentée dans le cadre du Festival de Théâtre des Amériques (FTA) au Centre du Théâtre d'Aujourd'hui (Montréal)

Premier volet de sa tétralogie Le Sang des promesses (suivront Incendies, Forêts et Ciels), Littoral est présentée d'abord dans le cadre du FTA puis les représentations se poursuivent au Théâtre d'Aujourd'hui avant de déménager vers le Périscope à Québec, la Licorne et L'Agora de la danse à Montréal jusqu'en 2000. À la création, la distribution sera composée de Gilles Renaud, David Boutin, Miro Lacasse, Manon Brunelle, Pascal Contamine, Claude Despins, Isabelle Leblanc et Steve Laplante. Pour les représentations en 2000, c'est le regretté comédien Denis Gravereaux (le premier Bashir Lazhar) qui remplacera Gilles Renaud.


2008: Création de Import / Export d’Annabel Soutar à Espace GO, une production Porte-Parole et Festival TransAmérique (FTA) (Montréal)



Avant Fredy, Sexy Béton, Grains, L'Assemblée, J'aime Hydro, Tout inclus, Anabel Soutar et Porte-Parole créait Import/Export qu'elle écrit et met en scène, un spectacle de théâtre documentaire sur l'industrie québécoise du textile à l'ère de la mondialisation. Présentée dans le cadre du Festival TransAmériques à Espace GO, la pièce mettait en vedette Danielle Desormeaux, Alex Ivanovici, Danette Mackay, Bonnie Mak, David Schaap et Lu Ye.

40 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout