• Facebook Social Icon

© 2017 by Théâtralités.  Proudly created with Wix.com by TRIO

  • Yanik Comeau

18 février

Mis à jour : mars 20

C'est le 18 février et il s'en est passé des choses dans le milieu du théâtre québécois. Levez le rideau pour tout savoir !


1900: Naissance de Juliette Pétrie (née Vermeerch)

Juliette Petrie est une des artistes fondatrices du burlesque au Québec. C'est son mari, Arthur Petrie, qui la propulsera sur scène lorsqu'il devra rapidement remplacé un comédien dans une de ses revues. Elle qui était déjà impliquée dans la troupe comme couturière et conceptrice de costumes, se trouvera soudainement chanteuse, danseuse et comédienne. Bien sûr, si elle n'avait pas eu de talent, sa carrière d'interprète aura été de bien courte durée mais sa belle voix, son sens de la répartie et sa physionomie agréable en feront rapidement une vedette de la scène. Lorsqu'elle se liera d'amitié avec Rose Ouellette (La Poune), qui vient de se joindre à la troupe, leur flair les poussera à former le premier duo burlesque féminin, une collaboration qui durera plus de vingt ans et les propulsera sur toutes les scènes, du Mocambo au Café de l'Est, de la Casa Loma au Radio-Cité de Jean Grimaldi (le Théâtre du Nouveau Monde actuel). Elle jouera à la télé et au cinéma aussi, notamment dans Le Soleil se lève en retard de Michel Tremblay et André Brassard. Elle mourra à 95 ans en 1995 à peine un an et demi avant son amie La Poune.


1922: Naissance de Muriel Guilbault

La sublime Muriel Guilbault a eu un bien triste destin. Une des huit femmes signataires du Refus global, elle a énormément inspiré un de ses cosignataires, le poète Claude Gauvreau qui la considérait comme une «muse incomparable». Après des études auprès de Mme Audet, son talent fait qu'elle est très appréciée de plusieurs compagnies de théâtre en plus de jouer plusieurs rôles dans des radioromans également (Vie de famille et Les Secrets du docteur Morhanges d'Henry Deyglun). C'est pour elle que Gratien Gélinas écrit le personnage de Marie-Ange dans Tit-Coq, l'amoureuse du héros, pièce qui sera créée en 1948 et qui connaitra un énorme succès. Bien sûr, Muriel Guilbault avait déjà travaillé avec Gélinas ayant participé à ses Fridolinades en 1942 et 1946. Elle se suicide en 1952 à l'âge de 29 ans. On dit que le roman Beauté baroque de Claude Gauvreau, qui a été adapté pour la scène plusieurs années plus tard, lui a été inspiré par les réflexions que Muriel Guilbault lui aurait partagées quelques mois avant son suicide. Certains ont dit de Muriel Guilbault était en quelque sorte la Marilyn Monroe québécoise. Tristement, les parallèles sont nombreux.


1928: Naissance de Micheline Legendre

Micheline Legendre a fondé Marionnettes de Montréal et est considérée comme un des piliers de cet art au Québec et à l'international. Elle a monté plus de 80 spectacles au cours de sa longue carrière et participé à des événements extrêmement prestigieux. En plus d'organiser le premier festival international de la marionnette au Pavillon de la Jeunesse à l'Expo en 1967, on l'invite à manipuler ses marionnettes avec des orchestres symphoniques dont ceux de Toronto, Montréal, Québec et le New York Philharmonic. En plus d'enseigner la marionnette à l'Université d'Ottawa et à l'Université de Montréal, elle fait des séjours professionnels en Chine, en Éthiopie et publie un ouvrage sur son art chez Leméac en 1986, Marionnettes - Art et tradition. Elle devient membre de l'Ordre national du Québec en 1991 et officier de l'Ordre du Canada sept ans plus tard. En 2002, elle devient membre de la Société royale du Canada. Parmi ses spectacles les plus marquants, soulignons La Boîte à joujoux (1955), Hansel et Gretel (1957), Le Rossignol et l'Empereur de Chine (1962) qui sera repris souvent, même dans les années 2000, et son adaptation de Tintin d'après l'oeuvre d'Hergé (1964-1966). Elle est décédée en 2010 peu avant ses 87 ans.


1938: Naissance de François Tassé


En plus d'être un des plus beaux comédiens de sa génération, François Tassé est un des plus appréciés. Il fait des études auprès de Georges Groulx, Sita Riddez et se rend à Paris pour étudier sous le célèbre Jacques Lecoq. Il jouera autant des classiques comme Sophocle et Rostand, mais aussi beaucoup d'auteurs contemporains de partout dans le monde: Tchekhov, O'Neill, Steinbeck, Synge, Miller, et les Québécois Dubé, Dufresne, Loranger... Il dirigera le Théâtre du Bois-de-Coulonge à Québec de 1982 1988, un théâtre où il jouera aussi et signera des mises en scène. Il jouera beaucoup au Rideau Vert également et sera de la distrbibution de Delicate balance d'Edward Albee en 2004 chez Duceppe. Il joue beaucoup à la télé, de La Côte de Sable et Sous le signe du Lion jusqu'aux séries de Lise Payette La Bonne Aventure, Montréal, ville ouverte et Les Super Mamies. Il a aussi enseigné et monté des spectacles à l'École de théâtre du Cégep de Saint-Hyacinthe entre 1991-2001. Bonne fête, monsieur Tassé!


1946: Naissance de Jacques Crête


Fondateur du Théâtre de L'Eskabel, un important lieu d'avant-garde et d'expérimentation dans les années 70 et 80. Il commence sa carrière comme comédien amateur adolescent aux Nouveaux Compagnons de Trois-Rivières puis s'en viendra à Montréal où il enseignera la diction au Conservatoire Lassalle. Il fait partie des Saltimbanques en 1965 et jouera dans Équation pour un homme actuel de Pierre Moretti à l'Expo 67. Il sera aussi de la première création de La Charge de l'orignal épormyable de Claude Gauvreau, du moins la représentation donnée par le Groupe Zéro au Gesù et pendant laquelle les comédiens ont quitté pendant le 2e acte! Lorsqu'il fonde L'Eskabel en 1971, c'est pour créer un laboratoire de recherche inspiré des écoles du Living Theater et du Théâtre-Laboratoire de Grotowski. L'Eskabel explorera des textes fondateurs mais aussi donnera naissance à des créations fascinantes. Au cours de sa longue carrière, Jacques Crête aura explorer les univers de Sophocle, Marguerite Duras, Thomas Mann, Marie-Claire Blais, Hubert Aquin, Fernando Arrabal, Jean Genet, Federico García Lorca... En 1989, Jacques Crête mettait un terme aux activités de L'Eskabel à Montréal, mais le ressuscitait 10 ans plus tard pour présenter Les Troyennes dans un amphithéâtre à ciel ouvert à Saint-Mathieu-du-Parc. L'Eskabel s'installait ensuite à Trois-Rivières avant de mettre fin à ses activités en 2006. Jacques Crête enseigne maintenant au Cégep de Shawinigan. Bonne fête, monsieur Crête!


1948 : Naissance de Gilbert Sicotte


Celui que le grand public a connu dans le rôle de Jean-Paul Belleau dans le téléroman Des Dames de coeur de Lise Payette a commencé sa carrière au théâtre et au cinéma après ses études à l'École Nationale de Théâtre du Canada de 1965 à 1969. Il a également enseigné au Conservatoire d'art dramatique pendant plus de trente ans. Bien qu'à partir du moment où il est devenu un chouchou du public grâce au rôle de Jean-Paul et a été tellement sollicité par la télévision (Joseph-Armand Bombardier, Montréal, P.Q., Urgence, Bouscotte, Marguerite Volant, Fortier, Trauma,...) et le cinéma (Les Vautours, Les Bons Débarras, La Sarrasine, Continental - un film sans fusil, Le Vendeur, Paul à Québec, Il pleuvait des oiseaux...), il a aussi fait beaucoup de voix hors champ tout en jouant un peu au théâtre: Les Grandes Occasions de Bernard Slade avec Louise Marleau dans une mise en scène de Frédéric Blanchette au Théâtre du Rideau Vert, Tchekhov Tchekhova de François Nocher avec Patricia Nolin dans une mise en scène d'Yves Desgagnés au Café de la Place (Place des Arts), La Nuit des Rois de Skakespeare dans une autre mise en scène de Desgagnés au TNM et Les Beaux Dimanches de Marcel Dubé dans une mise en scène de Lorraine Pintal, aussi au TNM. Bon anniversaire, monsieur Sicotte! On aimerait bien vous revoir sur scène bientôt.


1978: Création de Chu pas ben dans mes culottes de Louise LaHaye et La Rallonge dans une mise en scène de Daniel Simard à la Salle Fred-Barry de la Nouvelle Compagnie Théâtrale (Montréal)


1983: Création de Le Tir à blanc d’André Ricard dans une mise en scène de Luce Guilbeault au Théâtre du Nouveau Monde (Montréal)

Pierre Curzi et Marthe Turgeon se partageaient la scène du TNM, jouant chacun deux personnages dans cette création dirigée par la grande Luce Guilbeault. Cette pièce d'André Ricard (le père du comédien et rappeur Sébastien Ricard de Loco Locass) a tenu l'affiche du 18 février au 13 mars 1983.
















1991: Création de La Machine à beauté de Robert Bellefeuille d’après le roman de Raymond Plante, une coproduction du Théâtre de la Vieille 17 et du Centre National des Arts (Ottawa)


2020: Création de Guide d'éducation sexuelle pour le nouveau millénaire d'Olivier Sylvestre dans une mise en scène de Gabrielle Lessard à la salle Fred-Barry du Théâtre Denise-Pelletier, une production du Théâtre P.A.F., avec Chloé Barshee, Samuel Brassard et Guillaume Rodrigue.