• Facebook Social Icon

© 2017 by Théâtralités.  Proudly created with Wix.com by TRIO

  • Yanik Comeau

17 mars

Saviez-vous que deux grandes comédiennes québécoises étaient nées le même jour? C'est ici que vous apprendrez tous les détails !


1928: Naissance d’Hélène Loiselle

photo ARTV - Émission Viens voir les comédiens


Née à l'ère où «les écoles» n'existaient pas encore, Hélène Loiselle est formée entre 1942 et 1952 par trois des grands de l'époque, François Rozet, Charlotte Boisjoli (avec qui elle allait jouer des décennies plus tard dans Sous un ciel variable) et Jean Valcourt. Elle quitte Montréal pour poursuivre sa formation à Paris pendant deux ans. À son retour, elle multiplie les rôles, jouant d'abord du répertoire classique avant de se partager entre la création québécoise et le théâtre international. Avec les Compagnons de Saint-Laurent, elle joue Musset, Racine, Rostand, Shakespeare, Giraudoux... Avec le Théâtre Populaire du Québec, elle multiplie les tournées, participant à porter le théâtre aux régions. À la Nouvelle Compagnie Théâtrale, elle joue l'Antigone de Sophocle et la Lady Macbeth de Shakespeare pour les jeunes. Au fil des années, elle enchaîne les rôles majeurs: Olga dans Les Trois Soeurs de Tchekhov, le rôle titre dans Yerma de Federico Garcia Lorca et Mrs. Smith dans La Cantatrice Chauve et La Vieille dans Les Chaises d'Ionesco au Théâtre du Rideau Vert (elle avait déjà jouer cette deuxième pièce au Quat'Sous 9 ans plus tôt), Blanche Dubois dans Un Tramway nommé Désir de Tennessee Williams chez Duceppe... et elle participe activement à «légitimiser» le théâtre de Tremblay avec les Denise Filiatrault et Denise Proulx en commençant par la première lecture et la première production des Belles-Soeurs, puis les créations de En pièces détachées et À toi, pour toujours, ta Marie-Lou dans laquelle elle est la première Marie-Louise aux côtés de son mari Lionel Villeneuve. Des années 80s jusqu'à la fin de sa vie, elle est constamment sollicitée pour des créations et ne recule devant rien: Les Voisins de Claude Meunier et Louis Saïa (Compagnie Jean-Duceppe, 1980), Leçon d'anatomie de Larry Tremblay (Théâtre d'Aujourd'hui, 1992), Rêves de Wajdi Mouawad (Quat'Sous, 2001), De Julie à Émilie 1949, un spectacle de danse-théâtre d'Estelle Clareton, et Des Bonbons qui sauvent la vie de Serge Boucher (Duceppe, 2004). Elle sera marquante au cinéma dans Françoise Durocher, waitress d'André Brassard, Mon Oncle Antoine de Claude Jutra, Post Mortem de Louis Bélanger, La Bouteille d'Alain Desrochers et Mariages de Catherine Martin. À la télé pour la jeunesse, elle jouera plusieurs sorcières dans Fanfreluche et sera la mémorable Mme Pointu dans Les Oraliens. Hélène Loiselle nous quittait le 7 août 2013 à l'âge de 85 ans. Son frère Hubert Loiselle, aussi comédien, de quatre ans son cadet, s'était éteint neuf ans avant elle.


1940: Naissance de Patricia Nolin


Née le même jour que sa future consoeur de plateau dans Sous un ciel variable (elle aussi!), Patricia Nolin brille sur nos scènes depuis plus de cinq décennies maintenant, tant dans des rôles classiques que dans des créations. Elle débute à l'âge de 19 ans dans Les Taupes de François Moreau au TNM dans une mise en scène de Jean-Louis Roux. Elle y jouera aussi L'Avare de Molière, L'Hippocanthrope de France Vézina, Monsieur Bovary de Robert Lalonde et multipliera les Tchekhov dirigés par Yves Desgagnés: d'abord, incarnant la femme de l'auteur/médecin russe Olga Knipper dans Tchekhov Tchekhova de Francine Bergé et François Nocher au défunt Café de la Place (maintenant la salle Claude-Léveillée) de la Place des Arts aux côtés de Gilbert Sicotte (1987, puis encore en 1996 au Théâtre du Rideau Vert), Ivanov et Oncle Vania chez Duceppe, La Mouette au TNM. Elle jouera régulièrement au Café de la Place, notamment La Musica Deuxième de Marguerite Duras qui lui méritera le prix de la meilleure interprète de l'AQCT et L'Échange de Claudel. Parmi les créations auxquelles elle a participé, mentionnons les oeuvres de Jovette Marchessault, Alice & Gertrude... (Atelier Continu) et Anaïs dans la queue de la comète (Quat'Sous), de René Daniel Dubois (Le Printemps, monsieur Deslauriers chez Duceppe), de Normand Canac-Marquis (Les Jumeaux d'Urantia au Théâtre d'Aujourd'hui), d'André Ducharme (Léola Louvain, écrivaine au Quat'Sous) et de Louise Bombardier (Ma mère chien au Théâtre d'Aujourd'hui). Au printemps 2019, elle montait sur la scène du Prospero pour jouer aux côtés d'Anne-Marie Cadieux et Sophie Cadieux dans Les Larmes amères de Petra von Kant de Fassbinder. Au cinéma, on l'a vue dans près d'une vingtaine de films dont La Dame en couleurs de Jutra, La Quarantaine d'Anne-Claire Poirier, Portion d'éternité de Robert Favreau, Hochelaga, Terre des âmes de François Girard et Il pleuvait des oiseaux de Louise Archambault. À la télé, on se souviendra de ses prestations dans Duplessis scénarisée par Denis Arcand, Urgence de Fabienne Larouche et Réjean Tremblay, trois séries d'Anne Boyer et Michel D'Astous (Sous un ciel variable, Nos étés et Yamaska) ainsi que tout récemment dans District 31 de Luc Dionne. Bonne fête, madame Nolin!


1976: Création de Moto Plus de Claude Roussin dans une mise en scène de Claude Des Landes au Gesù (Montréal), une production de la Nouvelle Compagnie Théâtrale

En 1976, la NCT, qui ne s'appelait pas encore Théâtre Denise-Pelletier et était toujours pour ainsi dire nomade n'ayant pas trouvé domicile au Théâtre Granada où elle se trouve maintenant, présentait cette pièce de Claude Roussin (l'auteur de Une Job aussi) dans le

cadre de son volet «Opération-théâtre» qui visait particulièrement un public des premières années du secondaire. Une impressionnante distribution était rassemblée sur scène: Marcel Gauthier (celui qui allait devenir un des trois complices de Broue), Marielle Bernard, Normand Chouinard, Angèle Coutu, Céline Beaudoin, Louise St-Pierre, Yvon Dumont et Josée La Bossière. La pièce a connu 40 représentations entre le 17 mars et le 12 mai 1976.


1983: Création de Les Drolatiques, Horrifiques et Épouvantables Aventures de Panurge, ami de Pantagruel d’Antonine Maillet d’après Rabelais au Théâtre du Rideau Vert (Montréal), une coproduction avec le Théâtre du Trident (Québec)


Au fil des années, la prolifique Antonine Maillet s'est fait connaître pour ses personnages acadiens, les personnages de sa patrie (La Sagouine, Évangéline Deusse, Gapi...), mais elle s'est aussi laissés inspirer par Shakespeare (William S), Molière (Le Bourgeois Gentleman) et Rabelais. Les Drolatiques, Horrifiques et Épouvantables Aventures de Panurge, ami de Pantagruel, une coproduction du Rideau Vert avec Le Trident de Québec, mettait en vedette Jean Besré, Pierre Thériault, Jacques Leblanc, Yves Jacques, Jean-Jacqui Boutet, Jean Dalmain, Léo Munger, Aurélien Jomphe et Lénie Scoffié. La mise en scène était signée Jean-Claude Marcus et était ensuite présentée en avril et mai à la Salle Octave-Crémazie du Grand Théâtre de Québec par Le Trident.