• Yanik Comeau

5 avril

Dernière mise à jour : mars 12

En avril, ne te découvre pas d'un fil, mais découvre tout ce qui a marqué le 5 du mois dans le monde du théâtre québécois au fil des années.


1968: Naissance de Patrice Godin

Photo: La Presse


Natif de Lac Saint-Joseph, Patrice Godin a reçu sa formation d'acteur de l'École Nationale de Théâtre du Canada. On a pu le voir sur scène et sur nos écrans dans plusieurs rôles mémorables. À la télé, il était de Virginie, Le 7e Round, Destinées, La Marraine, Blue Moon et encore plus récemment dans la quotidienne District 31. Au théâtre, il a été des créations de Mambo Italiano de Steve Galluccio, du Chemin des Passes-Dangereuses de Michel Marc Bouchard et de Les Hommes aiment-ils le sexe, vraiment, autant qu'ils le disent? de François Létourneau, Evelyne de la Chenelière, Marie-Ève Gagnon et Normand Canac-Marquis. En plus du Chemin des Passes-Dangereuses, Serge Denoncourt l'a dirigé dans Nager en surface d'Adam Bock et dans Le Cid de Corneille au Théâtre Denise-Pelletier et au CNA . Il a également joué dans Petit Déjeuner compris de Christine Reverho et dans Le Lion en hiver de James Goldman chez Duceppe, entre autres. Aussi auteur, il publiait Territoires inconnus, un récit sur les ultramarathons, en 2015 suivi de Boxer la nuit, un premier roman, en 2016. Il a depuis publié Sauvage, Baby en 2018, et sa suite, Les Chiens, en 2020. Bonne fête, Patrice!


1980: Création de L’Impromptu d’Outremont de Michel Tremblay dans une mise en scène d’André Brassard par le Théâtre du Nouveau Monde (Montréal) au Centre culturel de l'Université de Sherbrooke

Selon le livre du texte publié par Leméac dans sa collection Théâtre, la création de L'Impromptu d'Outremont date du 11 avril 1980 au Théâtre du Nouveau Monde, mais en réalité c'est le 5 avril 1980 au Centre culturel de l'Université de Sherbrooke qu'a été donnée la toute première représentation de la pièce, comme en témoigne le programme qui se targue d'offrir la pièce en première mondiale. Par la suite, André Brassard et «Les Quatre Soeurs de Tremblay» (comme il s'amusait à appeler la pièce en faisant bien sûr référence aux Trois Soeurs de Tchekhov) s'instalaient au TNM pour quelques semaines avant de donner neuf représentations en juin au Centre National des Arts à Ottawa. Monique Mercure, Denise Morelle, Ève Gagnier et Rita Lafontaine incarnaient les soeurs Beaugrand. La pièce entreprenait une tournée canadienne le 31 janvier 1981 pendant laquelle quatre représentations supplémentaires étaient données à Montréal au Théâtre Maisonneuve de la Place des Arts. La tournée s'est terminée en juin 1981.


1988: Création de Rita, Reynald, Rose et Roger de Jean-Jacqui Boutet, François Dupuis, Johanne Émond, Marie-Ginette Guay et Jack Robitaille, dans une mise en scène de Jack Robitaille au Théâtre La Bordée (Québec)


Cette création collective mettait en vedette presque tous les auteurs sauf Jack Robitaille qui signait la mise en scène. Ils étaient accompagnés sur scène des musiciens François Beausoleil, Pierre Potvin et Marc Vallée.


1990: Création de Billy Strauss de Lise Vaillancourt dans une mise en scène d’Alice Ronfard au Théâtre Expérimental des Femmes (Montréal)


Photo: Pierre Desjardins


Toujours dans son petit théâtre de la rue Clark, Espace GO présente cette nouvelle pièce de Lise Vaillancourt, celle-là même qui a inauguré la première saison sur la rue Clark avec Si toi aussi tu m'abandonnes... coécrite avec Pauline Harvey. Billy Strauss sera mise en scène par Alice Ronfard et mettra en vedette Pier Paquette, Pascale Montpetit, Pierre-François Cormier, Christian St-Denis, Louise Bombardier, Stéphane Guignard, René Maître et André Therrien. À cause d'une blessure, Christian St-Denis sera remplacé par Luc Senay. La scénographie est conçue par Stéphane Roy. Les éclairages sont signés Michel Beaulieu. La musique originale est de Jean Sauvageau. Les costumes sont dessinés par Ginette Noiseux, l'environnement sonore est signé Paul Béland, les maquillages sont de Jacques Lafleur et les coiffures sont confiées à Pierre Lafontaine.



1995: Décès de Françoise Loranger

Née à Saint-Hilaire en 1913, la dramaturge et romancière Françoise Loranger a 81 ans lorsqu'elle meurt en 1995. Même si son roman Mathieu a été acclamé par la critique, c'est surtout pour son oeuvre dramatique qu'elle est reconnue, tant à la radio et à la télé qu'au théâtre. Françoise Loranger est une battante, une féministe qui écrit un théâtre représentatif de sa société et de son évolution. Plus de vingt-cinq ans s'écouleront entre la diffusion de ses premiers textes radiophoniques et la création de sa première pièce de théâtre sur scène, Une Maison... un jour, au Théâtre du Rideau Vert en 1965. Loranger s'intéresse autant à la famille comme thématique qu'aux enjeux sociaux propres au Québec. Son théâtre sera toujours engagé, d'une façon ou d'une autre, que l'on pense à ses pièces plus intimes comme Encore cinq minutes, Jour après jour ou Un si bel automne qu'à ses grosses fresques politico-historiques Double Jeu, Médium saignant ou Le Chemin du roy qu'elle écrit avec Claude Levac. En plus d'être presque toutes adaptées pour la télévision, les pièces de Loranger sont bien accueillies du public autant au Rideau Vert que chez Duceppe. Jean Duceppe est d'ailleurs un grand fan et défenseur de l'écriture de Loranger, lui qui a aussi le coeur militant. Le téléroman Sous le signe du Lion de Loranger, un texte d'une densité et d'une intensité remarquable, diffusé en 1961, fera l'objet d'un remake dont l'adaptation sera pilotée par Hélène Pedneault et dont la première saison sera diffusée deux ans après la mort de Loranger.

18 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout