• Facebook Social Icon

© 2017 by Théâtralités.  Proudly created with Wix.com by TRIO

  • Yanik Comeau

14 mars

Mis à jour : mars 19

Qu'est-ce qui a marqué le monde du théâtre québécois en ce 14 mars? C'est ici que vous le saurez.

1948: Naissance de Gordon McCall


L'ancien directeur du Centaur Theatre, né à Chatham en Ontario et formé en mise en scène à l'Université de Colombie-Britannique, s'intéresse très jeune à la dramaturgie québécoise. C'est d'ailleurs à l'université qu'il monte Forever Yours, Marie-Lou (À toi, pour toujours, ta Marie-Lou) de Tremblay. En plus de faire de la mise en scène, il est comédien et auteur dramatique. Après avoir travaillé sur de nombreuses productions dans de nombreuses fonctions à Vancouver, Winnipeg, Saskatoon, Sudbury, New York et Washington, il dirige le Centaur de 1997 à 2007. Ses actions très francophiles sont bénéfiques pour créer des ponts entre les deux solitudes. En 1998, il monte For The Pleasure of Seeing Here Again de Tremblay en plus de signer la mise en scène de la création de Mambo Italiano de Steve Galluccio qui mènera à une traduction française montée chez Duceppe et à l'adaptation cinématographique. Tout en montant Cheech de François Létourneau en anglais, pièce qui sera reprise aussi à Melbourne, en Australie, il crée Condoville de David Fennario et la Carpenter's Trilogy du dramaturge montréalais Vittorio Rossi. Depuis qu'il a quitté le Centaur, il enseigne à la Purdue University en Indiana où il est professeur agrégé de théâtre et chef du département de mise en scène. Happy birthday, Mr. McCall!


1978: Création de Un MSA pareil comme tout le monde (collectif de Organisation Ô) à la Salle Fred-Barry de la Nouvelle Compagnie Théâtrale


Un M.S.A. pareil comme tout le monde, écrite par Germain Beauchamp, Alain Grégoire, France Labrie, Danielle Proulx (oui, celle qui jouait tout récemment dans Les Enfants chez Duceppe avant que la COVID-19 vienne perturber la saison de théâtre québécoise) et Pierre McDuff (qui allait devenir directeur général du Théâtre des Deux Mondes et président du Conseil Québécois du Théâtre). Germain Beauchamp, Alain Grégoire, France Labrie, Pierre MacDuff, Danielle Proulx et Denis Brassard (en remplacement de Germain Beauchamp pour les représentations au Quat'Sous plus tard) partagent la scène avec les musiciens Robert Marien (aussi comédien, comme on sait, mais ici au piano), Michel Dubuc (guitare) et Guy Lepage (batterie). La pièce est présentée à la salle Fred-Barry puis à l'Université de Montréal. Les comédiens jouent plusieurs rôles. En mai de la même année, la pièce est reprise au 12e Festival de L'Association québécoise du jeune théâtre présenté à l'Université de Sherbrooke.


2001: Décès de Jean Besré

Après avoir fait les belles années de la télé et du théâtre québécois, le comédien, scénariste et metteur en scène Jean Besré meurt dans un bête accident de la route à Cowansville au Québec en rentrant d'une répétition de la pièce L'Affaire Dumouchon qu'il se préparait à jouer à La Licorne. Il est reconnu comme un acteur très polyvalent dès ses premières années et joue tout autant des classiques que des créations (Tartuffe de Molière, La Nuit des rois de Shakespeare au TNM et Les Fourberies de Scapin pour Juste pour rire, Deburau de Sacha Guitry, Black Comedy de Peter Shaffer, Hamlet de Shakespeare au Rideau Vert et Qui a peur de Virginia Woolf? au Théâtre du Bois de Coulonge à Québec). Il participe aux premières comédies musicales québécoises au Théâtre de la Marjolaine et aux créations québécoises d'Ionesco dans lesquelles il est dirigé par Albert Millaire (Tueur sans gages, Rhinocéros). Il sera aussi des créations de La Guerre, Yes Sir! de Roch Carrier au TNM et de Les Voisins de Claude Meunier et Louis Saia à la Compagnie Jean Duceppe en 1980. Bien sûr, à la télé, il est devenu célèbre grâce au rôle de Rémi Duval dans Jamais deux sans toi (années 70s et nouvelle mouture dans les années 90s) et Les Héritiers Duval après avoir scénarisé une centaine d'épisodes de Grugeot et Délicat avec Clémence DesRochers, émission jeunesse dans laquelle joue sa conjointe Lise LaSalle. Il a aussi pris la relève de Pierre Dufresne dans le rôle de Joseph-Arthur Lavoie dans le téléroman de Pierre Gauvreau Le Temps d'une paix lorsque Dufresne est décédé. Suite à son décès à 64 ans, on a donné le nom de Besré à la salle de spectacles de Sherbrooke et le Prix Jean-Besré est remis par l'Académie des Prix Gémeaux.