• Yanik Comeau

13 avril

Vous vous demandez ce qui a marqué le théâtre québécois au fil des années un 13 avril? C'est ici qu'on vous en parle!


1926: Naissance de Marjolaine Hébert



Native d'Ottawa, Marjolaine Hébert obtient un brevet d'enseignement tout en suivant les cours de la célèbre Mme Audet ce qui lui ouvre les portes de la radio où elle joue (Madeleine et Pierre, Le Survenant, Faubourg à m'lasse, Je vous ai tant aimé) et anime (Radio Petit-Monde et elle sera la première annonceure à CKVL, rôle réservé aux hommes avant elle). Dès les débuts de la télévision et tout au long de sa carrière, elle sera des séries de Germaine Guèvremont, Jovette Bernier, Marcel Dubé (La Côte de Sable, De 9 à 5), Janette Bertrand et Jean Lajeunesse (Quelle famille!) et Mia Riddez-Morrisset (Terre humaine). Sur scène et dans des téléthéâtres, elle jouera autant des classiques (Songe d'une nuit d'été de Shakespeare, L'École des femmes de Molière) que des créations de pièces québécoises qui deviendront des classiques de chez nous comme Les Beaux dimanches et Au retour des oies blanches de Marcel Dubé, et Encore cinq minutes de Françoise Loranger travaillant avec nos plus grands metteurs en scène qui réalisent aussi pour la télévision (Paul Blouin, Jean Fugère, Florent Forget, Jean Faucher, Louis-Georges Carrier). En plus de jouer partout, elle fonde le Théâtre de La Marjolaine à Eastman où elle crée les premières comédies musicales québécoises avec Marcel Dubé, Jean Barbeau, Claude Léveillée, Louis-Georges Carrier. C'est là qu'on verra la naissance de Dites-le avec des fleurs, Doux Temps des amours, Elle tournera la terre et L'Arche de Noé. En 1976, elle propose Les Héros de mon enfance de Michel Tremblay et Sylvain Lelièvre. Elle y présente aussi des pièces de Maryse Pelletier et Élizabeth Bourget. Au fil des années, elle joue les grands personnages de la dramaturgie mondiale: Estelle dans Huis-clos de Sartre au Théâtre Anjou avec le Rideau Vert, Amanda dans La Ménagerie de verre de Tennessee Williams au Gesù avec la NCT, Dorine dans Le Tartuffe de Molière et Maria dans La Nuit des rois de Shakespeare au Théâtre Port-Royal de la Place des Arts avec le TNM, Martha dans Qui a peur de Virginia Woolf? d'Edward Albee et Anfissa dans Les Trois Soeurs de Tchekhov chez Duceppe. La Société Saint-Jean-Baptiste lui remet son Prix Victor-Morin en 1984, elle devient chevalier de l'Ordre national du Québec en 1991 et officier de l'Ordre du Canada en 1995. Elle est la mère du comédien Daniel Gadouas avec le comédien Robert Gadouas. Elle meurt en 2014 à l'âge de 88 ans.


1951: Naissance de Richard Blackburn


Photo: Journal Mobiles


Né à Chicoutimi, Richard Blackburn meuble tous ses temps libres au Séminaire de Chicoutimi avec des activités théâtrales. Il obtient ensuite une formation de comédien à l'Option-Théâtre du Cégep Lionel-Groulx où, déjà, il s'intéresse à la mise en scène. Il s'inscrira donc aux cours théoriques de l'UQAM puis fondera le Théâtre Sainfoin qui s'intéresse à la création. «Fervent défenseur du théâtre en région», comme nous l'apprend Hélène Beauchamp dans le Dictionnaire des artistes du théâtre québécois, Blackburn établit le Théâtre de la Dame de Coeur à Upton, en Estrie, en 1978 «sur un domaine abandonné de 45 acres. Entrepreneur et gestionnaire, il aménage ses bureaux dans l'ancien manoir, produit du théâtre d'acteurs dans les salles du moulin à carder et installe les ateliers nécessaires.» La compagnie créera La Légende blanche et noire, un premier spectacle de marionnettes géantes sur l'eau. Rapidement, le Théâtre de la Dame de Coeur deviendra spécialiste de ce genre de spectacles à grand déploiement dans lequel marionnettes géantes interagissent avec acteurs et technique multimédia. Sa salle de spectacle extérieure, le Pinnassol, deviendra un pôle touristique important des Cantons de l'Est avec ses sièges pivotants et chauffants et ses spectacles à 360 degrés. Grand visionnaire, Richard Blackburn s'entoure d'équipes multidisciplinaires composées d'auteurs, compositeurs, concepteurs et designers qui se réunissent autour de contes, légendes, histoires fantastiques pour créer des spectacles pour toute la famille. Blackburn signe la mise en scène de ces spectacles qui sont aussi présentés un peu partout dans le monde; à la Semaine mondiale de la marionnette de Jonquière, bien sûr, mais aussi à Singapour pour l'inauguration d'un complexe artistique en 2002, à Aichi au Japon pour l'exposition universelle de 2005 et à Caraquet, au Nouveau-Brunswick pour les fêtes de l'Acadie, entre autres. Bonne fête, monsieur Blackburn!




1978: Naissance de Vincent-Guillaume Otis


Comédien et metteur en scène né à Québec, Vincent-Guillaume Otis gradue de l'École Nationale de Théâtre du Canada en 2003 et voit tout de suite sa carrière démarrer en flèche. À la télé, il joue Paul Rose dans la série René Lévesque, Samuel dans Apparences de Serge Boucher et ravit le public et les critiques dans le rôle de Patrick dans Série Noire. Le succès qu'il connaît avec Magalie Lépine-Blondeau dans la quotidienne District 31 de Luc Dionne dépasse toutes les attentes. Au cinéma, il a tenu le rôle principal dans Babine en plus de jouer dans La Maison du pêcheur d'Alain Chartrand et l'intervenant dans Gabrielle de Louise Archambault. Au théâtre, il s'illustrera dans La Chanson de l'éléphant de Nicolas Billon au Centre du Théâtre d'Aujourd'hui aux côtés de Jean-François Pichette et Jasmine Dubé dans une mise en scène de René Richard Cyr qui le dirigera aussi dans Minuit chrétien de Tilly chez Duceppe, dans Beaucoup de bruit pour rien de Shakespeare et dans Le Balcon de Jean Genet au Théâtre du Nouveau Monde. Claude Poissant le dirigera dans l'adaptation théâtrale de L'Orangeraie de Larry Tremblay et Robert Bellefeuille le dirigera dans Edmond Dantès - 1ère partie du Comte de Monte Cristo d'Alexandre Dumas père, deux productions du Théâtre Denise-Pelletier. Vincent-Guillaume a aussi signé deux mises en scène dont celle de la plus récente production de Des Souris et des Hommes de John Steinbeck chez Duceppe et en tournée. Bonne fête, Vincent-Guillaume ! (Photo: Julie Perreault)


2017: Décès de Rodrigue Mathieu



Comédien, metteur en scène, directeur de troupes amateurs et, éventuellement, professeur de théâtre très respecté, Rodrigue Mathieu s'éteignait à 83 ans en 2017.


Dans le Dictionnaire des artistes du théâtre québécois, Michel Vaïs nous parle ainsi du début de la vie de Rodrigue Mathieu. «Autodidacte, fils d'ouvrier, il doit abandonner des études en dessin commercial pour devenir livreur chez Coca-Cola (1952), puis opérateur de machine à fabriquer des cigarettes (1967-1968),» l'année de la création des Belles-Soeurs, ce qui n'est pas sans rappeler que Michel Tremblay aussi était fils d'ouvrier et a travaillé dans une usine comme linotypiste avant d'avoir la carrière qu'on lui connaît.


«(...) Un membre des Apprentis-Sorciers, Jean Bellemare, lui offre un premier petit rôle. De 1955 à 1962, Mathieu apprend «sur le tas», par la pratique, des cours particuliers, des lectures, et regarde travailler les Jean-Guy Sabourin, Claude Gai, Madeleine Greffard, Pierre Moretti... » Encore un rapprochement avec Michel Tremblay qui s'est avéré un de nos autodidactes les plus érudits.


«En 1962, il monte Capitaine Bada de Jean Vauthier, salué par la critique - on le compare à L'Opéra de quat'sous [de Brecht que Jean Gascon a monté au TNM la saison précédente] - puis rompt avec Sabourin. Par la suite, 17 démissionnaires des Apprentis-Sorciers fondent Les Saltimbanques (1962-1969), dont Mathieu est le seul directeur.» C'est un gros pan de l'histoire du Théâtre d'Aujourd'hui qui s'écrit ici. «La salle du Vieux-Montréal, angle Saint-Paul et Bonsecours, accueille le répertoire de l'avant-garde européenne; il y monte Weingarten, Gatti, joue Genet, Cousin, Vian et de rares auteurs québécois: Roger Huard, Michel Vaïs. Pour l'Expo 67, il monte Équation pour un homme actuel de Moretti, qui fait l'objet d'une descente de police. En 1968, un regroupement des Saltimbanques, des Apprentis-Sorciers et, notamment, du Mouvement contemporain d'André Brassard donne naissance au Théâtre d'Aujourd'hui. Mathieu crée le personnage de Mycroft Mixeudeim dans La Charge de l'orignal épormyable de [Claude] Gauvreau.»


Suite à son décès en 2017, on pouvait lire dans sa notice nécrologique: «C'est avec une grande fierté que, grâce à sa grande expérience et sans études post-secondaires, il devint ensuite professeur de théâtre (jeu, mise en scène) à l'Université de Sherbrooke, en plus de participer aux productions de l'Aire de jeu. Parallèlement, il collabora à certaines productions du Théâtre du Sang neuf. À sa retraite, il collabora à quelques saisons du Café-Théâtre de Chambly.» Une figure imposante dans notre théâtre national.

  • Facebook Social Icon

© 2017 by Théâtralités.  Proudly created with Wix.com by TRIO