• Yanik Comeau

21 janvier

Mis à jour : mars 20

Théâtralités vous propose ses Éphémérides du Théâtre québécois pour un 21 janvier. Vous avez quelque chose à ajouter? N'hésitez pas à communiquer avec nous ! Nous souhaitons que ce projet soit inclusif, interactif. Tout le monde peut contribuer!

1937 : Naissance de France Arbour

Connue du grand public pour le rôle de la grand-mère dans le film Bach et Bottine d'André Melançon, France Arbour s'est toujours partagée entre sa carrière de comédienne et celle de professeure. Elle a aussi fait de la mise en scène, notamment La poche parmentier de Georges Perec qu'elle a montée pour le Théâtre de la Nouvelle Lune en 1987. Dans le Dictionnaire des artistes du théâtre québécois, Claire Dé nous apprend que France est polyglotte, capable de jouer non seulement dans les deux langues officielles du Canada, mais également en portugais, en russe, en serbo-croate et en italien! Au fil des années, elle a enseigné la diction et la phonétique autant au Conservatoire Lassalle (où elle a reçu sa formation, du diplôme académique au brevet d'enseignement décerné par l'Université de Montréal), qu'au département de théâtre du Collège Lionel-Groulx (où j'ai eu la chance de l'avoir comme prof) et à l'UdM. Elle a joué autant du vaudeville que des rôles dramatiques, travaillant autant avec Gilles Latulippe que Serge Denoncourt (qu'elle avait eu comme élève), Jacques Rossi, Lorraine Pintal, Philippe Lambert (maintenant directeur de La Licorne), Jean-Pierre Ronfard et Pierre Gobeil qui l'a dirigée dans À toi, pour toujours, ta Marie-Lou de Michel Tremblay et Fin de partie de Beckett au Théâtre de l'Atelier de Sherbrooke. En 1982, elle était de la création de Les Trois Grâces de Francine Ruel et, plus récemment, elle défendait des textes d'Yvan Bienvenue dans les spectacles Contes urbains. Bon anniversaire !


1938: Naissance de Gilles Provost

Directeur artistique du Théâtre de l'Île à Hull de 1986 à 2009, Gilles Provost a eu une impressionnante carrière de pédagogue, metteur en scène et comédien. Toujours dans la région de Hull-Ottawa, il fonde le Théâtre des Lutins en 1971, une compagnie qui offrira du théâtre pour la jeunesse en tournée. Au fil des années, il fera partie de plusieurs troupes dont Les Dévots de la Rampe, du Théâtre de la Colline et du Théâtre du Pont-Neuf pour lequel il signera une vingtaine de productions. En assumant la direction du Théâtre de l'Île, il créera une programmation unique, offrant des productions communautaires (avec auditions pour les comédiens amateurs qui seront dirigés par des metteurs en scène professionnels), des productions professionnels avec des comédiens et metteurs en scène de l'Outaouais et de l'extérieur ainsi que des festivals scolaires. Il fera découvrir aux amateurs de théâtre de l'Outaouais les auteurs de chez eux tout en faisant une place de choix aux femmes comme Anne Legault, Marie Laberge, Marguerite Duras, Antonine Maillet. Il montera des auteurs québécois comme Tremblay, Dubé, Barbeau, Daigle, Danis tout en proposant des auteurs canadiens anglais (Norm Foster, David French), britanniques (Willy Russell, Richard Harris) et américains, notamment Neil Simon et A.R. Gurney. Il jouera aussi, interprétant Molière, Ionesco, Büchner, Beckett, Marivaux... Pour souligner ses 30 ans à la barre de la direction du Théâtre de l'Île, Radio-Canada et le journal Le Droit le nommaient Personnalité de l'année en 2006. Bonne fête, monsieur Provost!


1961: Naissance de Denis Gravereaux

Français d'origine, Denis Gravereaux a commencé à travailler comme acteur au Québec en 1997. On a pu le voir dans Lorenzaccio d'Alfred de Musset monté par Claude Poissant, dans Willy Protagoras enfermé dans les toilettes et Littoral de Wajdi Mouawad qu'il a aussi jouée en tournée en France et au Liban, et dans plusieurs productions montées par Brigitte Haentjens dont Électre, Malina et Éden cinéma. Avec Pascal Contamine, il joue dans Fve Wolf Deavtov Circus et Oportet. Il sera également de la dernière mise en scène de Jean-Pierre Ronfard, Oedipe à Colonne. Il laissera sa marque dans deux spectacles solo, Quelques conseils utiles aux huissiers de Lydie Salvayre monté par Jean-Marie Papapietro et, bien sûr, Bashir Lazhar d’Evelyne de La Chenelière qu'il crée dans une mise en scène de Daniel Brière. Pendant trois ans, cette pièce le mènera aux quatre coins du pays. Il jouera deux fois sous pour le Théâtre de la Veillée, Pour le Théâtre de la Veillée, il a été de deux pièces montées par Gregory Hlady (Coeur de chien et La Noce), à Espace Libre, il a joué dans L'Affiche de Philippe Ducros, et au TNM, on a pu le voir dans le rôle du Duc d’Albany dans L’Histoire du roi Lear, mise en scène par Denis Marleau. Aux petit et grand écrans, on l'a vu notamment dans C.A., Tout sur moi, Les Rescapés, C'est pas moi, je le jure de Philippe Falardeau et Le Piège américain de Charles Binamé. Le 15 décembre 2013, il était foudroyé par une crise cardiaque et mourrait à l'âge de 52 ans.


2020: Création de Corps célestes de Dany Boudreault dans une mise en scène d’Édith Patenaude au Centre du Théâtre d’Aujourd’hui (Montréal), une coproduction de Messe Basse, mettant en vedette Julie Le Breton, Brett Donahue, Gabriel Favreau, Evelyne Rompré et Louise Laprade.



  • Facebook Social Icon

© 2017 by Théâtralités.  Proudly created with Wix.com by TRIO