• Yanik Comeau

7 avril

Mis à jour : avr. 23

Qu'est-ce qui a marqué le 7 avril au fil des années dans le théâtre québécois? Levons le rideau !


1916: Naissance de Guy Hoffmann

Né à La-Ferté-sous-Jouarre en France, Guy Hoffmann a eu une carrière époustouflante pour quelqu'un qui est mort à quelques jours de ses 70 ans. On parle presque toujours de son mémorable Argan dans Le Malade imaginaire de Molière au TNM en 1956 parce qu'il l'a joué et rejoué tellement il était apprécié. Hoffmann a vraiment marqué les premières années du Théâtre du Nouveau Monde qu'il a contribué à cofonder à l'invitation de Jean Gascon. Il a joué 22 des pièces de Molière, entre autres, et pas seulement au TNM. Avant d'arriver au Canada, il fait des études de cinéma à Paris, mais ne reçoit pas de formation formelle en interprétation. Dans le Dictionnaire des artistes du théâtre québécois, on résume son parcours dans son pays natal en ces mots: «Suivent la guerre, cinq ans de prison, deux évasions». Il arrive à Montréal en 1947 et joint les Compagnons de Saint-Laurent deux ans plus tard. Il devient le «premier comique» de la troupe, en remplacement de Georges Groulx parti en Europe pour quelques années, avant de passer au TNM. Son Argan, il le jouera 260 fois au cours de sa carrière. Quand il retournera en France pour une tournée avec le TNM, il jouera les trois Sganarelles dans les Trois Farces de Molière et se fera offrir de joindre les rangs de la Comédie Française! Il choisira plutôt de revenir au Québec et au TNM où il deviendra même enseignant de mime et d'improvisation pour l'École du TNM. Il ne se limitera pas pour autant aux classiques ou aux rôles comiques. Il jouera Claudel et Ibsen tout autant que Pagnol, Feydeau et Guitry. Sa feuille de route comporte 11 000 représentations au théâtre, 101 téléthéâtres dont 76 en direct,... en plus de travailler comme réalisateur à Radio-Canada (Monsieur Lecoq, Montjoye, Iberville...) apprend-t-on aussi dans le Dictionnaire des artistes du théâtre québécois. On découvre également qu'il était chiromancien, guérisseur et voyant, qu'il a publié des ouvrages sur l'astrologie, le magnétisme et les sciences occultes en plus d'avoir été l'astrologue du premier ministre Daniel Johnson pendant six ans! Au cinéma, il a tourné avec Norman Jewison (Agnes of God), Claude Chabrol (Violette Nozière et Les Liens de sang), Claude Jutra (À tout prendre) et Nicolas Gessner (It Rained All Night the Day I Left). «À Ville Saint-Laurent, une rue porte son nom en souvenir de son travail avec les Compagnons,» écrit Michel Vaïs. On peut visionner le film Guy Hoffmann, fils de Molière sur le site de son réalisateur, Joël Bertomeu: http://www.joelbertomeu.com/video_player.php?mov=hoffman


1927: Naissance de Pierre Dufresne

Né à Outremont, Pierre Dufresne est surtout connu du public québécois pour ses rôles de Joseph-Arthur Lavoie dans le téléroman Le Temps d'une paix de Pierre Gauvreau et du sympatique cultivateur Fardoche dans l'émission pour les tout-petits Passe-Partout. Il connaîtra une carrière riche et variée au théâtre aussi. On le verra aussi bien dans Molière (Les Fourberies de Scapin au Rideau Vert en 1965) que dans des pièces américaines contemporaines (Slim dans Des Souris et des Hommes à la NCT en 1970, Peter Cabot dans Désir sous les ormes d'Eugene O'Neil au TNM en 1971, Benoit dans Un sur six de Ron Clark et Sam Bobrick chez Duceppe en 1978-79, Théodore Swanson dans Les Petits Matins de Paul Osborn chez Duceppe en 1984) et des pièces de chez nous dont plusieurs créations (Daniel dans La Barrière de Marc F. Gélinas au TNM en 1975, Polyte dans Mariaagélas d'Antonine Maillet au Théâtre du Rideau Vert en 1974, Maurice dans Sainte-Carmen de la Main de Tremblay chez Duceppe en 1976, Sapo dans Le Réformiste de Marcel Dubé au TNM en 1977 et Charles dans Les Voisins de Claude Meunier et Louis Saia chez Duceppe en 1980). Il meurt, foudroyé par une crise cardiaque, le 31 octobre 1984 à l'âge de 57 ans laissant tout le Québec dans le deuil.


François Tassé (Georges), Pierre Dufresne (Slim) et Paul Guévremont (Candy)

dans Des Souris et des Hommes à la NCT en 1970.


1961: Naissance d'Élise Guilbault


Photo: Eric Myre - Page Facebook La Vraie Nature


Née à Saint-Lin des Laurentides, Élise Guilbault est une des comédiennes les plus appréciées du public québécois depuis qu'elle est sortie de l'École Nationale de Théâtre au milieu des années 80. En début de carrière, elle joue beaucoup de personnages plus vieux que son âge, notamment dans Les Paravents de Jean Genet au Centre National des Arts et au TNM, dans Richard III de Shakespeare au Théâtre du Rideau Vert, dans La Maison suspendue de Michel Tremblay à la Compagnie Jean Duceppe et dans Les Reines de Normand Chaurette au Centre du Théâtre d'Aujourd'hui, toutes des mises en scène d'André Brassard qui l'adopte comme une de ses comédiennes fétiches. À la télé aussi, elle joue plus vieille que son âge dans Jeux de société, le premier téléroman d'Anne Boyer et Michel D'Astous qu'elle retrouvera ensuite dans Deux Frères et Yamaska. On découvrira aussi son talent comique au théâtre (Variations sur un temps de David Ives au Quat'Sous dans laquelle elle jouera d'abord avec Marc Labrèche, Diane Lavallée et Luc Picard et qu'elle reprendra pour Juste pour rire avec James Hyndman, Anne Dorval, Marc Labrèche...) et à la télévision (Élise la soeur de Guy dans Un gars, une fille et Britany dans Le Coeur a ses raisons) tout en continuant à l'apprécier dans des rôles d'une grande intensité (Avec un grand A de Janette Bertrand, Emma, Unité 9 et Cheval-Serpent de Danielle Trottier, 30 Vies de Fabienne Larouche). À la scène, elle sera une Albertine à 40 ans mémorable dans la reprise par Martine Beaulne d'Albertine, en cinq temps de Michel Tremblay qu'elle jouera aussi dans la captation télé par André Melançon, en plus de jouer David Mamet, Brad Fraser, Michèle Magny (le rôle-titre dans Marina, le dernier rose aux joues), Serge Boucher, Adam Bock... travaillant avec René Richard Cyr, René-Daniel Dubois, Serge Denoncourt, Pierre Bernard, Lorraine Pintal et sa soeur Denise Guilbault. Ses collaborations avec Bernard Émond au cinéma ont fait éclore de petits bijoux cinématographiques: La Femme qui boit, La Neuvaine, La Dotation, Pour vivre ici. Bonne fête, Élise!


1978: Création d’Air-carriole (collectif de Les Pichous) dans une mise en scène de Jacques Rossi au Théâtre National du Mime (Québec)


1993: Création de Le Lion de Bangor de Jovette Marchessault dans une mise en scène de Guy Beausoleil au Théâtre du Parc Jacques-Cartier (Sherbrooke)


C'est le Théâtre du Parc Jacques-Cartier de Sherbrooke qui peut se vanter d'avoir créé Le Lion de Bangor de Jovette Marchessault, une pièce que l'auteure a écrite en étroite collaboration avec Guy Beausoleil qui était à l'origine de l'idée de cette adaptation libre du roman de Marchessault, Des Cailloux blancs pour les forêts obscures. Beausoleil s'est entouré des comédiens Jacques Jalbert, Brigitte Paquette, Jean Maheux, Élisabeth Lenormand et Lysanne Gallant. Claude Goyette signait la scénographie, Élisabeth Savard les costumes, Jean Francoeur la conception d'éclairages et Michel G. Côté la conception musicale.


1998: Création de Rose de Chrystine Brouillet dans une mise en scène de Nancy Bernier au Théâtre La Bordée (Québec)

Une rare incursion de la romancière dans l'écriture théâtrale, Rose mettait en vedette Carol Cassistat, Marie-Ginette Guay, Normand Poirier, Pierre Powers, Michèle Sirois, Caroline Stephenson et Richard Thériault.


2016: Décès de Marcel Dubé



Né le 3 janvier 1930, Marcel Dubé est un de nos plus célèbres et prolifiques dramaturges. Plusieurs le qualifient de «Père du théâtre québécois». Parmi ses pièces les plus célèbres, mentionnons Zone, Un Simple Soldat, Au retour des oies blanches et Florence. Non seulement ses pièces ont-elles connu de belles carrières sur scène, elles ont aussi grandement contribué au succès des Beaux Dimanches de Radio-Canada lorsqu'elles étaient présentées en téléthéâtre. Dubé a aussi écrit des téléromans, notamment La Côte de Sable et De 9 à 5 et on lui a consacré une émission, Le Monde de Marcel Dubé sous le titre de laquelle six de ses pièces (Virginie, Médée, Manuel, La Cellule, Florence et Bilan) ont été tournées et diffusées en quatre parties de 25 minutes chacune pendant les étés de 1968 et 1969. Trois autres pièces (Le Naufragé, Entre midi et soir et Le Temps des lilas) ont aussi été diffusées ainsi à l'automne 1971 tant le succès a été grand. Bien qu'après l'arrivée de Michel Tremblay dans le paysage québécois, Marcel Dubé ait été quelque peu éclipsé, surtout peut-être parce qu'il refusait de succomber à la vague de joual qui déferlait sur le Québec, ses classiques suscitent toujours de l'intérêt aujourd'hui. Récemment, Benoit Vermeulen montait Bilan au TNM alors que Christian Lapointe montait une version complètement éclatée de Les Beaux Dimanches avec des finissants de l'École Nationale de Théâtre à La Chapelle, Scènes Contemporaines. Affaibli par la maladie pendant plusieurs années, Marcel Dubé n'a pas écrit pendant un bon moment avant de revenir en 1986 avec L'Amérique à sec, une pièce sur la prohibition qui n'a malheureusement pas eu de succès. Il a été nommé Membre de la Société royale du Canada en 1959, a reçu le Prix Victor-Morin en 1966, le Prix Athanase-David en 1973, a été reçu Membre de l'Ordre des francophones d'Amérique en 1985, Membre de l'Acédémie des lettres du Québec en 1987, Chevalier de l'Ordre de la Pléiade en 1991, Officier de l'Ordre du Canada en 2001, Officier de l'Ordre national du Québec en 2002 avant de recevoir le Prix du Gouverneur général pour les arts du spectacle, réalisation artistique en 2005 et le Prix Québécor en 2006. Marcel Dubé nous quittait en 2016 à l'âge de 86 ans laissant derrière lui une oeuvre impressionnante.


2020: Décès de Ghyslain Tremblay


Né à Jonquière en 1951, le comédien Ghyslain Tremblay s'est fait connaître de quelques générations d'enfants québécois dans le rôle du jeune Picot dans Les 100 tours de Centour à Radio-Québec, une émission à la fois éducative et amusante qui favorisait l'apprentissage du bon-parler français. Il a aussi été des séries jeunesse Pop Citrouille et Robin et Stella. Il a aussi été Pierre-Paul Courtemanche dans le populaire téléroman de Fernand Dansereau Le Parc des Braves et a joué dans Montréal P.Q. de Victor-Lévy Beaulieu et Cormoran de Pierre Gauvreau. Au cinéma, il a tourné avec Gilles Carle (Les Plouffe), Micheline Lanctôt (Le Piège d'Issoudun), Yves Desgagnés (Idole instantanée), Michel Boujenah (Père et fils) et Jean Beaudry (Pas de répit pour Mélanie). Au théâtre, il a été de la création de sa pièce coécrite avec Jean-Pierre Bergeron, Vendredi soir, qui a connu un grand succès et plusieurs tournées (notamment dans une production subséquente mise en scène par Sébastien Dhavernas mettant en vedette Sylvie Léonard), en plus de jouer au Théâtre Denise-Pelletier (Bousille et les Justes de Gratien Gélinas, La Cagnotte d'Eugène Labiche, Une brosse et Le Théâtre de la Maintenance de Jean Barbeau), à la Compagnie Jean Duceppe (Normand, le rôle principal dans Un sur six de Ron Clark dans une mise en scène de Jean Besré et En première page de Ben Hecht et Charles MacArthur) au Théâtre du Nouveau Monde (Ubu enchaîné d'Alfred Jarry, L'oiseau vert de Carlo Gozzi, La Serva amarosa de Carlo Goldoni et la création de Ti-Jésus bonjour de Jean Frigon) et au Théâtre du Rideau Vert (Diafoirus fils dans Le Malade imaginaire en 1996 dans une mise en scène de Guillermo de Andrea et La Visite de la vieille dame de Frederich Dürrenmatt dans une mise en scène de Denise Filiatrault). Il a aussi participé au doublage des séries Fraggle Rock et Harry et ses dinosaures. Il s'est retiré de la vie professionnelle une dizaine d'années avant son décès parce qu'il souffrait d'Alzheimer's précoce. C'est la #covid19 qui l'a emporté alors qu'il vivait dans un centre pour personnes en perte d'autonomie à Verdun. Qu'il repose en paix.


Ghyslain Tremblay aux côtés d'Andrée Lachapelle dans La Visite de la vieille dame de Frederich Dürrenmatt, mise en scène de Denise Filiatrault au Théâtre du Rideau Vert.

  • Facebook Social Icon

© 2017 by Théâtralités.  Proudly created with Wix.com by TRIO