• Yanik Comeau

11 septembre

Mis à jour : sept. 12

Bien que le 11 septembre soit tristement associé à la destruction depuis 2001, voilà une date qui célèbre les créations en grand. Ouvrons le rideau!


1975: Création de La Gloire des filles à Magloire d’André Ricard dans une mise en scène d’André Brassard au Palais Montcalm (Québec), une production du Théâtre du Trident (Québec)


Oui, c'est au Palais Montcalm, avant que le Trident ait un domicile permanent, qu'André Brassard montait cette pièce d'André Ricard (père du comédien Sébastien Ricard) mettant en vedette Michelle Rossignol et Denis Drouin (qui avaient tourné ensemble dans Il était une fois dans l'est et allaient jouer ensemble l'année suivante dans la création de Sainte-Carmen de la Main chez Duceppe, Ils étaient accompagnés sur la scène du Palais Montcalm par Léo Munger, Louis Poirier et Marie Tifo. Cette pièce de Ricard a été reprise à la Salle intime de l'Espace La Veillée en 1998 dans une mise en scène d'Alain Fournier et encore à La Bordée dans une mise en scène de Martin Genest en 2008.



1975: Création de L’Usage du cœur dans le domaine réel de Michel Garneau dans une mise en scène de Claude Maher par le Théâtre de La Rallonge au Centre d’essai de l’Université de Montréal


Après avoir créé cette nouvelle pièce de Michel Garneau au Centre d'essai de l'Université de Montréal, La Rallonge était invitée à présenter L'Usage du coeur dans le domaine réel au Théâtre du Nouveau Monde le 17 mai 1976 dans le cadre des "Lundis du TNM".


1978: Création de Orgasme II : paroles en l’air (collectif du Théâtre Expérimental de Montréal)


1985: Création de Les nouveaux rapports… où ça? un collage de textes et une mise en scène de Louisette Dussault avec les finissants du Conservatoire d’art dramatique de Montréal.


Textes de Suzanne Aubry, Denis Bélanger, Louisette Dussault, Louise Saint-Pierre, Bernard Dugas, Bertrand Dugas, Julien Boudreau, Ronald Guèvremont, Michel Garneau, Odette Gagnon, Robert Lalonde et René-Daniel Dubois présenté professionnellement au Café-Théâtre La Licorne, boulevard Saint-Laurent (Montréal) après avoir été présenté sous le titre Les nouveaux rapports… c’est cool, ben cool! au Conservatoire en 1984. Distribution: Benoît Aumais, Claude Desparois, Sylvain Foley, Lionel Foreste, Maryse Gagné, Luc Gouin, Natalie Hamel-Roy, Sylvain Hétu, Marie-Josée Leroux, Suzanne Lambert, Isabelle Miquelon, Marie-Noëlle Riddez, Bruno Viens et Louisette Dussault qui n'avait pas joué au Conservatoire mais s'ajoutait à la distribution de La Licorne.


1986: Création de Si toi aussi tu m’abandonnes de Pauline Harvey et Lise Vaillancourt au Théâtre Expérimental des Femmes (TEF) (Montréal)


Lise Vaillancourt signait la mise en scène de cette pièce qu'elle a coécrite avec Pauline Harvey et qui était présentée au Théâtre Expérimental des Femmes de la rue Clark, avant qu'il déménage vers l'actuel Espace Go. Je me souviens d'avoir vu cette pièce et de l'avoir bien appréciée. Je venais d'avoir 18 ans et j'en ai signé la critique dans le Journal Le Reflet. Markita Boies, Suzanne Lemoine, Maryse Pigeon, Lynne Archambault et Chantal Lamarre (oui, oui, la Chantal Lamarre d'Infoman !) y jouaient.




1992: Création de Leçon d’anatomie de Larry Tremblay dans une mise en scène de René Richard Cyr au Centre du Théâtre d’Aujourd’hui (Montréal)

La grande Hélène Loiselle créait ce solo signé Larry Tremblay. Treize ans plus tard, en novembre 2005, Marie Gignac dirigeait Lise Castonguay dans une nouvelle production de la pièce à La Bordée à Québec.


2018: Création de Je cherche une maison qui me ressemble de Marie-Christine Lê-Huu dans une mise en scène de Benoît Vermeulen à la Salle Fred-Barry de la Nouvelle Compagnie Théâtrale (NCT) (Montréal), une coproduction du Collectif de La Renarde et du Théâtre Les Gens d’en bas.

Idée originale de la comédienne Catherine Allard, passionnée par la vie et l'oeuvre de Pauline Julien, Je cherche une maison qui me ressemble était d'abord présentée à la Salle Fred-Barry puis en tournée un peu partout. Le texte de Marie-Christine Lê-Huu est beau, sobre, touchant. La mise en scène de Benoît Vermeulen est au service du texte et des interprètes. Une belle ouverture de saison 2018. La nouvelle saison #covid19 2020-2021 du Théâtre Denise-Pelletier se prêtait bien à ce que cette pièce intimiste soit reprise aussi.


2018: Création de Candide ou L’Optimisme de Pierre-Yves Lemieux d’après Voltaire dans une mise en scène d’Alice Ronfard, une production du Théâtre du Nouveau Monde (Montréal).


Pierre Yves Lemieux a l'habitude de revisiter des auteurs et de s'en inspirer, de revister leurs oeuvres et de les transposer. Faulkner, Tchekhov, Dumas, Shakespeare, Goldoni... voilà qu'il s'attaque au roman de Voltaire. Emmanuel Schwartz, Valérie Blais, Patrice Coquereau, Benoît Drouin-Germain et Larissa Corriveau étaient dirigés par Alice Ronfard dans cette création qui ouvrait la saison du TNM. Lisez ma critique ici.




  • Facebook Social Icon

© 2017 by Théâtralités.  Proudly created with Wix.com by TRIO