• Yanik Comeau

11 février

Mis à jour : il y a 2 jours

Théâtralités présente ses Éphémérides du Théâtre québécois. Quels sont les événements qui ont marqué le théâtre québécois un 11 février... ? C'est ici que vous le saurez!

1928: Naissance de Jean-Robert Rémillard


Auteur de théâtre, prof de littérature, de dramaturgie et d'art dramatique, Jean-Robert Rémillard a fondé l'Option-Théâtre du Cégep Lionel-Groulx en 1968 à l'insistance de 17 de ses étudiants en littérature. Il est donc un des pionniers de l'enseignement du théâtre professionnel dans le réseau d'éducation public. J'ai eu la chance de l'avoir comme professeur de dramaturgie et j'ai été fasciné par sa passion et son érudition contagieuses. Avec lui, j'ai eu la chance de travailler des textes de Molière et de Tchekhov, entre autres. Monsieur Rémillard a aussi écrit une pièce intitulée Cérémonial funèbre sur le corps de Jean-Olivier Chénier qui a été créée à l'Option-Théâtre dont il a été le directeur artistique pendant de nombreuses années à partir de sa fondation. Il a aussi scénarisé des épisodes de quelques téléromans et téléséries des années 50 et 60 dont Rue de l'anse et Ti-Jean Caribou. Il avait 82 ans au moment de son décès le 22 août 2010.


1970: Naissance de Stéphanie Jasmin

Codirectrice artistique d’UBU Compagnie de création aux côtés de Denis Marleau, Stéphanie Jasmin a un parcours impressionnant. Sa biographie sur le site de la compagnie en dit long: «Diplômée en histoire de l’art de l’École du Louvre à Paris, avec une spécialité en art contemporain, et détient également un baccalauréat en réalisation cinématographique de l’Université Concordia à Montréal. À son arrivée [chez UBU] au tournant des années 2000, elle met à profit ses connaissances en arts visuels et sa maîtrise des langages de la vidéo et du cinéma pour contribuer à l’exploration scénique des nouvelles technologies dans laquelle s’engage Denis Marleau, le fondateur d’UBU. Elle sera collaboratrice artistique et conceptrice vidéo sur toutes les créations de la compagnie et prend part à la création de la première «fantasmagorie technologique» élaborée par UBU, Les aveugles (2002) de Maeterlinck, suivie de Dors mon petit enfant (2004) de Jon Fosse et Comédie (2004) de Samuel Beckett. La complicité artistique qui unit Jasmin et Marleau les amène à cosigner la mise en scène de l’opéra Barbe-Bleue (2007) de Béla Bartók, et des spectacles Jackie (2009) d’Elfriede Jelinek, Le dernier feu (2013) de Dea Loher, La ville (2014) de Martin Crimp, et L’autre hiver, un opéra fantasmagorique sur un livret de Normand Chaurette. En 2018, elle présente Les Marguerite(s) à Espace GO, texte qu'elle a écrit, pour lequel elle signe la scénographie, la conception vidéo et la co-mise en scène. Par ailleurs, Stéphanie Jasmin conçoit avec Denis Marleau, les mannequins animés de l’exposition La planète mode de Jean Paul Gaultier (2011) qui connaît une grande diffusion internationale. En 2005, Stéphanie Jasmin écrit et met en scène la pièce Ombres au Théâtre Espace libre à Montréal. En 2007, elle publie aux éditions Varia l’ouvrage Michel Goulet, sculpteur, un portrait, à la lisière de l’essai et de la poésie, de ce scénographe et plasticien émérite, proche collaborateur d’UBU. Depuis 2005, elle est aussi dramaturge pour des chorégraphes québécoises, notamment Ginette Laurin, Estelle Clareton et Virginie Brunelle, et anime régulièrement des ateliers de création à Montréal et en Europe.» Bonne fête, madame Jasmin!


1971: Création de D.T.T. de Michel Faure et Paul Buissonneau dans une mise en scène de Paul Buissonneau, une production du Théâtre du Nouveau Monde (Montréal) présentée au Théâtre Port-Royal de la Place des Arts


Cette création comportait une distribution colossale: Janine Sutto, Germaine Giroux, Claude Gai, Jean-Louis Paris, Denise Proulx, Hélène Loiselle, Guy L'Écuyer, Pascal Rollin, Roger Garand, Anne-Marie Ducharme, Yvon Leroux, Jérôme Thiberghien, Jacques Galipeau, Marcelle Pallascio, Paul Gauthier, Carmen Tremblay, Jean-René Ouellet et Michèle Mercure


1974: Création de Le Bruit des mots de Jacques Duchesne dans une mise en scène de l'auteur au Gesù (Montréal); une production de la Nouvelle Compagnie Théâtrale


Mettant en vedette Gilles Pelletier, Françoise Graton, Marc Favreau, Lise Lasalle, André Richard et Edgar Fruitier, cette pièce avait été créée à l'intention du public de 1ère et 2e secondaire sous l'égide du volet «Opération Théâtre». 40 représentations ont été données.


2003: Création de Les Manuscrits du déluge de Michel Marc Bouchard dans une mise en scène de Barbara Nativi au Théâtre du Nouveau Monde (Montréal)

Pas la pièce la mieux accueillie de Michel Marc Bouchard, Les Manuscrits du déluge est néanmoins un superbe texte sur la mémoire, le passé, les souvenirs, la vieillesse. J'ai été touché par ce texte d'une grande beauté mais qui n'a peut-être pas été compris à sa juste valeur. La distribution était 5 étoiles: Gérard Poirier, Sébastien Ricard, Louise Turcot, Benoit Girard, Monique Mercure et Monique Miller. La metteure en scène et traductrice italienne Barbara Nativi, décédée deux ans plus tard, était une grande francophile, amateure du théâtre québécois qu'elle a partagé avec le peuple italien. Sa production de Le Cognate (Les Belles-Soeurs de Michel Tremblay) était d'ailleurs venue à la Place des arts pour une série de représentations. Les Manuscrits du déluge a été traduite en anglais (par Linda Gaboriau sous le magnifique titre Written on Water), en espagnol et en italien (par Barbara Nativi sous le titre I Manoscritti Del Diluvio) et, 17 ans plus tard, elle mériterait d'être montée à nouveau chez nous.


  • Facebook Social Icon

© 2017 by Théâtralités.  Proudly created with Wix.com by TRIO