• Yanik Comeau

26 octobre

Dernière mise à jour : août 14

Joyeux hasard qu'au lendemain de l'anniversaire de naissance de Jean Duceppe, son digne successeur Michel Dumont ait programmé des créations québécoises qui ont connu leur première représentation publique!


1997: Création de Le Nombril du monde d’Yves Desgagnés dans une mise en scène de l’auteur à la Compagnie Jean Duceppe (Montréal)


14 comédiens composaient la distribution de la nouvelle création d'Yves Desgagnés, la seule pièce qu'il ait écrite en solo et que Michel Dumont a programmée dans le cadre d'une saison anniversaire (25 ans), hommage au théâtre québécois. L'auteur/metteur en scène dirigeait Maude Guérin, Michel Forget, Hélène Loiselle, Art Kitching, Esther Lewis, Michel Poirier, Patricia Nolin, Jacques Lavallée, Rita Lafontaine, Sylvain Bélanger, Pierre Lebeau, Christiane Pasquier, Guy Provost et Henri Chassé.



2005: Création de Charlotte, ma sœur de Marie Laberge dans une mise en scène de l'auteure au Théâtre Jean-Duceppe de la Place des Arts (Montréal), une production de la Compagnie Jean Duceppe


Après Aurélie, ma soeur, pièce créée au Trident à Québec en novembre 1988 et présentée au Café de la Place de la Place des Arts à Montréal en janvier 1989 avec Denise Gagnon et une Guylaine Tremblay encore inconnue du grand public québécois, Marie Laberge revient à l'écriture théâtrale et à la mise en scène avec Charlotte, ma soeur créée chez Duceppe, la maison qui avait créé ses pièces Oublier et Le Faucon en plus de présenter avec grand succès son C'était avant la guerre à L'Anse-à-Gilles. Denise Gagnon reprend le rôle d'Aurélie toutes ces années plus tard. Elle joue en compagnie d'une vieille connaissance de Québec, Micheline Bernard, et avec Christian Bégin et Émilie Bibeau.




2007: Création de Monsieur Ratichon dans… La Vie est un match de Marc Mauduit, mise en scène de Francis Monty, à la Petite Licorne du Théâtre La Licorne / Théâtre de la Manufacture (Montréal), une production du Théâtre de la Pire Espèce




Marc Mauduit jouait dans cette nouvelle création essentiellement non-verbale, mise en scène par Francis Monty, avec Magalie Amyot. Une autre excellente production du Théâtre de la Pire Espèce qui nous a aussi donné Ubu sourd la table, Cabaret de la Pire Espèce, Persée, Léon Le Nul... Délicieux. J'ai eu le plaisir de voir le spectacle lors de sa reprise à la Salle Jean-Claude-Germain du Centre du Théâtre d'Aujourd'hui lorsque le Théâtre de la Pire Espèce s'y est retrouvé en résidence. Les représentations ont eu lieu du 1er au 26 mai 2007.




2011: Création de Dans l’ombre d’Hemingway de Stéphane Brulotte dans une mise en scène de l’auteur avec Michel Dumont, Bénédicte Décary, Marie Michaud, Marc Legault et Linda Sorgini à la Compagnie Jean Duceppe (Montréal)


Après Une Partie avec l'empereur qui traitait de Napoléon et mettait en vedette Benoît Brière pendant la saison 2009-2010 chez Duceppe, Stéphane Brulotte, que l'on connaissait surtout comme comédien (Watatatow, Les Machos, La Promesse), nous arrivait avec une toute nouvelle pièce absolument fascinante sur un pan très peu connu de la vie d'Ernest Hemingway et un véhicule formidable pour le grand comédien qu'était Michel Dumont. Entouré de Linda Sorgini, Bénédicte Décary, Marc Legault et Marie Michaud, le directeur artistique de Duceppe brillait et prenait tellement clairement plaisir à interpréter l'auteur du Vieil Homme et la mer. Un moment de pur bonheur!


2020: Décès de Jacques Godin

Natif de Montréal, Jacques Godin a été un des plus grands comédiens de sa génération. D'abord formé à l'École du TNM et par l'atelier de Georges Groulx, il jouera à la radio, à la téléau cinéma et au théâtre bien sûr. Plus de 240 productions en plus de 60 ans de carrière. Au théâtre, il a joué les plus grands auteurs chez Duceppe, au TNM, au Quat'Sous. au Rideau Vert, au Théâtre Denise-Pelletier (Le Sea Horse d'Edward J. Moore, L'Éducation de Rita de Willy Russell, Le Prix d'Arthur Miller, En attendant Godot de Beckett, La Cerisaie de Tchekhov, Des frites, des frites, des frites de Wesker, Jeanne Dark de Brecht, Le Pain dur de Claudel, Vol au-dessus d'un nid de coucou de Dale Wasserman, La Nuit des rois et Hamlet de Shakespeare, ...) tout en hésitant jamais à sauter à pieds joints dans la création de nouvelles pièces, tant sur scène qu'en téléthéâtre (Johnny Mangano and His Astonishing Dogs et Impératif présent de Michel Tremblay, La Passion ou le manteau de Galilée de Paul Buissonneau, Votre fille Peuplesse par inadvertance de Victor-Lévy Beaulieu, Le Cerf-volant de Pan Bouyoucas, Un Bateau que Dieu-sait-qui avait monté et qui flottait comme il pouvait, c'est-à-dire mal d'Alain Pontaut, Klondyke de Jacques Languirand, Le Jugement dernier de Jean Daigle, Les Gymnastes de l'émotion de Louis Champagne et Gabriel Sabourin, Je suis une mouette (non, ce n'est pas ça) de Serge Denoncourt d'après Tchekhov) en plus de recréer Mycroft Mixeudeim dans La Charge de l'orignal épormyable de Claude Gauvreau au Quat'Sous en 1989. À la télé, il sera toujours l'inoubliable Lennie dans l'adaptation en téléthéâtre par Guy Dufresne et le réalisateur Paul Blouin de Des Souris et des Hommes de Steinbeck, en plus de jouer Victor-Lévy Beaulieu (Montréal P.Q.), Guy Dufresne (Cap-aux-Sorciers, Septième Nord), Françoise Loranger (Sous le signe du Lion) et Annie Piérard et Bernard Dansereau (Toute la vérité) sans oublier une multitude d'autres téléséries (Radisson, Scoop, Miséricorde, Grande Ourse, Lobby, Innocence, Jasmine, Mensonges...), téléromans (Ent'Cadieux, Mémoires vives) et téléthéâtres (La Mouette, Antigone, Noces de sang, Yerma, Mort d'un commis-voyageur, Le Gardien, Histoire de zoo, Tuez le veau gras, Syncope...). Au cinéma, mentionnons O.K. ... Laliberté, À nous deux de Lelouch, La Quarantaine, Salut, Victor!, Mario, Pouvoir intime, Being at Home with Claude, La Donation et La Dernière Fugue. En 2017, il a été récipiendaire de l'Ordre national du Québec (Chevalier) pour sa contribution à la scène culturelle québécoise et, en 2020, à titre posthume, il s'est vu décerner le titre de Compagnon des arts et des lettres du Québec décerné par l'Ordre des arts et des lettres du Québec. Jacques Godin s'éteignait à 90 ans le 26 octobre 2020. Il n'a pas pu jouer Coronavarius que Michel Tremblay avait écrit sur mesure pour lui et Denise Filiatrault pour souligner les 50 ans de la création de Johnny Mangano and His Astonishing Dogs qu'ils avaient créée ensemble.


27 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout