• Yanik Comeau

31 mai

Mis à jour : il y a 6 jours

En ce dernier jour du mois de Marie, célébrons les éphémérides du théâtre québécois. Rideau!


1905 : Naissance de Jean Valcourt


Né Émile Tournand à Lille, en France, Jean Valcourt était comédien et metteur en scène. Pensionnaire à la prestigieuse Comédie-Française de 1932 à 1945 après avoir étudié au Conservatoire de Paris et avoir obtenu les premiers prix de comédie, de tragédie et de comédie moderne, il fondera une compagnie qui portera son nom mais sera recruté par le Québec pour venir prendre la direction du Conservatoire d'art dramatique de Montréal et fonder le Conservatoire d'art dramatique de Québec qui sera intégré au Conservatoire de musique. Dans le nouveau Conservatoire de Montréal, rue Henri Julien, le studio E, une salle de théâtre à géométrie variable pouvant accueillir 90 spectateurs, porte son nom. Une autre des grandes réalisations de Jean Valcourt est sans contredit la transformation, en 1963, de la troupe des Jeunes Comédiens du Théâtre du Nouveau Monde en Théâtre Populaire du Québec, compagnie de tournée qui fera de belles et de grandes choses pour faire connaître le théâtre aux régions pendant plusieurs années, tout comme le faisaient cette troupe du TNM. Jean Valcourt a 63 ans au moment de son décès à Montréal le 15 janvier 1969.


1958 : Création de Un Simple Soldat de Marcel Dubé dans une mise en scène de Jean-Paul Fugère au Théâtre de la Comédie-Canadienne (Montréal)


Écrite d'abord pour la télé et présentée à Radio-Canada en décembre 1957 avec Gilles Pelletier dans le rôle de Joseph Latour, la pièce la plus populaire et la plus jouée de Marcel Dubé était adaptée par l'auteur et présentée pour la première fois sur scène le 31 mai 1958, toujours avec Gilles Pelletier dans le rôle titre, au Théâtre de la Comédie-Canadienne, dirigé par Gratien Gélinas, maintenant le domicile du TNM, dans une mise en scène de Jean-Paul Fugère.


Neuf ans plus tard, c'est Jacques Létourneau qui signait la mise en scène d'une nouvelle production, avec un texte encore remanié et corrigé, toujours au Théâtre de la Comédie-Canadienne. Gilles Pelletier était encore une fois le célèbre Joseph entouré d'Ovila Légaré, Juliette Huot, Robert Rivard, Elizabeth Le Sieur, Pierre Boucher, Monique Mercure, Louis Aubert, Nana DeVarennes, Yvon Thiboutot, Diane Pinard, Claude Saint-Denis, Louise Turcot, Guy L'Écuyer, Ginette Phaneuf et Pascal Lennad. C'est cette version qui semble être la définitive, publiée aux Éditions de L'Homme en 1967.


Deux ans plus tard, Gilles Pelletier reprenait encore une fois le rôle de Joseph, cette fois dans une production de sa Nouvelle Compagnie Théâtrale au Gesù, signant la mise en scène et dirigeant plus de la moitié de la même distribution. Depuis ce temps, quelques productions professionnelles mémorables ont fait honneur au texte de Dubé.


En 1990, le Théâtre Denise-Pelletier, en coproduction avec le Théâtre Populaire du Québec, confiait la pièce à René-Richard Cyr qui y dirigeait Gildor Roy (Joseph), Jean Lajeunesse (Édouard, le père) et Louise Latraverse (Bertha, la belle-mère).



En 1998, c'est Yves Desgagnés qui montait Un Simple Soldat chez Duceppe avec Luc Picard (Joseph), Michel Dumont (Édouard) et Nicole Leblanc (Bertha).


En 2007, pour souligner les 50 ans de la pièce, Jacques Rossi dirigeait une nouvelle production pour le Théâtre Denise-Pelletier, le Théâtre La Bordée et les Productions Jean-Bernard Hébert mettant en vedette Louis-Olivier Mauffette, Raymond Legault et Marie-Ginette Guay.



1968: Naissance de Stéphane E. Roy

Diplômé de l'École Supérieure de Théâtre de l'UQAM, le comédien, metteur en scène et auteur Stéphane E. Roy est surtout connu pour son rôle dans la série comique Caméra Café pour laquelle il était aussi scripteur. À la télé comme à la scène, on a aussi pu le voir également dans Dieu merci ! Au théâtre, il a signé quelques mises en scène de productions estivales (Le grenier, Marcel au garage, Wannabago Blues, Souper de filles) ainsi que des spectacles comiques avec les Chic N'Swell, Ben et Jarrod et les drôles de ténors, entre autres. Comme auteur, on lui doit une douzaine de pièces dont Pédalo (coécrite avec Benoit Roberge), Terre des hommes (coécrite avec Sylvain Larocque), Mars et Vénus, Propagande, Me, Myself et Moi-même et Garçon! dans laquelle il jouait à l'été 2019. Bonne fête, Stéphane!

17 vues0 commentaire
  • Facebook Social Icon

© 2017 by Théâtralités.  Proudly created with Wix.com by TRIO