• Yanik Comeau

10 décembre

Tous les jours, Théâtralités célèbre le théâtre québécois dans toute son effervescence. Que le rideau se lève!


1962 : Naissance de Gérald Gagnon

Photo: Pedro Pires


Natif de Ragueneau, le comédien Gérald Gagnon gradue du Conservatoire d'art dramtique de Québec en 1987 et travaille rapidement avec Philippe Soldevila (Tauraumaquia, un collectif du Théâtre Sortie de Secours auquel il collabore à l'écriture avec Sylvie Bouffard, Simone Chartrand, Antoine Laprise, Manon L'Arrivée, Danielle Nolet et le metteur en scène) puis Robert Lepage et Gordon McCall pour un Roméo et Juliette bilingue. En plus de replonger dans Shakeapeare avec Le Roi Lear de Jean Asselin pour le TNM en 1992 et le rôle titre dans Macbeth (deux fois!) avec Wajdi Mouawad à la mise en scène (1994) puis Robert Lepage pour son cycle Shakespeare (1995), il travaillera régulièrement avec Soldevila, Lepage et Mouawad, que ce soit dans des créations ou des classiques. Avec le premier, il sera de la création de Le Miel est plus doux que le sang et sera de la distribution de Doldrum Bay de Hiallary Fannin pour La Manufacture. Avec Mouawad, il jouera dans Le Mouton et la Baleine d'Ahmed Ghazali au Quat'Sous, sera de la création de Temps au Centre du Théâtre d'Aujourd'hui et de celle d'Incendie à L'Hexagone en France puis un peu partout en tournée. Enfin, avec Lepage, il jouera dans Alieniouidet et La Visite de la vieille dame de Durrenmatt au CNA. En plus de jouer Ionesco (L'Avenir est dans les oeufs, Jacques ou la soumission), Labiche (Embrassons-nous, Folleville!, Le Major Cravachon et La Grammaire avec La Muse de Québec) et d'explorer les univers de Dostoïevski (Les Démons adapté par Teo Spychalski pour La Veillée), Camus (Les Justes), Sarah Kane (Blasted) et Koulsy Almko (Tout bas... si bas...), il est de nombreuses créations québécoises dont La Divine Illusion de Michel Marc Bouchard, Nuit d'Anne-Marie Cadieux, Le Chant des Gaston et Vixit de Céline Bonnier dont il signe aussi la mise en scène, Les Disparus de Marie-Christine Lê-Huu, Masculin/féminin de Michel Laprise et Yukonstyle de Sarah Berthiaume. Il était aussi de l'adaptation du film La Société des poètes disparus au Théâtre Denise-Pelletier pendant la saison 2018-2019. Au cinéma, on a pu le voir dans Tryptique de Robert Lepage et Pedro Pires, dans Entre la lune et Montevideo d'Attila Bertalan et dans Laurentie de Mathieu Denis et Simon Lavoie. Bonne fête, Gérald!

  • Facebook Social Icon

© 2017 by Théâtralités.  Proudly created with Wix.com by TRIO