• Yanik Comeau

21 novembre

Mis à jour : nov. 23

C'est le 21 novembre qu'Andrée Lachapelle nous quittait en 2019. Au fil des années, cette journée a aussi été marquée par des créations. Voyez lesquelles et partagez vos souvenirs avec nous!


1974: Création professionnelle de Quatre à quatre de Michel Garneau dans une mise en scène d’André Brassard au Théâtre de Quat’Sous (Montréal)


Écrite pour les quatre finissantes de l'Option-Théâtre du Cégep Lionel-Groulx Anne Dandurand, Céline Beaudoin, Pauline Martin et Anouk Simard et présentée comme dernière pièce de l'année en mai 1973, Quatre à quatre propose une série de monologues entrecroisés joués par quatre femmes de quatre générations différentes d'une même famille. Les personnages portent les mêmes prénoms que les quatre interprètes de la création "académique". Lors de la création professionnelle au Quat'Sous, mise en scène par André Brassard, Pauline Lapointe joue Anouk, Louise Cuerrier incarne Céline, Michelle Rossignol joue Pauline et Monique Mercure devient Anne. Ce qui est étonnant, c'est que la pièce a été présentée en anglais au Tarragon Theatre de Toronto au printemps 1974 donc avant sa création professionnelle en français! Elle sera également présentée en portugais à Lisbonne, Du 2 novembre au 9 décembre 1978, Denise Gagnon dirige Micheline Bernard, Marie Laberge, Marie-Hélène Gagnon et Paule Savard accompagnées du musicien Pierre Potvin au violoncelle dans une production du Théâtre du Trident. La pièce sera une fois de plus présentée sur une scène de la Vieille-Capitale en septembre 2009 quand la jeune comédienne Marie-Hélène Gendreau dirigera Éva Saïda, Denise Verville, Marie-Ginette Guay et Sylvie Cantin sur la scène du Théâtre La Bordée. Un classique de notre dramaturgie.



2017: Création de Mazal Tov de Marc-André Thibault, dans une mise en scène de l’auteur à la salle intime du Théâtre Prospero (Montréal), une production du Théâtre Bistouri


C'est Marc-André Thibault lui-même, cofondateur et directeur artistique du Théâtre Bistouri qui met en scène sa nouvelle pièce Mazal Tov quand elle arrive sur les planches de la salle intime du Théâtre Prospéro. J'ai la chance de voir François-Simon Poirier, Stéphanie Jolicoeur, Jean-François Casabonne et Alexis Lemay-Plamondon faire vivre Patrick, Isabelle, Ariel et Philippe pour la première fois. Vous pouvez d'ailleurs lire ma critique ici pour en savoir plus.


2019: Décès d’Andrée Lachapelle


Née à Montréal le 13 novembre 1931, la comédienne Andrée Lachapelle connaîtra une carrière foisonnante qui s'étalera sur sept décennies et se partagera entre la scène, le petit et le grand écran. Après avoir étudié l'art dramatique dès l'âge de 14 ans auprès de Gérard Vleminckx au Studio XV et avec Aario Marist et Henri Norbert, elle fera ses débuts avec la troupe de Norbert dans Ces dames aux chapeaux verts d'après le roman de Germaine Acremant. Elle sera ensuite Dounia dans l'adaptation de Crime et Châtiment de Dostoïevski que dirige Marist. Au fil des années, elle jouera plus de 200 personnages à la télé, au cinéma et au théâtre, multipliant les téléthéâtres des années 1950 aux années 1980, combattant toujours le réflexe des réalisateurs et metteurs en scène de la cantonner dans les rôles de jolies bourgeoises élégantes et riches. Elle en jouera une et une autre, bien sûr, mais ne se laissera pas limiter à ça. Au cinéma, son rôle dans le film d'Yves SImoneau Dans le ventre du dragon sera particulièrement marquant pour la faire voir sous un autre jour pour contre-balancer Marie-Thérèse Fournier dans Le Temps d'un paix, Louise Robert dans Monsieur le Ministre et Françoise Beneix-Deschênes dans La Maison Deschênes. Elle sera la Yolande Rousseau de Scoop mais aussi la vieille acariâtre Agathe Saint-Janvier dans Le Volcan Tranquille. Elle icnarnera la sympathique madame Baer dans La Galère et Florence Bergman dans Yamaska, son dernier rôle en continuité à la télé. Au cinéma, elle sera marquante dans Cap Tourmente de Michel Langlois d'après le roman d'Anne Hébert, l'adaptation cinématographique de la pièce Littoral de Wajdi Mouawad, La Dernière Fugue et La Passion d'Augustine de Léa Pool et dans son dernier rôle, Marie-Desneige dans l'adaptation cinématographique du roman de Jocelyne Saucier Il pleuvait des oiseaux par Louise Archambault. Au théâtre, elle est d'un nombre incalculable de créations tout autant que de classiques de tous les répertoires. De côté des créations québécoises, elle joue Marcel Dubé (Les Beaux Dimanches, Au retour des oies blanches, Bilan) et Jovette Marchessault (Anaïs dans la queue de la comète, La Saga des poules mouillées), Jean Daigle (Coup de sang) et Michel D'Astous (Les Dernières Fougères), André Laurendeau (Deux Femmes terribles) et Wajdi Mouawad (Incendies), Normand Chaurette (Le Passage de l'Indiana, Les Reines) et Sébastien Harrisson (Titanica, la robe des grands combats, Edmond C. Asher, Londres, 1968). Elle sautera à pieds joints dans la création de Benoît Brière et Stéphane Jacques Nez à nez ou Duel de naïfs, dans Les Gymnastes de l'émotion de Louis Champagne et Gabriel Sabourin au Nouveau Théâtre Expérimental et n'hésitera pas à devenir une «passeuse de poésie» dans le projet Dans les charbons: poésies carnivores de Loui Mauffette. Elle jouera autant Feydeau (On purge bébé, Feu la mère de madame, La Dame de chez Maxim's) que Genet (Les Bonnes, Les Paravants), Tennessee Williams (La Chatte sur un toît brûlant, Soudain, l'été dernier, Un tramway nommé Désir) que Samuel Beckett (Oh les beaux jours! à Espace GO, dernière mise en scène d'André Brassard), Elle sera particulièrement marquante en Albertine à 60 ans dans la reprise d'Albertine en cinq temps que met en scène Martine Beaulne à Espace GO et que son conjoint André Melançon transpose au cinéma. Avec son premier mari, le comédien Robert Gadouas, elle a trois enfants, la musicienne et compositrice Catherine Gadouas, la comédienne Nathalie Gadouas et un fils, Patrice Gadouas. En 1985, elle était décorée de l'Ordre du Canada et en 1998 de l'Ordre national du Québec. Elle choisissait de faire appel à l'aide médical à mourir et nous quittait entourée de ses proches à l'âge de 88 ans.

  • Facebook Social Icon

© 2017 by Théâtralités.  Proudly created with Wix.com by TRIO