• Yanik Comeau

13 mars

C'est le 13 mars et Théâtralités souligne naissances, décès et créations dans l'histoire du théâtre québécois. Suivez-nous !


1974: Naissance de Kathleen Fortin

Comédienne née à Napierville en Montérégie, Kathleen Fortin a reçu son diplôme de l'École Nationale de Théâtre en 1997. Rapidement, elle se fera remarquer par René Richard Cyr qui la fait régulièrement chanter à Du plaisir croît avec l'usage à Télé-Québec. Elle joue aussi dans Don Quichotte malgré lui à La Roulotte avant d'incarner la soeur muette dans Le Chant du Dire-Dire de Daniel Danis à Espace GO dirigée par René Richard Cyr. Par la suite, tout le monde se l'arrache. Serge Denoncourt l'engage pour jouer dans La Grande Magia chez Duceppe, Denise Guilbault la dirige dans Le Génie du crime au Quat'Sous, André Brassard la choisit pour être de la création de Autodafé d'Olivier Choinière avec le Théâtre du Grand Jour et pour le rôle de Michèle dans L'État des lieux de Tremblay au TNM. Elle sera régulièrement sollicitée pour chanter au théâtre ou dans des revues musicales comme Avec le temps, cent ans de chansons au Rideau Vert. Elle sera de la production Juste Pour Rire du musical Chicago présenté à Montréal et Paris. incarnera Émilie Hudon dans une version symphonique de Nelligan de Tremblay et Gagnon, une oeuvre à laquelle elle reviendra au TNM en 2020 dans la production pilotée par Marc Hervieux. Entre temps, elle sera aussi de la création de Belles-Soeurs - Musical, incarnant d'abord Des-Neiges Verrette, puis Germaine Lauzon. Son rôle mémorable dans Le Brasier de David Paquet aux côtés de Paul Ahmarani et d'une autre belle-soeur, Dominique Quesnel. Ses performances dans la pièce Cheech de François Létourneau à La Licorne, dans le programme double Tchekhov Duceppe/TNM dirigé par Yves Desgagnés, Oncle Vania et La Mouette et dans Chansons pour filles et garçons perdus présenté au Centre du Théâtre d'Aujourd'hui et à la Place des Arts pendant la saison 1918-1919 resteront toutes gravées dans nos mémoires. À la télé, on se voit de ses rôles dans Hommes en quarantaine, Les Invincibles, Un sur 2 et Unité 9 entre autres. Au cinéma, on l'a vue dans des films de Guylaine Dionne, Claude Desrosiers et Léa Pool. Bonne fête, Kathleen!


1982: Décès d’André Pagé

Acteur et metteur en scène de théâtre ainsi que réalisateur à la télévision, André Pagé a reçu sa formation théâtrale de Jeanne Maubourg avant d'entrée à l'École du TNM. Dans les années 50, il se fait connaître du public par ses rôles dans des téléromans et des téléthéâtres. À L'Égrégore, il signe des mises en scène remarquées comme Été et Fumée de Tennessee Williams et Comédie de Samuel Beckett. En même temps, Radio-Canada lui donne la responsabilité de repenser sa programmation jeunesse ce qu'il fait avec une vision peu commune. Il s'associe aux auteurs comédiens Roland Lepage et Marcel Sabourin pour créer la mythique Ribouldingue. Quand il devient directeur de l'École Nationale de Théâtre en 1971, il se donne le mandat d'inclure la dramaturgie québécoise, la réalité du théâtre québécois dans le programme. Il entraîne avec lui Michel Garneau, Michelle Rossignol, Jean-Claude Germain pour qu'ils viennent former les jeunes acteurs de demain. C'est lui aussi qui crée le programme d'écriture dramatique qui voit le jour en 1975. À l'automne 1981, il est choisi pour succéder à Jean-Louis Roux comme directeur artistique du Théâtre du Nouveau Monde mais s'enlève la vie en quelques mois plus tard, avant même d'entrer en poste. Le studio de la rue Laurier de l'École Nationale de Théâtre porte son nom.


1995: Décès de Juliette Pétrie (née Vermeerch)

Juliette Petrie suivait les années étant donné qu'elle est née en 1900. Elle avait donc 95 ans lorsqu'elle est morte en 1995. Une des artistes fondatrices du burlesque au Québec, c'est son mari, Arthur Petrie, qui la propulsera sur scène lorsqu'il devra rapidement remplacé un comédien dans une de ses revues. Elle qui était déjà impliquée dans la troupe comme couturière et conceptrice de costumes, se trouvera soudainement chanteuse, danseuse et comédienne. Bien sûr, si elle n'avait pas eu de talent, sa carrière d'interprète aura été de bien courte durée mais sa belle voix, son sens de la répartie et sa physionomie agréable en feront rapidement une vedette de la scène. Lorsqu'elle se liera d'amitié avec Rose Ouellette (La Poune), qui vient de se joindre à la troupe, leur flair les poussera à former le premier duo burlesque féminin, une collaboration qui durera plus de vingt ans et les propulsera sur toutes les scènes, du Mocambo au Café de l'Est, de la Casa Loma au Radio-Cité de Jean Grimaldi (le Théâtre du Nouveau Monde actuel). Elle jouera à la télé et au cinéma aussi, notamment dans Le Soleil se lève en retard de Michel Tremblay et André Brassard.


2007 : Décès de Thérèse Cadorette

Comédienne née à Montréal en 1925, Thérèse Cadorette est connue pour ses rôles dans Les Plouffe (la série télé dans laquelle elle a été la première Jeanne Labrie) et Les Belles Histoires des pays d'en haut. En 1956, elle est nommée reine de la radio et de la télévision. Au théâtre, elle joindra les Compagnons de Saint-Laurent après avoir étudié la diction avec Marie Lambert. Elle jouera la grand-mère dans Noël sur la place pendant dix ans de suite. Elle devient un des piliers des Compagnons et joue des rôles aussi variés que Viola dans La Nuit des rois de Shakespeare, Lady Hurf dans Le Bal des voleurs d'Anouilh et Hermione dans Andromaque de Racine. Elle nous a quittés à l'âge de 81 ans.










2018: Création de Chienne(s) de Marie-Ève Milot et Marie-Claude St-Laurent à la salle Jean-Claude-Germain du Centre du Théâtre d’Aujourd’hui (Montréal)


Mettant en vedette Alexandre Bergeron, Louise Cardinal, Larissa Corriveau, Nathalie Doummar, Richard Fréchette et la coauteure Marie-Claude St-Laurent et mise en scène par l'autre coauteure Marie-Ève Milot, Chienne(s) était la première de deux pièces créées en résidence de création par le Théâtre de l'Affamée à la salle Jean-Claude-Germain. Le succès a été instantané. 7 supplémentaires ont été ajoutées à la série initiale. Guerilla de l'ordinaire, créée l'année suivante, a été un véritable triomphe.

  • Facebook Social Icon

© 2017 by Théâtralités.  Proudly created with Wix.com by TRIO