• Yanik Comeau

10 novembre

Dernière mise à jour : 16 févr.

Tous les jours, Théâtralités souligne les événements qui ont marqué le théâtre québécois. Que le spectacle commence!


1875: Naissance de Jeanne Maubourg


Née à Namur en Belgique, la comédienne, chanteuse et professeure Jeanne Maubourg est venue s'établir à Montréal en 1917. En plus de chanter au Metropolitain Opera de New York, elle a participé à plusieurs opérettes produites à Montréal et dans lesquelles elle excellait dans les rôles de composition. Elle a enseigné au Conservatoire Lassalle et en privé. Parmi ses élèves illustres, on compte Amanda Alarie, Camille Ducharme, Honoré Vaillancourt et Guy Mauffette. Elle a tourné au cinéma (notamment dans un des premiers films québécois, Le Père Chopin en 1945) et a joué Joséphine Velder dans La Pension Velder et Métropole de Robert Choquette à la radio. Elle meurt à Montréal le 9 mai 1953.


1978: Création de Les Fées ont soif de Denise Boucher dans une mise en scène de Jean-Luc Bastien au Théâtre du Nouveau Monde (Montréal)


Oeuvre phare de notre dramaturgie et du théâtre féministe, Les Fées ont soif et son auteure Denise Boucher se sont attirées les foudres des censeurs et des autorités religieuses lorsque Jean-Louis Roux, directeur artistique du Théâtre du Nouveau Monde, a choisi de les accueillir dans l'institution qu'on avait si souvent - à tort - accusée d'être poussiérieuse. Malgré les menaces d'annulation de subventions, le courageux directeur artistique n'avait pas reculé. Les spectateurs avaient dû franchir des lignes de protestateurs qui bloquaient la porte du théâtre mais, contre vents et marées, Jean-Luc Bastien et son équipe de comédiennes, Louisette Dussault, Michèle Magny et Sophie Clément ont non seulement joué un mois au TNM mais ont connu une longue tournée par la suite, tournée pour laquelle Christiane Raymond prenait la relève de Sophie Clément dans le rôle de Madeleine.



En 2014, le jeune metteur en scène Alexandre Fecteau réunissait trois grandes comédiennes de Québec, Lise Castonguay, Marie-Ginette Guay et Lorraine Côté autour de ce texte magistrale.



Puis, en 2018, pour fêter les quarante ans de la création, Denise Filiatrault confiait à Sophie Clément la nouvelle production qui allait fracasser des records d'assistance et multiplier les supplémentaires et les représentations en tournée. Pascale Montreuil, Bénédicte Décary et Caroline Lavigne endossaient les personnages et étaient accompagnées sur scène des musiciennes Nadine Turbide ou Patricia Deslauriers en alternance. La direction vocale et les arrangements vocaux étaient assurés par Catherine Gadouas. Un texte qui n'a malheureusement pas pris une ride.


En 2021, la Fabrique Culturelle consacre un épisode de son Rétroprojecteur à la pièce Les Fées ont soif. Voyez le sur le site de la Fabrique: https://www.lafabriqueculturelle.tv/capsules/13356/les-fees-ont-soif%E2%80%AF-coup-de-theatre-feministe-retroprojecteur


1984: Naissance de Marilyn Castonguay


Diplômée de l'École Nationale de Théâtre en 2010, la comédienne Marilyn Castonguay s'est rapidement imposée tant à la télé qu'au cinéma et au théâtre. Le rôle de Solange Tremblay dans L'Affaire Dumont au cinéma sera son premier grand rôle marquant, lui méritant des nominations aux Jutra et aux Prix des Écrans Canadiens. À la télé, elle jouera autant pour les enfants (1, 2, 3... géant, Salmigondis, Alix et les merveilleux, des rôles qui lui mériteront aussi des nominations et des prix) que pour les adultes, notamment le remarquable rôle d'Huguette dans C'est comme ça que je t'aime. On la voit aussi à la télé dans Vertige, Au secours de Béatrice, Karl et Max, Fatale Station, Plan B, L'Échappée, Le Pacte... et au cinéma dans Louis Cyr, L'Ange-Gardien, Miraculum, Ça sent la coupe, Matthias et Maxime, Jusqu'au déclin, Frontières et plusieurs courts-métrages. Au théâtre, son triomphe dans Les Filles et les Garçons, un solo de Dennis Kelly, impressionne. Elle joue aussi régulièrement pour Patrice Dubois au Théâtre PàP (Les Champs pétrolifères, Dissidents, Le Déclin de l'empire américain), est dirigée par Marilyn Perreault du Théâtre I.N.K. dans La Beauté du monde, Olivier Kemeid dans Moi, dans les ruines rouges du siècle au Centre du Théâtre d'Aujourd'hui et Brigitte Poupart dans le Glengarry Glen Ross tout féminin de Trans-Théâtre, entre autres. On ne cesse d'être épatés par son talent et son registre. Bonne fête, Marilyn!


1987: Création de La Cour des miracles de Jacques Leblanc dans une mise en scène de l’auteur au Théâtre La Bordée (Québec)


Surtout connu comme comédien et comme metteur en scène, Jacques Leblanc a aussi commis quelques textes, quelques fois comme collaborateur à des collectifs, parfois comme auteur solo. La Cour des miracles a été la première de deux de ses oeuvres solo présentées à La Bordée (La Grande Patrouille était créée la saison suivante). Dans La Cour des miracles, il dirigeait Lorraine Côté, Josée Deschênes, François Dupuis, Denis Lamontagne, Benoît Gouin, Gaston Hubert et Ghislaine Vincent.

18 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout