• Yanik Comeau

23 décembre

Aujourd'hui, on souligne deux naissances dans les éphémérides du théâtre québécois: celles de l'homme de théâtre Guy Beaulne et de la comédienne Marie-Ginette Guay!


1921 : Naissance de Guy Beaulne


Né à Ottawa, Guy Beaulne était diplômé en enseignement de l'École Normale, bachelier-ès-arts et bachelier en philosophie de l'Université d'Ottawa, il a été critique dramatique au journal Le Droit et réalisateur à CKCH-Hull en plus d'être animateur, comédien et metteur en scène. En 1948, le Gouvernement français lui offre une bourse en art dramatique qui lui permet de faire des études au Conservatoire national supérieur d'art dramatique de Paris où il étudie avec Denis d'Inès et à l'Institut de phonétique de la Sorbonne. Pendant deux années en Europe et à Paris, il est correspondant canadien de la Radiodiffusion française et délégué canadien aux congrès de l'Institut international du théâtre à Zurich et à Paris. De retour au Canada, il est réalisateur aux émissions dramatiques à Radio-Canada (1950-1963) où il fonde Nouveautés dramatiques, un laboratoire de théâtre radiophonique pour auteurs, techniciens et comédiens. Premier réalisateur de La famille Plouffe de Roger Lemelin, il dirige plusieurs séries consacrées au roman, au conte et au théâtre canadien. Comédien et metteur en scène, il est associé au Caveau et au Canadian Repertory Theatre d'Ottawa; au Montreal Repertory Theatre, au Mountain Playhouse, à la Jeune Scène, au théâtre Chantecler et au Théâtre du Rideau Vert. C'est d'ailleurs avec le théâtre d'Yvette Brind'Amour et Mercedes Palomino qu'il crée le rôle du Curé dans Sonnez les matines de Félix Leclerc. Gouverneur du Festival d'art dramatique du Canada à partir de 1951, il fonde il fonde l'Association canadienne du théâtre amateur en 1958 et devient animateur et chargé de cours du Camp Orford des Jeunesses musicales du Canada (1958-1964). Il assumera la présidence du Centre du théâtre canadien (I.I.T.) en 1961 en plus d'être membre du conseil d'administration du Centre dramatique du Conservatoire (Théâtre populaire du Québec) de 1964 à 1976. Le ministère des Affaires culturelles l'invite à mettre en place le Service du théâtre en 1963. Il est nommé directeur général de l'enseignement artistique (Conservatoires) en 1965 et directeur général du théâtre et des conservatoires d'art dramatique en 1967. Il conduit plusieurs missions culturelles en France, en Allemagne, à Monaco, en Angleterre, en Norvège et en Tchécoslovaquie. Premier directeur général du Grand Théâtre de Québec, en 1970, il est aussi membre du conseil de l'Opéra de Québec en 1971. Nommé conseiller culturel à la Délégation générale du Québec à Paris (1979), il devient directeur du Conservatoire d'art dramatique de Montréal en 1981. Président du comité de fondation du Musée de la marionnette (1988), il est aussi membre du comité de rédaction de l'Annuaire théâtral (S.Q.E.T.) et du conseil d'administration de l'École supérieure de danse du Québec (1992). Élu membre de la Société royale du Canada (1972), membre de l'Ordre du Canada (1975). membre d'honneur de l'Association for Canadian Theatre History (1982) et membre d'honneur de la Société québécoise d'études théâtrales (1990), il a été une figure déterminante dans le monde du théâtre québécois mais bien au-delà. C'est le 1er octobre 2001 à l'âge de 79 ans que Guy Beaulne mourait à Montréal. Rappelons qu'il était le fils de Léonard Beaulne et le père de la metteure en scène Martine Beaulne.


1954: Naissance de Marie-Ginette Guay

Photo: Vincent Champoux


Native de Lauzon, en banlieue de Québec, Marie-Ginette Guay est sortie du Conservatoire d’art dramatique de Québec en 1980. Depuis, elle a joué plus de 90 rôles au théâtre, surtout à Québec mais aussi à Montréal. De Michel Tremblay (Albertine, en cinq temps - deux productions à 20 ans d'intervalle, Les Belles-Soeurs, À toi, pour toujours, ta Marie-Lou, Messe solennelle pour une pleine lune d'été, Sainte-Carmen de la Main prix Janine-Angers pour son interprétation de Bec-de-Lièvre) à Molière (Le Bourgeois Gentilhomme, L'Avare, Les Femmes savantes) en passant par Michel Marc Bouchard (Les Muses Orphelines), Tchekvov (La Cerisaie), Brecht (La Vie de Galilée, La Bonne Âme du Setchouan), Serge Boucher (24 poses (portraits) ), Marcel Dubé (Un Simple Soldat, deuxième Prix Janine-Angers), Franz Xaver Kroetz (le solo Concert à la carte, prix de l'AQCT) et plusieurs autres. Parmi les nombreuses créations auxquelles elle a participé, mentionnons Le Palier de Réal Beauchamp et Jean-Guy Côté, [Mal]heureuses d'Élodie Cuenot, Madame G de Maxime Beauregard-Martin (prix de l'AQCT), Centre d'achats d'Emmanuelle Jimenez, Tout inclus du Théâtre Porte-Parole et l'adaptation théâtrale du roman Les Plouffe de Roger Lemelin. Le grand public a aussi pu l'apprécier à la télé et au cinéma, notamment dans les films Les Affamés, Continental, un film sans fusil, Route 132, Tryptique, On the Road et Il pleuvait des oiseaux et les séries télé Au secours de Béatrice, Le Siège, Aveux (Gémeaux de la meilleure actrice de soutien), Yamaska, Chabotte et fille, Abigaëlle et le date coaching et Discussions avec mes parents où elle joue la mère de François Morency. De 2003 à 2011, elle a assumé la directrice artistique du Théâtre Périscope et elle enseigne au Conservatoire de musique et d'art dramatique de Québec depuis plusieurs années. Bonne fête, Marie-Ginette!

9 vues0 commentaire
  • Facebook Social Icon

© 2017 by Théâtralités.  Proudly created with Wix.com by TRIO