• Yanik Comeau

21 avril

Qu'est-ce qui a marqué le 21 avril dans le monde du théâtre québécois? Deux naissances!


1961: Naissance de Linda Laplante


Native de Saint-Hyacinthe, c'est à l'Option-Théâtre du Cégep de sa ville natale que Linda Laplante obtient sa formation. En 1986, elle obtient le prix Révélation de l'Association Québécoise des Critiques de Théâtre pour son rôle dans le Grand et Petit de Botho Strauss que monte Serge Denoncourt avec le Théâtre de l'Opsis. Rapidement, elle élira domicile à Québec qui l'adopte et lui permet de s'épanouir sur toutes les scènes. En plus d'enseigner la diction et la voix au Conservatoire d'Art Dramatique de Québec, elle jouera autant d'auteurs américains, français, russes, italiens que québecois. Certaines des productions auxquelles elle participera dans la Vieille Capitale seront aussi offertes à Montréal. Elle travaillera avec une multitude de metteurs en scène, mais ses collaborations avec Gill Champagne au Théâtre Blanc - mais pas exclusivement - sont sans doute les plus nombreuses dans son CV. Elle jouera presque toutes les pièces de Daniel Danis avec ce metteur en scène, Cendres de cailloux, Celle-là, Le Langue-à-langue des chiens de roche, Le Chant du dire-dire... tout en livrant des performances mémorables dans À toi, pour toujours ta Marie-Lou de Michel Tremblay (Le Trident, 2000), Traces d'étoiles de Cindy Lou Johnson au Périscope et Les Guerriers de Philippe Minyana à Québec, Ottawa, Winnipeg et Longueuil. Elle se promenera beaucoup avec Wajdi Mouawad également, participant à deux de ses mégacréations, Forêts et Temps, qui traverseront l'océan, après avoir été dirigée par lui dans Les Troyennes d'Euripide et Les Trois Soeurs de Tchekhov au Trident. Comédienne de grand talent, d'une générosité époustouflante, elle a reçu le prix d'excellente Janine-Angers de la Fondation du Trident pour son interprétation d'Isalaide Lussier-Voucru dans Ines Pérée et Inat Tendu de Réjean Ducharme dirigée par Jean-Pierre Ronfard au Trident en 1999 et a récemment soufflé tout le monde dans le rôle de la grand-mère dans la création de Steve Gagnon Pour qu'il y ait un début à votre langue à partir de l'oeuvre de Sylvain Trudel. Bonne fête, Linda!


1963: Naissance de Roy Dupuis

Natif de Haileybury, en Ontario, Roy Dupuis entre à l'École Nationale de Théâtre du Canada par la porte d'en arrière... en se faisant sélectionner alors qu'il ne fait que donner la réplique à une amie aux auditions! Rapidement, il fait sa marque au théâtre, tant dans des pièces de Sam Shepard (Fool for Love dirigé par Michèle Magny au Quat'Sous, True West dirigé par Brigitte Haentjens au Théâtre Denise-Pelletier) que dans des pièces québécoises dont certaines créations mémorables (Les Muses orphelines de Michel Marc Bouchard dans une mise en scène d'André Brassard au Théâtre d'Aujourd'hui, Le Chien de Jean-Marc Dalpé à la Salle Fred-Barry et au Centre National des Arts à Ottawa et Toupie Wildwood de Dominic Champagne). Après un moment, il se consacre presqu'exclusivement au cinéma et à la télévision et deviendra la coqueluche du public grâce aux personnages d'Ovila Pronovost dans Les Filles de Caleb et Blanche, Michel Gagné dans Scoop, Oliva Dionne dans Les Jumelles Dionne et la série anglophone Nikita. Plus récemment, on a pu le voir dans Les Rescapés et Toute la vie. Au cinéma, il a eu des rôles marquants dans Being at Home with Claude avec Jean Beaudin, Cap Tourmente avec Michel Langlois, Les États-Unis d'Albert, Embrasse-moi comme tu m'aimes et Les Fleurs oubliées avec André Forcier, Maurice Richard avec Charles Binamé, Shake Hands with the Devil dans lequel il incarne le général Roméo Dallaire, Pieds nus dans l'aube et Mémoires affectives avec Francis Leclerc, rôle pour lequel il remporte les prix Génie et Jutra du Meilleur acteur. Très impliqué socialement - particulièrement pour les causes environnementales reliées à l'eau et aux rivières -, il est le conjoint de la comédienne Christine Beaulieu et a été en quelque sorte la bougie d'allumage de son projet J'aime Hydro grâce au documentaire Chercher le courant dont il est le narrateur. Bonne fête, Roy!

  • Facebook Social Icon

© 2017 by Théâtralités.  Proudly created with Wix.com by TRIO