• Yanik Comeau

30 juin

Mis à jour : juin 18

Trois naissances et deux créations à souligner dans les éphémérides du théâtre québécois. Levons le rideau!


1919: Naissance de Dora Wasserman

Ukrainienne de naissance, Dora Goldfarb fait ses études théâtrales à l'école du Théâtre d'État juif de Moscou (le GOSET) auprès des grands maîtres de l'époque. En 1939, elle est embauchée au Théâtre d'État de Kiev, mais la guerre la forcera rapidement à s'exiler au Kazakhstan où elle travaillera comme danseuse et chanteuse. C'est en 1949 qu'elle quitte pour Montréal avec son mari, Sam Wasserman et leurs deux filles. Dès son arrivée ici, elle donnera des cours de yiddish et initiera les jeunes Juifs au théâtre. Rapidement, avec l'appui de la communauté juive - mais aussi du comédien, auteur, metteur en scène et directeur de théâtre Gratien Gélinas -, elle pourra créer le Groupe de Théâtre Yiddish en 1957. Cette troupe permanente unique en son genre donne en moyenne deux spectacles par année depuis sa fondation. Dora Wasserman a non seulement fait découvrir à un nouveau public des oeuvres du répertoire yiddish qui n'avaient pas vu la lumière du jour depuis un moment, dépoussiérant parfois son répertoire traditionnel, mais elle a créé un tel engouement, qu'elle en est même venue à commander des oeuvres nouvelles et à rassembler compositeurs et paroliers autour de projets novateurs. Évitant de ghettoïser mais choisissant plutôt de créer des ponts, elle familiarise les autres communautés montréalaises avec le théâtre yiddish et amène aux Juifs montréalais des oeuvres du répertoire mondial en les faisant traduire en yiddish. En 1992, elle crée même Les Belles-Soeurs de Michel Tremblay dans sa langue... la même année qu'elle reçoit l'Ordre du Canada! Victime d'un AVC en 1996, elle cède alors les rennes du Montreal Yiddish Theatre à sa fille Bryna. Comédienne, metteure en scène, directrice de théâtre et formatrice, Dora Wasserman a été une figure de proue du Centre Saidye Bronfman, fondé en 1967, qui est devenu la résidence permanente du théâtre yiddish montréalais. Maintenant rebaptisé Centre Segal for the Performing Arts, ce théâtre magnifique présente toujours du théâtre yiddish sous la direction artistique de Lisa Rubin. Dora Wasserman est décédée à Montréal le 15 décembre 2003.


1970: Naissance de François Chénier


Après des études en art dramatique à l'UQAM, des stages en interprétation avec Jean Dalmain et en improvisation avec Robert Gravel, François Chénier se fait connaître du jeune public télévisuel avec son personnage de Carl Charest dans la sitcom Radio Enfer au Canal Famille puis VRAK-TV. Bien qu'il jouera dans d'autres séries jeunesse (Il était une fois dans le trouble, Ramdam, Taktik, Subito Texto), il ne sera pas cantonné, décrochant de beaux rôles dans Fortier, Rumeurs, René Lévesque (il incarne Claude Charron), Malenfant, Destinées, District 31... Au cinéma, il tourne avec Erik Canuel (Le Survenant) et Robin Aubert (Saint-Martyr-des-Damnés, À l'ombre d'un cri), entre autres. Il écrit, joue et met en scène aussi beaucoup au théâtre, notamment en été (Théâtre des Marguerites, Théâtre des Cascades, Théâtre du Chenal-du-Moine, Théâtre des Hirondelles) mais aussi en tournée dans des productions privées comme Ladies' Night et Fais-toi une belle vie. Il développe une complicité avec le metteur en scène Yves Desgagnés (Les Bas-fonds de Gorki au TNM, Sainte-Jeanne de George Bernard Shaw chez Duceppe) et avec son confrère de Radio-Enfer Michel Charette avec qui il multiplie les projets d'écriture et de production dont À votre santé! Clinique à bon marché au Théâtre des Hirondelles en 2019 et Le Vrai Monde? de Michel Tremblay dans une mise en scène d'Henri Chassé au Théâtre du Rideau Vert en 2021. Bonne fête, François!


1973: Naissance d'Hugues Frenette

Photo: Julie Artacho


Né à Québec, le comédien et metteur en scène fait ses études en théâtre dans sa ville natale, au Conservatoire d'art dramatique. Dès sa sortie de l'école, il est repéré par les plus grands metteurs en scène de Québec et de Montréal et foule les planches de tous les théâtres: Le Trident, La Bordée, Le Périscope, le Théâtre La Fenière, le Théâtre Denise-Pelletier, le Théâtre d'Aujourd'hui, le Théâtre français du Centre National des Arts à Ottawa... Il joue avec le Théâtre Blanc, le Théâtre des Fonds de tiroirs, le Théâtre des Confettis, Ex Machina, le Théâtre Niveau Parking. Il est dirigé par Wajdi Mouawad (Trainspotting, Les Troyennes, Les Trois Soeurs, Fauves, cette dernière au Théâtre de la Colline à Paris que Mouawad dirige), Gill Champagne (Je ne suis pas Rappaport, Les Guerriers, Et celui sous terre, Marie Tudor), Brigitte Haentjens (Antigone, Dans la solitude des champs de coton), Marie Gignac (Les Mains sales, Cyrano de Bergerac, Henri IV, Vania), Alexandre Fecteau (À toi, pour toujours, ta Marie-Lou), Michel Nadeau (Tucaret, L'Impératrice du dégoût, Les Mots fantômes, Félicité, Reconnaissance, Angoisse cosmique, Le Dieu du Carnage) et Robert Lepage (La Trilogie des dragons), pour n'en nommer que quelques-uns. On le voit à la télé dans Deux Frères, 30 Vies, Apparences, La Galère, Ruptures, Jean Béliveau, Victor Lessard, Le Monstre et Faits divers. Au cinéma, il tourne avec Francis Leclerc (Une Jeune Fille à la fenêtre), Sophie Lorain (Les Grandes Chaleurs), Luc Picard (L'Audition), Bernard Émond (Tout ce que tu possèdes), Yan Lanouette-Turgeon (Roche, papier, ciseaux) et Catherine Martin (Une Jeune Fille). Comme metteur en scène, il a monté Edward Albee, Eric-Emmanuel Schmitt, Christian Vézina et a remporté le Prix Excellence Arts et Culture pour sa mise en scène de Qui a peur de Virginia Woolf? Bonne fête, Hugues!


1976: Création de La Grande Aurore de Serge Mercier au Studio-Théâtre (Sainte-Sophie)


C'est au Studio-Théâtre de la famille da Silva à Sainte-Sophie qu'était créée cette pièce de Serge Mercier. Lise Leclerc da Silva y jouait la cliente d'Aurore, la médium. Le même été, une autre pièce de Serge Mercier, Encore un peu, était créée en France au Festival d'Avignon. Cette deuxième pièce allait inaugurer la Salle Fred-Barry de la Nouvelle Compagnie Théâtrale (qu'on appelle maintenant Théâtre Denise-Pelletier du nom de sa grande salle).


2000: Création de C'est devenu gros de François Archambault et Marie-Hélène Thibault, mise en scène de Jean-Stéphane Roy, une production du Petit Théâtre du Nord, présentée à la Grange du Parc du Domaine Vert (Mirabel)

«Comédie portant un regard tendre sur la grossesse et les bouleversements occasionnés dans la vie de couple», C'est devenu gros était le début d'une longue collaboration entre le couple François Archambault/Marie-Hélène Thibault et les couples qui forment la direction du Petit Théâtre du Nord. Le thème ne pouvait pas toucher plus proche des coeurs ! Marie-Hélène Fortin, Sébastien Gauthier, Yves Trudel et Martin Héroux étaient dirigés par Jean-Stéphane Roy.


49 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout