• Yanik Comeau

«Peau d’ours» de Rébecca Déraspe: Ménage à quatre

par Yanik Comeau (ZoneCulture / Comunik Média)


Après le succès de sa première production, Coin Saint-Laurent ou les cinq doigts de la Main, le Théâtre de la Fournaise, compagnie qui s’est donnée comme mandat de présenter des pièces contemporaines du répertoire québécois, s’attaque à un texte de la jeune auteure Rébecca Déraspe qui, tout récemment, connaissait un énorme succès avec son Je suis William produit par le Théâtre le Clou! et son Antigone à six mains (avec Pascale Renaud-Hébert et Annick Lefebvre) au Trident à Québec (qu’on espère TELLEMENT voir à Montréal un jour) et qui proposera sa nouvelle pièce au Théâtre d’aujourd’hui la saison prochaine, a-t-on appris aujourd’hui.




Son texte Peau d’ours, une comédie intelligente et ludique, a été créé au Petit Théâtre du Nord, un de ces théâtres d’été qui ne se contente pas de monter des farces burlesques. Il met en scène Félix (Jocelyn Django Perrier) et Élodie (Catherine Bourret), un jeune couple que le train-train quotidien et la parentalité ont rattrapé et coincé dans une routine étouffante. Élodie cherche des sensations fortes, veut s’éclater, briser le quotidien, mais Félix résiste. Malgré lui. Pas par mauvaise volonté… seulement parce qu’il ne semble pas avoir ça en lui. S’isolant au chalet familial dans l’espoir d’échapper à cette routine, le couple ne sera pas seul longtemps : arriveront Sylvain (Serge Grenier) et Anna (Josée Allard)… mais pas ensemble. Et pas pour les mêmes raisons !



Usant de plusieurs des mécaniques de la comédie sans tomber dans le ridicule, l’auteure propose un humour fin, des personnages attachants et des moments un peu plus «humains» qui équilibreront le tout. Dirigeant habilement sa distribution, Hugo Turgeon, qui travaille pour une deuxième fois avec trois des quatre comédiens, a clairement établi une complicité avec le quatuor. Le rythme est bon, la connivence est palpable et le résultat est concluant. Bien que certains des comédiens gagneraient à articuler davantage à quelques occasions au cours de la pièce, la situation n’est pas problématique.



On peut comprendre aussi que Josée Allard, Catherine Bourret et Serge Grenier, les fondateurs de La Fournaise, se soient épris de ce texte parce qu’il offre à chacun de beaux numéros d’acteurs qu’ils prennent clairement plaisir à jouer et font avec une habileté impressionnante. On se réjouit tout particulièrement devant les prestations des filles qu’il ne faut pas trop décrire ici pour ne pas gâcher le plaisir de ceux et celles d’entre vous qui assisteront aux prochaines représentations.



Le décor hyperréaliste créé par Serge Grenier est super efficace et encadre parfaitement l’œuvre. On ne s’ennuie pas un moment et, à la sortie, on se surprend à déjà se demander ce que proposera ce sympathique Théâtre de la Fournaise comme prochaine production.




Après ses trois premières représentations la semaine dernière, la troupe en offrira trois autres, toujours au sympathique Espace La Risée du quartier Rosemont-Petite Patrie de Montréal jeudi, vendredi et samedi les 23, 24 et 25 mai alors que la saison théâtrale de la métropole tire justement à sa fin.


Pourquoi ne pas aller prendre une bonne bouffée d’humour avant l’été?


Peau d’ours de Rébecca Déraspe Mise en scène: Hugo Turgeon Assistance à la mise en scène: Sophie Lauzière Avec Josée Allard, Catherine Bourret, Serge Grenier et Jocelyn Django Perrier Décor: Serge Grenier Éclairages: Davie Lévesque Son : Sophie Lauzière Une production du Théâtre de la Fournaise Du 9 au 11 mai et du 23 au 25 mai 2019 (Durée: 2h15 avec entracte) Espace La Risée, 1258, rue Bélanger, Montréal Réservations : 438-823-9805 – lepointdevente.com Information: Facebook theatrefournaise Photos: Philippe Boivin

188 vues
  • Facebook Social Icon

© 2017 by Théâtralités.  Proudly created with Wix.com by TRIO