• Yanik Comeau

13 février

Dernière mise à jour : mars 18

Théâtralités vous présente ses éphémérides du théâtre québécois pour le 13 février. Levons le rideau sur notre riche culture théâtrale!


1955 : Naissance de Mireille Thibault


Formée en interprétation théâtrale à l'École Nationale de Théâtre du Canada puis à la Faculté de Musique de l'Université de Montréal en art lyrique, Mireille Thibault est connue du grand public grâce à ses rôles à la télé dans Le Petit Monde de Laura Cadieux, Cormoran, 4 et demi..., Smash et Les Lavigueur: la vraie histoire. Dans la mini-série Jean Duceppe, elle incarnait Amanda Alarie. Au fil des années, elle a aussi multiplié les rôles à la scène, tant dans des productions musicales que des pièces jeunes publics et grand public. En plus d'avoir été une Madame Thénardier mémorable dans Les Misérables avec Mirvish Productions, Junon dans l'opéra-bouffe d'Offenbach Orphée aux enfers et Clara dans le vaudeville musical d'Eugène Lachiche Un Chapeau de paille d'Italie au TNM, elle a travaillé en français, en anglais, en italien et en espagnol avec Le Carrousel dans L'Ogrelet / The Ogreling / Orchetto / El Ogrito. Au fil des années, elle a multiplié les créations: Les Trois Grâces de Francine Ruel et Rêve d'une nuit d'hôpital de Normand Chaurette au Quat'Sous, Le Printemps, monsieur Deslauriers de René-Daniel Dubois chez Duceppe, Stabat Mater II de Normand Chaurette au TNM. Au cinéma, elle tourne avec Jean Beaudin dans Le Matou, avec Denise Filiatrault dans Ma Vie en cinémascope, C't'à ton tour, Laura Cadieux et Laura Cadieux... la suite, avec Michel Poulette dans Louis 19, le Roi des Ondes, Gabriel Pelletier dans Karmina et Michael Rubbo dans The Return of Tommy Tricker (Le Retour des aventuriers du timbre perdu). Parmi ses contrats de doublage, notons la directrice Trunchbull (Pam Ferris) dans Matilda et Kathy Bates dans Fried Green Tomatoes, American Outlaws, Arthur 2 et plus. Bonne fête, Mireille!

1968 : Naissance de François Archambault

Diplômé de l'École Nationale de Théâtre du Canada en écriture dramatique, François Archambault est aussi metteur en scène, scénariste et parolier. Il a écrit plus d'une vingtaine de pièces et participé à plusieurs collectifs d'auteurs. Sa pièce Cul sec a été son premier succès majeur. Présentée d'abord en lecture publique au Festival international des francophonies de Limoges (France), la pièce était présentée à Montréal par les finissants de l'École Nationale de Théâtre avant d'être créée professionnellement par le Théâtre PàP en février 1995. L'année suivante, sa pièce Les Gagnants était en nomination au Gala des Masques dans la catégorie Texte orginal. En 1998, il remportait le Prix du Gouverneur général catégorie Théâtre pour sa pièce 15 secondes alors que sa pièce Adieu Beauté remportait le Masque Production Régions en 1999. En 2003, sa pièce, La Société des Loisirs, un succès formidable du Théâtre de la Manufacture, recevait le Masque du texte original. Depuis ce temps, en plus de sa série comique Les Étoiles filantes à la télé, il ne cesse de multiplier les succès. Sa pièce Tu te souviendras de moi, créée à La Licorne, a connu une multitude de supplémentaires et de reprises. Sa pièce Quelque chose comme une grande famille a marqué l'anniversaire du Petit Théâtre du Nord en 2018 et sa résidence d'écriture chez Duceppe a donné naissance à une nouvelle pièce, Pétrole, présentée en balado avant de pouvoir connaître sa création sur scène après la pandémie de #covid19. Bon anniversaire, François !


1979: Création de L’Androgyne de France Vézina dans une mise en scène de Sébastien Dhavernas présentée à la Salle Fred-Barry de la Nouvelle Compagnie Théâtrale (Montréal)


Première pièce de France Vézina, L'Androgyne était créée dans le cadre de ce que l'on appelait à l'époque Les Ateliers de la N.C.T., un incubateur de nouvelles pièces, de création. Sébastien Dhavernas dirigeait Michèle Deslauriers, Marc Béland, Lorraine Pintal, Francine Tougas, Jean Deschênes, Daniel Simard et Pierre Beaudry. La pièce était bien reçue par la critique et traitait d'un thème très peu touché dans la dramaturgie ou la littérature québécoise à l'époque.


1980: Création de Roméo et Julien de Jacques Girard et Reynald Robinson dans une mise en scène de Claude Binet, une production du Théâtre La Bordée (Québec)


Les deux comédiens-auteurs jouent plusieurs personnages dans cette «comédie masculiniste» qui connaîtra un beau succès. Elle sera reprise à La Bordée à l'automne avant d'être présentée au Studio de L'Annexe de l'École Nationale de Théâtre à Montréal en novembre 1980. La Bordée en offrira une nouvelle série de représentations en septembre et octobre 1982 avant que la production soit présentée à nouveau à Montréal, soit en janvier et février 1983 au Centre du Théâtre d'Aujourd'hui. Cette fois, Jacques Leblanc remplacera Reynald Robinson.



2010 : Décès d'Yvon Leroux


Né à Saint-Eustache le 22 avril 1929, le comédien Yvon Leroux commence sa carrière dans les radioromans de Radio-Canada en 1952 après avoir fait du théâtre amateur. On l'entendra dans Métropole de Robert Choquette et La Famille Plouffe avant qu'il devienne Bidou Laloge dans Les Belles Histoires des pays d'en haut à la télé. Peu de gens savent qu'il a aussi été scénariste, travaillant sur les textes de Les Hommes de science et prenant la relève de Jean Desprez sur le feuilleton radiophonique Jeunesse dorée après le décès de l'auteure. Comme comédien, c'est dans La Maison Deschênes, Marguerie Volant et Virginie qu'on le verra plus tard alors qu'au cinéma, il tournera dans O.K.... Laliberté de Marcel Carrière, Le Martien de Noël de Bernard Gosselin, La Vraie Nature de Bernadette de Gilles Carle, J.A. Martin Photographe de Jean Beaudin, Kamouraska de Claude Jutra, Windigo de Robert Morin et Jacob Two-Two Meets the Hooded Fang de Theodore J. Flicker. Au théâtre, en plus de jouer dans de nombreux théâtres d'été au fil des années, participant ainsi à la création de certaines pièces québécoises dont quelques-unes de Bertrand B. Leblanc, Yvon Leroux participe aux revues du Rideau Vert (Henni soit qui joual y pense, Un p'tit coup d'rouge au Rideau Vert) et de nombeuses créations (J'te parle mieux quand j'te l'écris de Suzanne Aubry, Chpeux pas rester, on m'attend d'Yves Sauvageau, La Barrière de Marc F. Gélinas, D.D.T. de Michel Faure et Paul Buissonneau, Le Diable en été et N'écrivez jamais au facteur de Michel Faure, En ville d'Élizabeth Bourget, L'Homme gris de Marie Laberge) en plus de jouer Sacha Guitry, Dario Fo, Arnold Wesker, Marc Gilbert Sauvageon, John Thomas McDonough. Yvon Leroux s'éteint à 80 ans à Montréal.

55 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout