• Yanik Comeau

26 décembre

Mis à jour : mars 16

Connaissez-vous Elzéar Hamel? Il a été une figure importante dans notre théâtre et c'est le 26 décembre 1944 qu'il s'est éteint. Rendons-lui hommage!


1944: Décès d’Elzéar Hamel

Elzéar Hamel, comédien qui fait partie de la poignée d'interprètes de la première génération de comédiens professionnels au Québec, meurt en 1944 à l'âge de 74 ans. Né à Montréal le 4 mai 1870, il forme le plus célèbre trio du théâtre québécois avec Palmieri et Jean-Paul Filion, nous informe l'historien Jean-Marc Larrue. C'est en 1898 que la carrière d'Elzéar Hamel commence au Théâtre des Variétés à Montréal. Deux ans plus tard, «il passe au Théâtre National, qui vient d'ouvrir ses portes, et y vit, pendant treize saisons, les plus belles années de sa carrière.» On le verra ensuite au Canadien, au Family, au Chanteclerc et au Saint-Denis. Toujours selon Jean-Marc Larrue dans le Dictionnaire des artistes du théâtre québécois, Elzéar Hamel «connaît son premier grand succès en janvier 1901 dans l'adaptation d'Adolphe d'Ennery du Michel Strogoff de Jules Verne. Il s'impose ensuite dans La Mulâtresse de Dion Boucicault (mars 1901) et Madame Sans-Gêne de Victorien Sardou (septembre 1902 et avril 1903). Au Canadien, il s'impose dans Le Chanteur des rues de Bernard Henri (mars 1914).» C'est à cause de sa voix grave et son air sévère qu'on le cantonne dans des rôles de méchants, de traitres et de vilains à la scène. Il sera un des comédiens les plus applaudis de Montréal et on dit qu'il était un des plus talentueux de l'époque. C'est sur disque qu'il aura la chance de démontrer ses talents comiques. «De 1920 à 1928, il enregistre une riche série de monologues comiques inspirés du personnage de Ladébauche (aussi appelé Baptiste) créé par le caricaturiste Aldéric Bourgeois, longtemps attaché au quotidien La Presse». En 1931, il fait ses adieux à la scène pour se consacrer à la radio.


1999: Décès d'Yvan Canuel

Natif de Mont-Joli, le comédien et metteur en scène Yvan Canuel a eu une carrière des plus prolifiques. Marié à la comédienne Lucille Papineau avec qui il fondera et dirigera le Théâtre Pont-Château de Côteau-du-Lac en Montérégie pendant de nombreuses années, comme bien des comédiens, Yvan Canuel s'est surtout fait connaître du grand public par ses rôles à la télévision, de Rue des Pignons et La Ribouldingue à L'Héritage, Scoop, Montréal P.Q. et Le Retour. À la scène, il a été très impliqué à la Nouvelle Compagnie Théâtrale (Théâtre Denise-Pelletier), coécrivant des spectacles à saveur quelque peu pédagogique (initiation au théâtre) avec Gilles Marsolais et Marc Favreau (Atelier 72, Spectacle Commedia dell'arte respectivement), signant des mises en scène éclatées (Antigone d'après Sophocle, Ben-Ur de Jean Barbeau, la création de Contact d'André Myette, Du vent dans les branches de sassafras de René de Obaldia, Le Malade imaginaire de Molière, Macbeth de Shakespeare) et jouant quelques rôles mémorables (dans Zone de Marcel Dubé, Le Roi se meurt d'Ionesco, Arlequin, valet de deux maîtres de Goldoni). Il travaille aussi chez Duceppe, signant les mises en scène des créations de Médium saignant (revisited) de Françoise Loranger et Les Passeuses de Pierre Morency ainsi que Deux et deux font sexe de Richard Harris et Leslie Darbon dont il signe aussi l'adaptation et traduction. Il mettra en scène Le Cid Maghané de Réjean Ducharme pour Le Trident, Je veux voir Mioussov de Kataiev pour le Rideau Vert et Un Goût de miel de Schelagh Delaney pour le Quat'Sous dont il signe aussi la traduction. Jean Gascon, Guy Hoffmann et Yves Desgagnés le mettent en scène au TNM alors que Paul Buissonneau le dirige au Quat'Sous et Jean Dalmain le dirige au Rideau Vert. Il est mort à Ottawa à seulement 64 ans des suites d'une pneumonie. Ses fils, le comédien Nicolas Canuel et le réalisateur Érik Canuel, perpétuent la lignée artistique dans la famille.

6 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout
  • Facebook Social Icon

© 2017 by Théâtralités.  Proudly created with Wix.com by TRIO