• Facebook Social Icon

© 2017 by Théâtralités.  Proudly created with Wix.com by TRIO

  • Yanik Comeau

24 mars

Trois créations, trois décennies: le théâtre québécois est pleine effervescence!


1967: Création de Le Pendu de Robert Gurik dans une mise en scène de Roland Laroche au Gesù (Montréal)


C'est dans le cadre du Festival d'Art Dramatique que cette pièce de Robert Gurik, un des fondateurs du Centre d'essai des auteurs dramatiques (CEAD), est créée. La pièce remporte le prix de la meilleure production et le prix du meilleur décor (conçu par Renée Noiseux qui deviendra plus tard la femme de Gurik). Après ce succès, la pièce se rend en finales du Festival à Saint-Jean, Terre-Neuve, où elle rafle huit des onze trophés décernés, notamment le grand prix et le trophée de la meilleure pièce. Le Pendu est présenté à nouveau au Pavillon de la Jeunesse à l'Expo 67 de Montréal. La distribution comprenait Armand Labelle, Pascal Desgranges, Jean-Pierre Cartier, Jérôme Thibergien (remplacé par Roger Dumas à St-Jean et à Expo 67), Patrick Peuvion, Paul Savoie, Claude St-Hilaire, Denis Aubin (remplacé par Louisette Dussault à St-Jean et à Expo 67) et Michel Ouimet. La musique était de Robert Charlebois qui la jouait sur scène!


1977: Création de Les Faux Brillants de Félix-Gabriel Marchand (paraphrase de Jean-Claude Germain d’après la pièce originale de Félix-Gabriel Marchand), texte et mise en scène de Jean-Claude Germain, au Théâtre d’Aujourd’hui, rue Papineau (Montréal)



Reprenant la pièce Les Faux Brillants de Félix-Gabriel Marchand et en signant une «hilarante réécriture», Jean-Claude Germain réunit sur scène Jean-Pierre Chartrand, Marthe Choquette, Claude Gai, Roger Garand, Pauline Martin, Jean Perraud, Louise Rinfret et Daniel Roussel. La pièce est si bien accueillie qu'elle tient non seulement l'affiche pendant sept semaines, elle est reprise la saison suivante du 17 novembre au 23 décembre.


1995: Création de Appelle-moi d’Élizabeth Bourget, mise en scène de Jean-Stéphane Roy, au Centre du Théâtre d’Aujourd’hui (Montréal) avec Annick Bergeron et Martin Dion