• Yanik Comeau

6 juillet

En ce 6 juillet, Théâtralités souhaite un très joyeux anniversaire à Léane Labrèche-Dor.


1988: Naissance de Léane Labrèche-Dor

Depuis sa sortie de l'École Nationale de Théâtre, Léane Labrèche-Dor a fréquenté plusieurs plateaux et foulé les planches de plusieurs scènes. En plus de pouvoir la voir dans les rôles de Charlène dans 30 Vies de Fabienne Larouche, Juliette avec son célèbre papa dans Les Bobos et Dre. Camille Lacoste dans Cerebrum de Richard Blaimert, elle nous a fait rire dans Les Magnifiques, dans la série La Règle de 3 avec son amoureux Mickaël Gouin sur Ici.Tou.tv, dans SNL Québec à Télé-Québec et sur les ondes de ICI ARTV dans Le Nouveau Show. Au théâtre, elle a été des créations d'Antigone au printemps de Nathalie Boisvert avec Le Dôme à la Salle Fred-Barry ainsi que de J’accuse d’Annick Lefebvre et Lignes de fuite de Catherine Chabot au Théâtre d’Aujourd’hui. On a aussi pu la voir dans la reprise de Les Muses orphelines de Michel Marc Bouchard mise en scène de Martine Beaulne au Théâtre Jean-Duceppe et dans Villa Dolorosa de Rebekka Kricheldorf à Espace GO. En 2020, on la voyait pour la première fois au cinéma dans Le Rire de Martin Laroche dans lequel elle tient le rôle principal. Bonne fête, Léane!


2005: Décès de Jacques E. Le Blanc


Le décès de Jacques E. Leblanc, à seulement 47 ans, a secoué le monde du théâtre expérimental comme celui de Robert Gravel neuf ans plus tôt. Né à Saint-Basile au Nouveau-Brunswick en 1957, Jacques E. Le Blanc est arrivé à Montréal après ses études en technique de l'image au Cégep de Matane pour étudier à l'École de mime Omnibus. Il ne quittera plus la compagnie qui l'adopte d'emblée. Il devient artiste permanent en 1984 et commence à enseigner à l'École de mime onze ans plus tard après avoir participé à nombre de spectacles mémorables comme La Dame dans l'auto avec des lunettes et un fusil d'après Sébastien Japrisot, Le Cycle des rois de Jean Asselin, Précepteur de Michael Mackenzie (dans laquelle il joue un enfant avec une touchante justesse malgré qu'il approche de la quarantaine), Tragédie de famille 1945 de Jean Asselin d'après Agamemnon d'Eschyle, Le Temps est au noir de Robert Claing et la création collective Les Chats n'ont-ils pas neuf vies? Plus tard, il sera des créations du sans parole Beautés divines piloté par Jean Asselin, Choses vues à la halte inspiré des tableaux de Jaber Lutfi et Latitudes croisées de Francine Alepin, une création gestuelle inspirée du Témoin auriculaire d'Élias Canetti qui sera présenté à Montréal, en tournée québécoise et canadienne ainsi qu'en tournée européenne et mexicaine. Il sera de Farce de Michael Mackenzie, coproduction Omnibus/Infinithéâtre, Le Cru et le Cuit de Robert Gravel, Jean-Pierre Ronfard, Denise Boulanger et Jean Asselin, coproduction Omnibus/Nouveau Théâtre Expérimental mise en scène par Gravel et L'Entrepôt de Jean Asselin et Christian LeBlanc dont la reprise s'avérera son dernier spectacle. Parions qu'il serait toujours avec Omnibus s'il vivait toujours aujourd'hui.

6 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout
  • Facebook Social Icon

© 2017 by Théâtralités.  Proudly created with Wix.com by TRIO