• Facebook Social Icon

© 2017 by Théâtralités.  Proudly created with Wix.com by TRIO

  • Yanik Comeau

7 janvier

Mis à jour : mars 19

Théâtralités présente Éphémérides du Théâtre québécois. Que s'est-il passé dans le monde du théâtre québécois un 7 janvier... ?

1983: Création de Syncope de René Gingras dans une mise en scène d’Yves Desgagnés. Une production Médium Médium à la Salle Fred-Barry de la Nouvelle Compagnie Théâtrale (NCT) (Montréal)

Présentée par la jeune compagnie Médium Médium composée d'Yves Desgagnés, René Gingras, Kiki Nesbitt et Louise Roy, d'abord à Fred-Barry en 1983 puis à L'Atelier Continu en 1984 (c'est là que je l'ai vue), la pièce Syncope demeure un souvenir indélébile pour moi.


Un trio d'acteurs colossal: le grand Benoit Girard qui, à la grande surprise du jeune Desgagnés à l'époque, acceptait de jouer, dans une si petite salle, la pièce d'un jeune inconnu (devenu depuis, avec raison, un auteur respecté, un traducteur prisé et un scénariste télé très occupé !), Paul Savoie (à peine connu à l'époque) et un Alain Zouvi en début de carrière.


Photo gracieuseté de la page Facebook d'Alain Zouvi. Merci !

Un fascinant trio de personnages (Bacon, Pit et François) qui se retrouvent dans un huis clos captivant. Yves Desgagnés en était à ses débuts en mise en scène et faisait déjà preuve d'une maîtrise, d'un talent indéniable à la direction d'acteurs.

Syncope était reprise quelques années plus tard par Jean Salvy pour un téléthéâtre aux Beaux Dimanches de Radio-Canada avec Jacques Godin (Bacon), Yvon Bilodeau (Pit) et Robert Brouillette (François). Une pièce à redécouvrir !








1989: Décès de Jacques Zouvi

Le comédien, animateur, metteur en scène et professeur à l'Option-Théâtre du Cégep de Saint-Hyacinthe - conjoint d'Amulette Garneau et père d'Alain Zouvi - nous a quittés en 1989 à l'âge de 57 ans dans un accident de voiture sur le Pont Jacques-Cartier. Au cours de sa trop courte carrière, il aura néanmoins été de l'aventure de L'Égrégore où il joue et signe des mises en scène, notamment une Fin de partie de Beckett qui lui mérite le prix de la meilleure mise en scène au Festival d'art dramatique de Montréal en 1960. Comme pédagogue, en plus du Cégep de Saint-Hyacinthe où il enseignera pendant 15 ans, il signe des mises en scène au Conservatoire d'art dramatique de Montréal et à l'École Nationale. Il jouera Molière en français et en anglais, Marivaux, Goldoni, Shakespeare sur plusieurs de nos plus grandes scènes, notamment le TNM, le Rideau Vert et le CNA (Ottawa).


Jacques Zouvi avec le petit Alain. Merci à Alain Zouvi pour l'utilisation de la photo.