• Yanik Comeau

5 septembre

C'est le 5 septembre 2018 que le comédien Gilles Pelletier s'éteignait à l'âge de 93 ans et que, 40 ans plus tôt, le Centaur créait la nouvelle pièce du Montréalais David Fennario.


1978: Création de Without a Parachute de David Fennario dans une mise en scène de Gaétan Charlebois au Centaur Theatre


Quand Maurice Podbrey, directeur artistique du Centaur Theatre à l'époque, a lu Without a Parachute, les journaux personnels de David Fennario, il a incité l'auteur à en faire une transposition pour le théâtre. C'est donc Podbrey qui a initié Fennario (né David Wiper) à l'écriture dramatique. La pièce sera créée par le metteur en scène et critique Gaétan Charlebois. Le texte sera également traduit et publié en français sous le titre Sans parachute. Bien sûr, Fennario connaîtra un succès formidable avec sa pièce bilingue Balconville. Bien qu'il soit atteint du Syndrome de Guillain-Barré, il continue à écrire, sa dernière pièce connue étant Motherhouse en 2014, selon la bibliographie que lui consacre Wikipedia. Si vous avez plus d'info sur Without a Parachute (sa distribution, des photos, une affiche, etc...), merci de nous en informer.


2018 : Décès de Gilles Pelletier

Né à Saint-Jovite le 22 mars 1925, Gilles Pelletier n'avait pas l'intention de devenir comédien mais s'est fait entraîner dans le métier en voyant sa grande soeur Denise et ses amis à l'oeuvre. On lui demande de donner la réplique pendant des répétitions, de lire ceci, de lire cela... et il développe la piqûre. Rapidement, il s'inscrit à des cours auprès de Sita Riddez, Marcel Chabrier, Eleanor Stuart et Jean Valcourt. Avec sa carrure impressionnante, sa posture remarquable et sa voix puissante, il s'impose rapidement et travaille beaucoup à L'Arcade et avec L'Équipe de Pierre Dagenais. Au cours de sa carrière, il tiendra plus de cent rôles au théâtre, foulant toutes les scènes, notamment celles du TNM et du Rideau Vert ainsi que celles (plurielles) de la Nouvelle Compagnie Théâtrale (le Gesù, le Théâtre Denise-Pelletier et la Salle Fred-Barry) qu'il fonde avec sa conjointe Françoise Graton et son ami et complice Georges Groulx. Il jouera autant les auteurs classiques que les contemporains, autant les Québécois que les Américains. Pour ne nommer que les rôles-titres qu'il a joués, soulignons Topaze de Pagnol, Cyrano de Bergerac de Rostand, Gapi d'Antonine Maillet, Dom Juan de Molière et Philoctète de Sophocle ainsi que le Simple Soldat de Marcel Dubé qu'il jouera à quelques reprises. Sa carrière ne se limite évidemment pas au théâtre. Il mariera ses deux passions (la voile, la marine, l'eau ET l'interprétation) en acceptant le rôle du Capitaine Aubert dans Cap-aux-Sorciers de Guy Dufresne et marquera toute une génération avec son Xavier Galarneau dans L'Héritage de Victor-Lévy Beaulieu. Bien avant ça, à la radio, il interprétera de nombreux personnages dans des radioromans et radiothéâtres, livrant les mots de Shakespeare, Calderón, Corneille, Racine, Musset, Claudel, Dufresne. Au cinéma, il tournera dans I Confess d'Alfred Hitchcock filmé à Québec, dans Jésus de Montréal et dans Les Invasions barbares de Denys Arcand, Je garde un souvenir impérissable de lui dans le rôle du narrateur dans Vu du pont d'Arthur Miller à la NCT dans les années 80. Il nous a quittés à l'âge de 93 ans, quatre ans après sa conjointe.

  • Facebook Social Icon

© 2017 by Théâtralités.  Proudly created with Wix.com by TRIO