• Yanik Comeau

31 mars

En ce qui 31 mars, on vous parle de Jean Herbiet, homme de théâtre d'origine belge qui a marqué le théâtre en Outaouais, et de deux créations d'auteures chevronnées.


2008: Décès de Jean Herbiet


Né à Namur en Belgique en 1930, Jean Herbiet s'installe à Ottawa après des études en administration à l'Institut Polytechnique de Bruxelles et des études en théâtre dans la capitale belge. Il enseigne la littérature française à l'Université d'Ottawa et anime la troupe de théâtre étudiante qui méritera le deuxième prix au Festival mondial du théâtre universitaire de Nancy en 1964. Il fonde le Département des beaux-arts à l'Université d'Ottawa (théâtre, musique, arts plastiques, cinéma et photographie), mais a à peine le temps de le diriger un an qu'on vient le chercher pour diriger le Théâtre français du Centre National des Arts, poste qu'il occupera pendant 10 ans. Metteur en scène particulièrement doué et instictif, il a un faible pour Ionesco et connaît un succès international avec ses productions du Songe de Strindberg et de Woyzeck de Büchner avec les marionnettes de Felix Mirbt, spectacles qui lui mériteront une citation d'excellence de UNIMA-USA en 1978, comme nous le rappelle Dominique Lafon dans le Dictionnaire des artistes du théâtre québécois. Après avoir dirigé le Centre culturel canadien de Paris pendant quatre ans, il revient à Ottawa et reprend une multitude d'activités créatives et pédagogiques. On lui doit la pièce La Rose rôtie publiée chez Leméac en 1979 et un recueil de huit pièces historiques en un acte, Huit promenades sur les plaines d'Abraham, republiées en 1999 par les éditions Élaeis. Son ex-femme, la comédienne, professeure et metteure en scène Hedwige Herbiet, bien connue du monde artistique en Outaouais elle aussi, est morte quelques mois plus tard en novembre 2008.


2009: Création de Les Pieds des anges d’Evelyne de la Chenelière dans une mise en scène d’Alice Ronfard à Espace GO (Montréal)



La distribution comprenait Sophie Cadieux, André Robitaille, Hubert Proulx, Erwin Weche, Mireille Deyglun, Diane Lavallée, Enrica Boucher, Isabelle Roy et Mani Soleymanlou.




2009: Création québécoise de Le Bruit des os qui craquent de Suzanne Lebeau, mise en scène de Gervais Gaudreault, par la compagnie de théâtre Le Carrousel et le Théâtre d'Aujourd'hui, en coproduction avec le Théâtre Jean Vilar de Vitry-sur-Seine et la Fédération d’Associations de Théâtre Populaire (France)

Avec Lise Roy, Émilie Dionne et Sébastien René, la pièce a d’abord été créée le 13 janvier 2009 au Centre culturel Marcel Pagnol de Fos-sur-Mer (France) avant création en sol québécois le 31 mars 2009.

  • Facebook Social Icon

© 2017 by Théâtralités.  Proudly created with Wix.com by TRIO