• Yanik Comeau

20 octobre

Dernière mise à jour : 27 nov. 2020

Vous voulez fêter le théâtre québécois avec vous? Créations, naissances, décès, nos artistes, nos pièces!


1931: Naissance de Félix Mirbt


Né à Breslau en Allemagne, l'artiste multidisciplinaire Felix Mirbt a été un des pionniers de la marionnette et n'a pas cessé d'innover après son arrivée au Canada en 1953. À Munich et à Göttingen, il apprend les techniques de scène, l'art du mouvement et le dessin, nous apprend Hélène Beauchamp dans le Dictionnaire des artistes du théâtre québécois. Après une rencontre internationale de la marionnette à Düsseldorf, il vient à Montréal pour poursuivre «ses recherches pour renouveler la construction et la manipulation des marionnettes à fil.» Toujours selon Hélène Beauchamp, c'est Félix Mirbt qui aurait été le premier à explorer la manipulation à vue chez nous. Avec Pierre et le loup, une production du Théâtre des Saltimbanques en 1965, les marionnettistes sont cagoulés, gantés, vêtus de noir et se déplacent à vue dans l'espace scénique, manipulant personnages, décors et accessoires pour faire évoluer l'histoire. Une technique qui sera adoptée par plusieurs compagnies de théâtre de marionnettes d'ici dont, bien sûr, le Théâtre Sans Fil. Félix Mirbt «travaille comme accessoiriste et décorateur, surtout au Centaur, où il présente L'Ombre chinoise (légendes esquimaudes) et Abu Hassan (contes arabes), y annonçant les techniques qu'il mettra en place pour Inook and the Sun de Henry Beissel, avec Jean Herbiet, au Festival de Stratford (1973).» Mirbt et Herbiet donneront ensuite deux spectacles marquants: Woyzeck d'après Georg Büchner qui sera présenté aussi à l'internationale et Le Songe qui sera primé par UNIMA-USA. Quand le Théâtre de l'Oeil créera Les Grandes Vacances de Michel Tremblay à la Salle Fred-Barry en 1981, le metteur en scène Olivier Reichenbach fera appel à Mirbt comme expert conseil. À partir de 1980, Mirbt proposera une série de spectacles qui témoignent de sa fascination pour la musique: L'Enfance du Christ, oratorio de Berlioz (1980), Happy End de Bertholt Brecht et Kurt Weill (1981), Le Retable de Maître Pierre de De Falla (1986), L'Histoire du soldat de Stravinski (1988) qui fera l'objet d'une tournée canadienne, Uferlinien de Gerhard Stäbler (en Allemange en 2000) et «son spectacle le plus impertinent et le plus libre», Le Chauffe-O d'Alain Trudel, à Montréal en 2001. Aussi en 2001, Mirbt contribuera au Hitler d'Alexis Martin et Jean-Pierre Ronfard au Nouveau Théâtre Expérimental. Il s'est éteint à Sutton à l'âge de 70 ans le 15 juillet 2002. Témoignage de son influence considérable sur le monde de la marionnette, le Théâtre de la Pire Espèce crée, neuf ans après sa mort, le spectacle Die Reise ou Les visages variables de Félix Mirbt au Théâtre Aux Écuries avec les marionnettes laissées en héritage par le maître.


1976: Création d’Ines Pérée et Inat Tendu de Réjean Ducharme dans une mise en scène de Claude Maher au Théâtre Gesù, une production de la Nouvelle Compagnie Théâtrale (Montréal)


La NCT est toujours au Gesù quand elle produit cette nouvelle pièce de Réjean Ducharme devant un public étudiant. Louise Gamache et Paul Savoie interprètent les rôles-titres, Michèle Deslauriers, Catherine Bégin, Francine Vernac, Benoît Girard, France Desjarlais et Marc Grégoire complètent la distribution.


Dans quelques-unes des productions subséquentes, on verra des tandems d'acteurs comme Martin Drainville et Pascale Montpetit dirigés par Lorraine Pintal au TNM (1991), Évelyne Rompré et Normand Poirier au Trident dirigés par Jean-Pierre Ronfard (1999) et Steve Gagnon et Catherine Larochelle dirigés par Frédéric Dubois dans la production du Théâtre des Fonds de Tiroir sur la scène principale du Centre du Théâtre d'Aujourd'hui (2012).



1983: Décès d’Yves Thériault

Photo: Kéro


C'est à l'âge de 67 ans que l'auteur Yves Thériault meurt à Rawdon. Né à Québec le 27 novembre 1915, il est romancier, essayiste, scénariste, nouvelliste et dramaturge. Certains de ses romans connaîtront des adaptations cinématographiques et théâtrales et quelques-unes de ses pièces seront présentées en téléthéâtre à Radio-Canada (Aaron, Déclin, Le Marcheur...). Ses pièces Fredange et Le Marcheur sont publiées dans la collection Théâtre Leméac. Son roman Agaguk est bien sûr son plus célèbre. Il écrit aussi beaucoup pour la jeunesse. Une figure marquante de notre littérature.

33 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout