• Yanik Comeau

25 janvier

Théâtralités présente Éphémérides du Théâtre québécois. Que s'est-il passé dans le monde du théâtre québécois un 25 janvier... ? Vous le découvrirez ici!

1866: Naissance de Blanche de la Sablonnière (née Angélina Lussier)

Dans le Dictionnaire des artistes du théâtre québécois, l'historien Jean-Marc Larrue raconte que le poète et dramaturge Louis Fréchette avait surnommé Blanche de la Sablonnière la «Sarah Bernhardt canadienne». Née à Saint-Hyacinthe en 1866 et morte en 1966 (100 ans!), elle aura été de la première génération de comédiens québécois professionnels. On dit d'elle qu'elle est en fait la première comédienne canadienne professionnelle née de ce côté de l'Atlantique. Les autres sont arrivés des Vieux Pays! Sa carrière s'étendra sur plus de 30 ans. En 1886, la Compagnie franco-canadienne verra le jour et Blanche de la Sablonnière tiendra la vedette de plusieurs de ses productions aux côtés de Louis Labelle. La première production de cette troupe est un drame audacieux qui s'intitule Louis Riel dont on ignore l'auteur. «Adulée du public, encensée par la critique», elle jouera sur à peu près toutes les scènes francophones montréalaises. Elle participe à l'ouverture du Théâtre des Variétés en 1898, à celle du Renaissance l'année suivante et à celle du National en 1900. Cette salle existe toujours d'ailleurs et a connu bien des changements de vocation au fil des années. C'est au National qu'elle connaîtra ses plus grands succès, notamment dans Le Comte de Monte Cristo et Les Trois Mousquetaires d'Alexandre Dumas père et dans trois pièces d'Adolphe d'Ennecy, Don César de Basan, Martyre et La Grâce de Dieu qui sera reprise maintes fois jusqu'en 1915. Au lendemain de la Première Guerre mondiale, elle se retire de la scène pour des raisons familiales. Elle a épousé le propriétaire de théâtres et de cinémas, Joseph Tremblay.


1933: Décès d’Honoré Vaillancourt

Le décès d'Honoré Vaillancourt en 1933 enverra une onde de choc dans le monde lyrique et théâtral québécois puisqu'il est mort à seulement 40 ans alors qu'il travaille activement à la création d'une théâtre national. Ce jeune artiste, interprète, homme d'affaires est alors partout. Il chante (baryton), joue (comédien), dirige (metteur en scène) tout en agissant à titre d'administrateur et directeur artistique. Il fait ses débuts au Monument National dans Les Noces de Jeannette, un opéra-comique de Victor Massé. Toujours en 1917, il sera de la seule production de la Société nationale d'opéra-comique, La Basoche d'André Messager. En 1921, il fondera avec ses camarades Camille Bernard, Élisa Gareau et Henri Letondal le Théâtre Intime, le premier théâtral expérimental montréalais. La même année, cet «infatigable pionnier», comme le décrit Pascal Blanchet dans le Dictionnaire des artistes du théâtre québécois, fonde l'une des premières entreprises culturelles du Québec, la Société Canadienne d'Opérette autour de laquelle il réussit à réunir 217 actionnaires. Cette compagnie non-subventionnée offrira plus de 300 représentations en 10 ans, se partageant entre l'opéra-comique et l'opérette dont plusieurs créations canadiennes. Bien qu'Honoré Vaillancourt nous ait quittés bien jeune, c'est un peu grâce à lui que Lionel Daunais et Charles Goulet ont par la suite fondé une autre troupe consacrée au théâtre musical, les Variétés Lyriques.


1977: Création de Lear (d’après Shakespeare) de Jean-Pierre Ronfard au Théâtre Expérimental de Montréal


Cette fascinante version de Lear par Ronfard était jouée par Robert Claing, Robert Gravel, Louise Ladouceur, Monique Mercure, Ginette Morin, Pierre Pesant, Anne-Marie Provencher et Jean-Pierre Ronfard lui-même à l'ancienne maison BeauJeu.









2002: Création de Violette sur la terre de Carole Fréchette dans une mise en scène de Vincent Goethals au Théâtre du Nouvel-Ontario (Sudbury) en coproduction avec le Théâtre en Scène (Roubaix, France) et le Théâtre du Tandem (Rouyn-Noranda)

Geneviève Couture, Miriam Cusson, Pierre Drolet, Micheline Marin et Marc Thibodeau étaient de la création de cette nouvelle pièce de l'auteure de Baby Blues, La Peau d'Élisa, Les Quatre Morts de Marie et Les Sept Jours de Simon Labrosse. Violette sur la terre a été jouée un peu partout au Québec ainsi qu'en Ontario et en France.

  • Facebook Social Icon

© 2017 by Théâtralités.  Proudly created with Wix.com by TRIO