top of page
  • Photo du rédacteur

Danse-arts visuels-multidisciplinaire: «Au revoir zébu» de Claudia Chan Tak: De la beauté pour mamie

par Yanik Comeau (Comunik Média/ZoneCulture)

Comédienne, danseuse, couturière, créatrice multidisciplinaire, Claudia Chan Tak présente ces jours-ci à La Chapelle le fruit d’une grande réflexion, d’une grande exploration provoquées par le choc de l’annonce du décès de sa grand-mère paternelle avec qui elle échangeait surtout par Skype puisque son aïeule vivait toujours à Madagascar, son pays d’origine. Au revoir zébu est un spectacle à la fois hypnotique, fascinant, touchant, généreux et intime que l’artiste livre humblement au public avec la complicité du musicien Jackson Jaojoby.



Le premier tableau a l’effet d’un mandala tant il apaise le spectateur, tant par sa lenteur et sa précision que par l’environnement sonore tout aussi troublant que saisissant et languissant. Claudia Chan Tak semble apprivoiser un immense soleil en tissus bigarrés en tournant autour de son centre jusqu’à en atteindre le cœur. Hypnotisant que toute cette danse d’une précision impressionnante. À couper le souffle que cette pièce de couture colossale qui s’avérera une robe infinie que l’artiste aura pris un an à confectionner toute seule, comme son propre rituel de deuil. Efficace et touchant que ce court monologue explicatif qui suivra ce premier tableau.



Par la suite, une deuxième robe – ou peut-être plus une traine aussi longue que celle de la robe de Lady Di à son mariage – fleurie en trois dimensions viendra en mettre plein la vue au public. La voix et la musique de Jackson Jaojoby, encore assis dans la salle, parmi les spectateurs, ajoute une touche à la fois exotique et mystérieuse au tableau déjà saisissant. On sera aussi bouche bée devant l'extraordinaire numéro de théâtre d'ombre qu'offrira cette traine et une lampe de poche toute simple.


Puis, c’est avec sa guitare que Jackson Jaojoby s’avancera. Pendant que Claudia dansera avec énergie et passion, il ensorcellera le public avec sa musique, sa voix et ses doigts agiles.


On sort d’Au revoir zébu reconnaissants d’avoir pu vivre un moment privilégié, intime, avec une créatrice généreuse et son acolyte complice. Un beau cadeau.


Au revoir zébu

Création et interprétation (Premier solo 2018-2019 + Deuxième solo 2021-2023): Claudia Chan Tak

Conception d'éclairage (Premier solo 2018-2019): Étienne Fournier

Conception d'éclairage (Deuxième solo 2021-2023): Catherine Fournier-Poirier

Musique live (Deuxième solo 2021-2023): Jackson Jaojoby

Intervenant social (Deuxième solo 2021-2023): André Ho

Costume - Conseils artistiques (Premier solo 2018-2019): Denis Lavoie

Masque - Conseils artistiques (Premier solo 2018-2019): Carl Vincent

Texte et Dramaturgie - Conseils artistiques (Deuxième solo 2021-2023): Tamara Nguyen

Danse et culture malgache - Conseils artistiques (Deuxième solo 2021-2023): Géraldine Leong Sang

Voix - Conseils artistiques (Deuxième solo 2021-2023): Sarah Desjeunes Rico

Partenaires (Deuxième solo 2021-2023): Bloc.danse, Carrefour Montrose, Centre d’aide aux familles latino-américaines CAFLA, Centre communautaire LGBTQ de Montréal, Coalition asiatique pour une relève émancipatrice CARÉ, École secondaire Ozias-Leduc, Jeunesse engagée, L'Arrière Scène, L'Écho des femmes, Maison de la culture Rosemont-La-Petite-Patrie, Maison pour la danse

Les 13, 14 et 16 février à 19h30 (durée: 1 heure sans entracte)

La Chapelle, Scènes Contemporaines, 3700, rue Saint-Dominique, Montréal

Réservations: 514-843-7738 – www.lachapelle.org

Photos: Marie-Eve Dion

Comments


bottom of page