top of page
  • Yanik Comeau

Théâtre: «Le Roman de monsieur de Molière» de Mikhaïl Boulgakov: Hommage au théâtre

par Yanik Comeau (Comunik Média/ZoneCulture)

Après avoir réinventé Shakespeare en ouverture de saison, le Théâtre du Nouveau Monde revient à son auteur fondateur, Jean-Baptiste Poquelin dit Molière dont on célèbre les 400 ans en 2022 et qui a influencé des générations d’artistes de théâtre aux quatre coins de la planète. Mikaïl Boulgakov, auteur ukrainien ayant vécu sous le régime de Staline, était de ceux-là. Inspiré de Molière, de la critique sociale et des combats qu’il a dû mener, Boulgakov a écrit Le Roman de monsieur de Molière qu’a adapté pour la scène l’homme de théâtre Louis-Dominique Lavigne, surtout connu pour ses pièces pour la jeunesse (Les Petits Orteils, Glouglou, Où est-ce qu’elle est ma gang ?, Tu peux toujours danser), passionné de l’auteur/médecin russe. Que cette adaptation théâtrale serve de retrouvailles avec Lorraine Pintal qui en signe la mise en scène 38 ans après qu’elle ait monté Le Sous-sol des anges pour le Théâtre de Carton est aussi heureux que le spectacle lui-même.



Le texte réunit sur scène Racine (Philippe Thibault-Denis), La Fontaine (Benoît Drouin-Germain), Corneille (Jean Marchand) qui semblait avoir avec Molière une relation semblable de celle de Salieri avec Mozart et les comédiennes et comédiens qui formaient l’Illustre Théâtre, la compagnie de Molière (Éric Robidoux) qui jouait pour Louis XIV (Simon Beaulé-Bulman) mais aussi Boulgakov (Jean-François Casabonne) lui-même qui voit en quelque sorte son roman s’incarner sur scène.



On sent clairement que Lorraine Pintal se fait plaisir en revisitant cette époque (celle de Molière) dans laquelle elle était plongée tête première pour écrire et jouer Madame Louis XIV, l’habile solo qu’elle avait repris par la suite sur la scène du Rideau Vert. Dans une scénographie de Pierre-Étienne Locas qui se met efficacement au service des nombreuses mises en abîme, la directrice du TNM semble retrouver l’énergie de ses plus belles mises en scène (je pense autant aux créations sur de petits plateaux au Café-théâtre La Licorne, avec La Rallonge ou à la Salle Fred-Barry que ses audacieuses reprises ou adaptations des œuvres de Réjean Ducharme) et crée une production rythmée, haletante dans laquelle ses comédiens retrouvent la grande directrice d’acteurs.



En plus de se réjouir des interprétations des gars dans cette production, on se régale du jeu de Rachel Graton (dans le rôle de Madeleine Béjart ; quelle actrice !), de Karine Gonthier-Hyndman (mademoiselle du Parc) et de Brigitte Lafleur (mademoiselle de Brie) et on s’étonne de la maturité du jeu de la jeune comédienne de télé/cinéma Juliette Gosselin qui s’avère une belle surprise dans le rôle d’Armande Béjart. Quelle agréable trouvaille également que d’avoir la grande Jorane sur scène au violoncelle et en voix avec de la musique originale qu’elle a composée !



Tout comme La Nuit des rois de Shakespeare, Déraspe et Bélanger en début de saison, Le Roman de monsieur de Molière aura la chance d’aller à la rencontre du public hors murs du TNM, en région. C’est réjouissant de voir de plus en plus de spectacles être offerts dans les nombreuses belles salles du Québec qui peuvent être utilisées pour autre chose que des spectacles d’humour et de musique.



Le Roman de monsieur de Molière de Mikhaïl Boulgakov

Adaptation de Louis-Dominique Lavigne

Mise en scène: Lorraine Pintal

Assistante à la mise en scène et régie: Bethzaïda Thomas

Avec Simon Beaulé-Bulman, Jean-François Casabonne, Lyndz Dantiste, Sébastien Dodge, Benoît Drouin-Germain, Karine Gonthier-Hyndman, Juliette Gosselin, Rachel Graton, Jorane, Brigitte Lafleur, Jean-Marchand, Eric Robidoux et Philippe Thibault-Denis (en tournée, Sabri Attalah remplace Lyndz Dantiste, Caroline Bouchard remplace Karine Gonthier-Hyndman et Noémie O’Farrell remplace Brigitte Lafleur)

Décor: Pierre-Étienne Locas

Costumes: Marc Senécal

Éclairages: Martin Sirois

Musique originale: Jorane

Accessoires: Marie-Ève Fortier

Maquillages: Jacques-Lee Pelletier

Perruques: Rachel Tremblay

Coiffures: Marc-André Lessard

Une production du Théâtre du Nouveau Monde

8 novembre au 3 décembre 2022 (Durée: 2h05 sans entracte)

Théâtre du Nouveau Monde, 84, rue Sainte-Catherine Ouest, Montréal

Billetterie: 514-866-8668, poste 1 - https://ticket.tnm.qc.ca

Photos : Yves Renaud

Tournée 2023:

18 janvier: Salle Albert-Rousseau (Québec)

20 janvier: Salle André-Mathieu (Laval)

24 janvier: 22 novembre 19h30, Maison des Arts Desjardins (Drummondville)

27 et 28 janvier: Maison de la Culture – Salle Odyssée (Gatineau)

31 janvier: Centre Culturel Université de Sherbrooke - Salle Maurice-O’Bready

2 février: Théâtre Banque Nationale (Saguenay)

7 février: Théâtre du Vieux-Terrebonne

9 février: Salle Desjardins-Telus (Rimouski)

9 vues0 commentaire
bottom of page