top of page
  • Photo du rédacteur

Danse/Arts vivants: «La Goddam Voie Lactée» de Mélanie Demers: Le Big Bang

par Yanik Comeau (Comunik Média / ZoneCulture)

Récipiendaire du Grand Prix de la Danse de Montréal 2021, La Goddam Voie Lactée, bébé de la chorégraphe et metteure en scène, fondatrice de MAYDAY Mélanie Demers, revient à l’Agora de la Danse pour quelques représentations et c’est l’occasion pour les trop nombreuses personnes qui l’auraient manqué de se reprendre.



C’est mon cas et après avoir grandement apprécié son Cabaret Noir et sa Confession publique, sans parler de ses nombreuses collaborations au mouvement sur différents shows de théâtre et ses passages à Culturama à la télé, je prends ces nouvelles représentations de La Goddam Voie Lactée comme un cadeau du ciel… ou de l’univers, si vous préférez.


À l’instar de Cabaret Noir, La Goddam Voie Lactée déborde amplement le monde de la danse. Le spectacle s’ouvre d’ailleurs sur un numéro qui ressemble davantage à un show rock dans lequel les cinq interprètes, la musicienne-compositrice-chanteuse Frannie Holder (dont j’ai tant apprécié la contribution au cabaret Kerouac, 100 ans sur la go à Espace Libre il y a quelques semaines) et les quatre danseuses (qui tout en étant des virtuoses du mouvement, font ici preuve de tellement plus) se transforment en Spice Girls métalliques hard core, guitares électriques, jeu de lumières et généreux nuages de fumée en prime.



Puis, se succéderont une enfilade de tableaux dansés, chantés, joués, récités, rappés – parfois tout ça à la fois – dans lesquels on sent le désir toujours présent de Mélanie Demers de créer dans l’unité, dans la complicité, dans la collectivité avec ses artistes créateurs (trices dans ce cas-ci) où tout au long du processus de création et de répétition, les idées foisonnent et ont la chance de germer parce que la cheffe d’orchestre sait entretenir et nourrir ses relations professionnelles. Ce n’est pas la première fois qu’elle travaille avec Angélique Willkie et Frannie Holder, entre autres, et La Goddam Voie Lactée doit sans aucun doute une partie de son audace à ces complicités qui perdurent.



Bien que parfois, la musique et le son enterrent les voix et nous font perdre la poésie des textes, ce spectacle est un délice pour les sens et on ne peut que se réjouir à chaque fois qu’un spectacle de MAYDAY, une création de Mélanie Demers, a la chance de revivre, d’être présenté à nouveau.



La Goddam Voie Lactée de Mélanie Demers Idéation et mise en scène: Mélanie Demers Textes et chorégraphie: Mélanie Demers en collaboration avec les interprètes Interprètes: Stacey Désilier, Frannie Holder, Brianna Lombardo, Chi Long et Léa Noblet Di Ziranaldi Apprentie: Misheel Ganbold Dramaturgie: Angélique Willkie Direction des répétitions: Anne-Marie Jourdenais Conception Lumières: Claire Seyller Musique: Frannie Holder Costumes et accessoires: Elen Ewing Direction de production: Dominique Sarrazin Direction technique et régie: Hannah Kirby Sonorisateur: Benoit Bouchard Production: MAYDAY Espace Rouge – Agora de la danse – Édifice Wilder Coproduction: Agora de la danse, Festival TransAmériques, Tours, France, Centro per la Scena Contemporanea, Bassano del Grappa, Italie The Dance Centre, Vancouver Du 3 au 5 mai 2023 (durée: 80 minutes sans entracte) Information: https://agoradanse.com/evenement/la-goddam-voie-lactee/ Photos: Cloé Pluquet et Mathieu Doyon

Comments


bottom of page