• Yanik Comeau

Théâtre: «Une Journée» de Gabrielle Chapdelaine: 24 heures chrono

par Yanik Comeau (Comunik Média/ZoneCulture)

Après une série de représentations à Carleton-sur-mer cet été, la pièce Une Journée de Gabrielle Chapdelaine est présentée ces jours-ci au Théâtre de Quat’Sous. Aussi étrange que savoureuse, troublante que drôle, cette comédie satirique propose une rafraîchissante bien que parfois étouffante critique de la société dans laquelle nous vivons, celle des téléréalités devenues menu quotidien.



À mi-chemin entre une réalité virtuelle qui se veut échappatoire (par moments, on se demande si les personnages ne sont pas plongés dans un jeu vidéo, la même impression qu’on puisse ressentir parfois en regardant les Big Brother et Occupation Double de ce monde) et l’anecdote réaliste du quotidien (le pain et le beurre de l’excellente écriture de Gabrielle Chapdelaine; j’ai pu en être témoin lors du Vidéoclub de la dernière chance, la soirée d’ouverture du Jamais Lu 2022 en mai dernier), Une Journée est un huis clos où quatre personnages un peu ducharmiens, un peu beckettiens, un peu ionesciens narrent la vie l’un de l’autre dans une dysfonction la plus totale. Fuir son quotidien, s’en réinventer un nouveau, replonger dans le passé pour raviver une vieille flamme, toutes les raisons sont bonnes pour faire un pacte avec le diable de la téléréalité.



Plongeant ses personnages dans une scénographie léchée d’Anne-Sophie Gaudet, la metteure en scène Olivia Palacci installe sa vision de main de maître. Dirigeant une équipe de virtuoses (toujours savoureuse et volontairement décalée Nathalie Claude, vertigineusement agile Renaud Lacelle-Bourdon, touchant André-Luc Tessier et formidable Rose-Anne Déry), celle qu’on a pu voir dans Pétrole chez Duceppe la saison dernière et dans Les Amoureux de Goldoni deux ans plus tôt au Théâtre Denise-Pelletier, n’en est pas à sa première mise en scène mais s’impose clairement comme une des bonnes directrices d’acteurs de sa génération comme l’ont été les Lorraine Pintal et Martine Beaulne avant elle.



Réglée au quart de tour, cette production mérite toute l’attention qu’elle reçoit et plus encore. On se délecte tant de l’écriture que des aspects visuel et sonore, de l’interprétation et de la mise en scène. À voir jusqu’au 5 novembre.



Une Journée de Gabrielle Chapdelaine

Mise en scène: Olivia Palacci

Assistance à la mise en scène et régie: Cam Poirier

Avec Nathalie Claude, Rose-Anne Déry, Renaud Lacelle-Bourdon et André-Luc Tessier

Décor et accessoires: Anne-Sophie Gaudet

Costumes: Cynthia St-Gelais

Lumière: Joëlle LeBlanc

Conception sonore: Étienne Thibault

Conception vidéo: Eliot Laprise

Maquillage et coiffure: Justine Denoncourt-Bélanger

Direction de production et régie: Catherine La Frenière

Direction technique: Émile Beaudoin-Lafortune

Accompagnement artistique: Dany Michaud

Couture: Julie Sauriol

Patine des costumes: Véronique Pagnoux

Construction du décor: Jean-François Dugas

Assistance au décor: Alice Dorval

Une coproduction du Théâtre À tour de rôle et de Tableau Noir en codiffusion avec le Théâtre de Quat’Sous

Du 18 octobre au 5 novembre 2022 (90 minutes sans entracte)

Mardi et vendredi à 19h, mercredi et jeudi à 20h, samedi à 16h

Théâtre de Quat’Sous, 100, avenue des Pins Est, Montréal

Réservations : 514-845-7277

Information: https://quatsous.com/programmation/saison-2022-2023/une-journee

Photos: Lumi Photos – Emmanuelle Bois

52 vues0 commentaire