• Yanik Comeau

«Fairfly» de Joan Yago García: Ambitions gourmandes

par Yanik Comeau (Comunik Média/ZoneCulture)

S’étant donné comme mandat de faire découvrir les nouvelles dramaturgies d’ici et d’ailleurs, le Théâtre de La Manufacture peut enfin présenter Fairfly du Catalan Joan Yago García prévue la saison dernière mais qui avait dû se «contenter» d’une web diffusion à cause des raisons que l’on connaît. Offerte préalablement en lecture dans la traduction d’Elisabet Ràfols et Maryse Warda, la pièce rencontrait hier soir son «vrai public en salle» et tout le monde peut s’en réjouir.


Malgré le fait que certains spectateurs soient peut-être arrivés un peu «serrés» pour une représentation à 19 heures quand on considère la logistique des mesures sanitaires entourant le passeport vaccinal (le personnel de La Licorne a été impeccable et votre tout-dévoué a été le premier à faire scanner son code QR et à entrer dans la salle à 18h30), l’attente et le début tardif auront été tout pardonnés par cette représentation généreuse, copieuse et 100% délicieuse.


Fairfly, c’est quatre amis/collègues de travail qui viennent d’apprendre que l’entreprise de purées pour bébés pour laquelle ils travaillent et qui a toujours prôné des valeurs «communautaires, solidaires, on veut changer le monde» fera maintenant des coupures de personnel – et des partenariats pour le moins douteux avec de «grosses méchantes corporations» – mettant possiblement leurs avenirs professionnels en péril.


Leur rencontre/souper/réunion dans le but de montrer à la direction qu’ils se tiennent debout, solidaires, se transforme en soirée «lançons notre ambitieux projet de fonder à quatre notre propre entreprise dans laquelle nous pourrons chacun mettre à profit nos talents individuels et nous recentrer sur notre désir de respecter nos valeurs et changer le monde». Naîtront alors (enfin !) les purées pour bébés protéinées à base de… larves de mouches !


Joan Yago García nous entraînera alors dans cette grande aventure d’entreprenariat, de start up ambitieux et d’étude de la nature humaine avec ces quatre personnages (un couple et deux amis) qui seront constamment confrontés à des remises en question et de mise en opposition de leurs valeurs et de leurs ambitions.


La mise en scène de Ricard Soler Mallol, qui proposait tout récemment Plácido-Mo, le spectacle déambulatoire à Espace Libre, est vive, dynamique, ancrée dans un réalisme remarquable tout en se permettant des ralentis cinématographiques qui servent aussi d’ellipses. Amusant et efficace.


La direction d’acteurs est tout aussi impressionnante. Bien que le quatuor d’acteurs n’en soit pas à son premier tour de piste ensemble, on sent bien ici la complicité avec laquelle Ricard Soler Mallol a eu la chance de travailler. Simon Labelle-Ouimet, qui remplace Simon Lacroix, le Simon de la production originale, est énergique et commande l’attention, menant plusieurs des scènes avec une passion dévorante. Sonia Cordeau est tellement dans son élément et donne l’impression que le rôle a été écrit pour elle… ce qui est souvent le cas avec cette comédienne au talent vertigineux. De ma place, j’ai eu de la difficulté à l’entendre pendant les premières minutes, quand elle jouait dos à la moitié de la salle (scène placée au milieu entre les deux sections de «gradins») mais sa justesse, son sens du timing et son plaisir à mordre dans ses répliques savoureuses la rachètent complètement. On se régale également des interprétations nuancées et charismatiques de Mikhaïl Ahooja (Mort d’un commis voyageur au Rideau Vert) et Raphaëlle Lalande qui complète ce quatuor d’une efficacité redoutable.



Fairfly ouvre de belle façon la première saison de Philippe Lambert à la barre de la direction artistique de La Manufacture / La Licorne. On a hâte à la suite !


Fairfly de Joan Yago García Idée originale: La Calòria Traduction: Elisabet Ràfols et Maryse Warda Mise en scène: Ricard Soler Mallol Avec Mikhaïl Ahooja, Sonia Cordeau, Simon Labelle-Ouimet et Raphaëlle Lalande Une production de La Manufacture Du 7 septembre au 9 octobre 2021 – mardi au jeudi 19h, vendredi 20h, samedi 16h + matinée mercredi 15 septembre à 13h30 (1h15 sans entracte) Théâtre La Licorne, 4559, avenue Papineau, Montréal Billetterie: 514-523-2246 – theatrelalicorne.com Photos : Suzane O’Neill

102 vues0 commentaire