top of page
  • Photo du rédacteurYanik Comeau

Théâtre: «Les Prémonitions de Mikaël Morneau» de Frances Poet: Post-pandémie

par Yanik Comeau (Comunik Média/ZoneCulture)

J’adore les 5 à 7 théâtre et chez nous, c’est à La Licorne qu’ils sont nés, d’abord avec LAB87, la petite compagnie fondée par les actuels directeurs de Duceppe Jean-Simon Traversy et David Laurin qui ont apporté le concept avec eux à la Place des Arts, et maintenant avec le Théâtre Bistouri dont je vois enfin un 5 à 7 à La Licorne après avoir beaucoup aimé le Mazal Tov de son directeur artistique Marc-André Thibault.


Avec Les Prémonitions de Mikaël Morneau, la compagnie – et Marc-André Thibault – renoue avec l’écriture de l’Écossaise Frances Poet qui nous avait donné Madra il y a quelques années, une pièce qui avait été créée dans son pays natal où le concept A Play, a Pie, and a Pint a vu le jour. Bistouri reprendra d’ailleurs Madra au Périscope à Québec et au Bic à Rimouski en novembre, comme quoi elle a le vent dans les voiles.


Alors à La Licorne, c’est dans la salle de répétition que l’on nous accueille pour les 5 à 7 théâtre. Celle-ci a été emménagée en café-théâtre qui rappelle la première Licorne, celle du boulevard Saint-Laurent dans les années 70-80, tout petit théâtre de poche avec des tables, des chaises, intime. La consommation et la petite collation sont compris dans le prix du billet et on a droit à une pièce de 50 à 60 minutes, intime aussi, dans un décor minimaliste mais quand même réaliste, bien pensé.


Avec Les Prémonitions de Mikaël Morneau, Frances Poet est on ne peut plus dans le here and now. Mikaël (brillant Olivier Barrette que j’avais découvert dans un des Nice Try à Usine C et qu’on ne voit pas assez sur nos scènes) n’est pas sorti de l’isolement après la pandémie et il découvre qu’il a des prémonitions, que ses rêves lui donnent l’impression (réelle ou imaginée) qu’il est un genre de devin, qu’il a pressenti des choses qu’il a gardées pour lui et qui auraient pu éviter des catastrophes, personnelles et à l’échelle mondiale! Sa meilleure amie Éliane débarque chez lui quand Mikaël prétexte avoir besoin d’un CD qu’il lui aurait prêté, mais celle-ci en a gros sur le cœur avant de réaliser que son ami est en détresse psychologique.


Ce qui pourrait sembler très noir et déprimant comme sujet est traité avec humour et tendresse par l’autrice et son traducteur qui trouve un excellent dosage entre le respect de l’œuvre originale et les transpositions locales et culturelles qui ajoutent une saveur encore plus drôle.



La comédienne, autrice et metteure en scène Clara Prévost qu’on a pu apprécier dans La Nuit des rois, Quatre filles et dont on a pu savourer l’écriture avec La Place rouge et Brillante dirige clairement ses comédiens dans la bienveillance et l’ouverture pour qu’ils puissent briller de tous leurs feux. Olivier Barrette et Rose-Anne Déry excellent dans les rôles principaux, ce duo d’amis crédible, touchant, attachant à qui on souhaite du bonheur et Victoria Diamond (Lignes de fuite, Baby-Sitter, Warda) vient puncher avec une efficacité redoutable dans le rôle d’une amie d’enfance d’Éliane devenue fonctionnaire superwoman de carrière.


Marc-André Thibault et son Théâtre Bistouri prouvent encore une fois qu’ils savent rassembler les meilleurs éléments pour créer de petits bijoux de «théâtre incisif». J’espère que j’aurai la chance de rattraper ce que j’ai manqué et que tout le monde courra à La Licorne pour prendre une bonne dose de bonheur avec Les Prémonitions de Mikaël Morneau, au Périscope et au Bic pour Madra, un peu partout au Québec et en Ontario pour Conservations avec mon pénis….



Les Prémonitions de Mikaël Morneau (The Prognostications of Mikey Noyce) de Frances Poet

Traduction: Marc-André Thibault

Mise en scène: Clara Prévost

Avec Olivier Barrette, Rose-Anne Déry et Victoria Diamond

Éclairages: Chantal Labonté

Musique: Étienne Thibeault

Décor et costumes: Maude Janvier

Une production du Théâtre Bistouri en codiffusion avec La Manufacture

Du 17 octobre au 3 novembre 2023 – du mardi au vendredi à 17h30 (60 minutes sans entracte)

Théâtre La Licorne, 4559, avenue Papineau, Montréal

Billetterie: 514-523-2246 – theatrelalicorne.com

Photos:

Comments


bottom of page