• Yanik Comeau

16 décembre

L'histoire théâtrale du Québec se dessine au quotidien dans les éphémérides de Théâtralités.


1930: Naissance de Jean Herbiet


Né à Namur en Belgique en 1930, Jean Herbiet s'installe à Ottawa après des études en administration à l'Institut Polytechnique de Bruxelles et des études en théâtre dans la capitale belge. Il enseigne la littérature française à l'Université d'Ottawa et anime la troupe de théâtre étudiante qui méritera le deuxième prix au Festival mondial du théâtre universitaire de Nancy en 1964. Il fonde le Département des beaux-arts à l'Université d'Ottawa (théâtre, musique, arts plastiques, cinéma et photographie), mais a à peine le temps de le diriger un an qu'on vient le chercher pour diriger le Théâtre français du Centre National des Arts, poste qu'il occupera pendant 10 ans. Metteur en scène particulièrement doué et instinctif, il a un faible pour Ionesco et connaît un succès international avec ses productions du Songe de Strindberg et de Woyzeck de Büchner avec les marionnettes de Felix Mirbt, spectacles qui lui mériteront une citation d'excellence de UNIMA-USA en 1978, comme nous le rappelle Dominique Lafon dans le Dictionnaire des artistes du théâtre québécois. Après avoir dirigé le Centre culturel canadien de Paris pendant quatre ans, il revient à Ottawa et reprend une multitude d'activités créatives et pédagogiques. On lui doit la pièce La Rose rôtie publiée chez Leméac en 1979 et un recueil de huit pièces historiques en un acte, Huit promenades sur les plaines d'Abraham, republiées en 1999 par les éditions Élaeis. Il meurt le 31 mars 2008 à Ottawa à l'âge de 77 ans. Son ex-femme, la comédienne, professeure et metteure en scène Hedwige Herbiet, bien connue du monde artistique en Outaouais elle aussi, est décédée quelques mois plus tard en novembre 2008.


1957: Naissance de Monique Spaziani

Photo: Julie Perreault


Montréalaise, la comédienne Monique Spaziani a fait ses études au Conservatoire d’art dramatique de Montréal d'où elle est sortie en 1979, Elle fait sa marque au cinéma (Les Beaux Souvenirs de Francis Mankiewicz qui deviendra son conjoint, Bonheur d'occasion, Le Matou, Les Portes tournantes, Rafales, L'Enfant d'eau, Les Pieds dans le vide, J'ai tué ma mère, Laurence Anyways, Henri Henri, Matthias et Maxime) autant qu'à la télé (Les Grands Procès, Avec un grand A, Ces Enfants d'ailleurs, Les Poupées russes, Apparences, Vertige, Au secours de Béatrice, Le Jeu, La Faille, District 31) qu'au théâtre où elle prête son talent à bon nombre de créations et de classiques, tant sur les plus petites scènes que sur les plus grandes. Elle est la première Rosalie dans C'était avant la guerre à L'Anse-à-Gilles de Marie Laberge à la petite Salle Fred-Barry du Théâtre Denise-Pelletier, rôle qu'elle reprendra sur l'immense scène du Port-Royal de la Place des Arts avec la Compagnie Jean Duceppe et en tournée. En tout début de carrière aussi, elle est des créations de Les Filles de l'amour divin de François Beaulieu et Les Mille et une Nuits de Jean-Pierre Ronfard au Nouveau Théâtre Expérimental tout en jouant Michael Frayn (En sourdines... les sardines!), Jeanne-Mance Delisle (Un reel ben beau ben triste), Jean Genet (Les Paravents), Claude Gauvreau (La Charge de l'Orignal épormyable), Molière (Les Fourberies de Scapin) et Edward Albee (Qui a peur de Virginia Woolf?). Se baladant toujours avec autant d'aisance entre créations et classiques dans les années 2000, on l'a vue dans Molière (Le Bourgeois Gentilhomme, Les Femmes savantes, Le Malade imaginaire), Marguerite Duras (Savannah Bay), Henrik Ibsen (Une Maison de poupée), David Greig (Yellow Moon - La ballade de Leila et Lee), Reynald Robinson (L'Hôtel des Horizons), Fanny Britt (Hôtel Pacifique), Euripide (Oreste) et Tchekhov (Trois Soeurs). Récemment, elle était des créations de Minuit Chrétien de Tilly et L'Oratorio de Noël de Michel Tremblay chez Duceppe, Mes enfants n'ont pas peur du noir de Jean-Denis Beaudoin lors de la reprise à la Salle Jean-Claude-Germain à Montréal, Soif matériaux de Marie-Claire Blais à Espace GO, Contre le temps de Geneviève Billette et Neuf [titre provisoire] de Mani Soleymanlou au Centre du Théâtre d'aujourd'hui dont la tournée a été interrompue par la pandémie de #COVID19. Bonne fête, Monique!


2009: Création de L’Espérance de vie des éoliennes de Sébastien Harrisson dans une mise en scène de Frédéric Blanchette par la Compagnie Jean Duceppe

Danielle Proulx, Luc Bourgeois, Dany Boudreault, Catherine-Anne Toupin et Mélodie Lapierre montent sur scène dans cette magnifique création du jeune auteur Sébastien Harrisson, troisième production de la saison toute québécoise de Duceppe en 2009-2010.



6 vues0 commentaire
  • Facebook Social Icon

© 2017 by Théâtralités.  Proudly created with Wix.com by TRIO