• Yanik Comeau

Théâtre/Variétés: «2021 revue et corrigée»: 16 ans et toutes ses dents!

par Yanik Comeau (ZoneCulture/Comunik Média)


Chaque année depuis 2005 (à l’exception de l’an dernier pour les raisons que l’on connaît), depuis que Denise Filiatrault a ramené les revues de fin d’année au Théâtre du Rideau Vert, on se présente au théâtre de la rue Saint-Denis chaque année avec l’espoir d’être diverti au moins à la hauteur de l’année précédente. Bien que les distributions, les metteurs en scène et les scripteurs aient changé – avec certains fidèles allant et revenant au fil des années – Revue et corrigée ne déçoit à peu près jamais, certaines moutures étant plus fortes que d’autres certes (et là-dessus, comme avec les Bye Bye, les opinions des uns valent bien les opinions des autres), mais son retour après une triste relâche pandémique a toutes les raisons du monde d’être salué avec bonheur.



Assumant la mise en scène pour une troisième année consécutive, Natalie Lecompte, qui était là comme interprète dès la première mouture en 2005, mène encore une fois ce feu roulant de parodies en chanson et en sketchs comiques parsemés d’imitations et de clins d’œil à l’actualité et à la culture populaire comme la plus habile des cheffes d’orchestre: sans que l’on voit le moindre effort ! Le rythme est effréné; on a pas le temps de s’ennuyer ou même de s’arrêter à réfléchir à savoir si un des numéros est mieux ou moins bien écrit et pensé que le précédent parce qu’on nous en met plein la vue. Et c’est là la seule prétention claire de Revue et corrigée : nous divertir en nous rappelant les événements de l’année qui se termine tout en faisant constamment des références à la culture populaire qui l'a marquée.



Les textes du sextet 2021 y sont pour beaucoup bien sûr parce que, tout en demeurant somme toute bon enfant (je vous avoue que ça fait du bien après une autre année à entendre tout le monde chialer sur tout sur les réseaux sociaux !), ils savent faire rire en écorchant juste ce qu’il faut. Cette année, en fait, ils ont écorché davantage les événements et les situations que les acteurs de l’actualité. Avec de courts sketchs filmés à l’avance encore cette année, on a droit à d’habiles transitions qui donnent quelques secondes de plus aux comédiens en coulisses pour se transformer. Plusieurs de ces sketchs deviennent des gags récurrents que l’on attend avec bonheur.



Cette année encore, Marc Saint-Martin, formidable comédien et parodiste, un des vétérans de la bande (celui qui détient le plus de participations, d’ailleurs, en seize ans), reprend plusieurs personnages que l’on s’attend à voir : Michel Bergeron, Julie Snyder, Régis Labeaume (dernière année ?) et plusieurs autres. Il danse, il chante, il joue, comme tous ses partenaires évidemment. Après avoir sauté une année en 2019, Benoit Paquette, formidable imitateur, est de retour avec ses performances mémorables tant chantées que jouées, de Dan Bigras à Charles Tisseyre en passant par Nicola Ciccone et Guillaume Lemay-Thivierge. Un vrai régal ! Véronique Claveau et Joëlle Lanctôt sont tout aussi épatantes, tant dans leur jeu que dans leur chant, impressionnantes imitatrices et chanteuses. Leur numéro Aline/Céline était inévitable et non seulement bien pensé mais livré avec passion. Le petit nouveau de cet année, Tommy Joubert, complète la distribution à merveille, profitant tout autant de son physique imposant et de sa voix impressionnante que de sa facilité à se glisser dans la peau de personnages féminins. Entre Obélix et Rita Baga, il n’y a qu’un pas pour ce comédien de grand talent.



En 2019, Revue et corrigée avait profité d’une cure de rajeunissement technologique qu’on a encore exploitée avec bonheur cette année. Éclairages efficaces, écrans, projections, tout est là pour appuyer des textes, des interprètes et une mise en scène de grande qualité. 2021 Revue et corrigée fait du bien, détend, nous fait oublier tout en nous rappelant. Un «variétés» qu’il fait bon savourer chaque année comme le champagne ou le petnat avec le lineup de 31 à Radio-Canada… moins les bêtises sur les réseaux sociaux le lendemain matin. Et bonne nouvelle ! Y a des supplémentaires. Courez-y !



2021 revue et corrigée Textes: Caroline Allard, Nicolas Forget, Simon Laroche, Luc Michaud, Dominic Quarré et Annie-Claude St-Pierre Script-édition: Luc Michaud Mise en scène: Natalie Lecompte Avec Véronique Claveau, Tommy Joubert, Joëlle Lanctôt, Benoît Paquette et Marc St-Martin Une production du Théâtre du Rideau Vert Du 23 novembre au 23 décembre 2021 (1h30 sans entracte) ***Supplémentaires: Dimanche 26 décembre 16h00 Lundi 27 décembre 19h30 Mardi 28 décembre 16h et 19h30 Mercredi 29 décembre 16h et 19h30 Jeudi 30 décembre 16h et 19h30 Vendredi 31 décembre 16h Théâtre du Rideau Vert, 4664, rue Saint-Denis, Montréal Réservations : 514-844-1793 Photos: François Laplante Delagrave

19 vues0 commentaire