top of page
  • Photo du rédacteurYanik Comeau

Théâtre musical: «Vacarmes, le concert théâtral»: Où est-ce qu’elle est ma gang?

par Yanik Comeau (Comunik Média/ZoneCulture)

Le théâtre musical connaît une croissance constante depuis quelques années au Québec et prend de multiples formes ce dont on ne peut que se réjouir. Avec Vacarmes, le concert théâtral, première production de Squelettes, Arts vivants, on plonge avec bonheur dans l’adolescence d’aujourd’hui tout en constatant que plus ça change plus c’est pareil. C’est que les questionnements qui trituraient les adolescents du début des années 80 dans Où est-ce qu’elle est ma gang ? de Louis-Dominique Lavigne, ceux des années 90 dans Jusqu’aux os ! d’Alain Fournier ou ceux du début des années 2000 dans Au moment de sa disparition de Jean-Frédéric Messier n'ont pas tant changer sur le fond. À l’adolescence, on se cherche, on se questionne et on trouve parfois des fragments de réponses dans les arts, dans la musique comme dans Vacarmes, le concert théâtral, un délicieux spectacle écrit avec l’oreille collée sur l’ado d’aujourd’hui parce qu’on a justement demandé la collaboration de quatre jeunes de 13 à 16 ans et qu’on a consulté des groupes d’art dramatique d’écoles secondaires en plus !



Vacarmes, le concert théâtral, c’est le Où est-ce qu’elle est ma gang ? des années 2020. On y rencontre sept ados et une enseignante pour qui le local de musique de l’école est un refuge, un réseau social en vrai, un lieu d’expression, de défoulement, de contacts humains. L’endroit où on tombe amoureux (parfois pas mal vite !), où on se fait briser le cœur (tout aussi vite), où on est le/la plus populaire de l’école ou le/la rejet. L’endroit où les monologues intérieurs s’expriment en chanson – efficacement, malgré des problèmes de son qui, parfois, nous font perdre des paroles importantes.



Quand on assiste à Vacarmes, le concert théâtral, on n’est pas en terrain inconnu. Non seulement se reconnaît-on tant dans la forme que le fond, peu importe notre génération – même si, clairement, le vocabulaire peut avoir changé –, on se prend à s’attacher aux personnages typés mais riches écrits par une joyeuse bande d’auteurs sensibles et à l’écoute (qui ont atteint un niveau de cohérence remarquable - un bravo tout spécial à Marianne Dansereau et Caroline Bélisle au conseil dramaturgique?) et joués par une tout aussi joyeuse bande d’interprètes crédibles, drôles et touchants. Bien que le spectacle soit rythmé à souhait sans pour autant négliger les moments intimes qui exigent un ralentissement qui n’alourdit pas, on se régale tout particulièrement de l’échange entre les deux bros, les deux amis, Simon (Étienne Laforge) et Zeliyh (Nicolas Dupuis), qui montre que, malgré toutes les évolutions, les garçons ont toujours autant de difficulté à se parler, à communiquer leurs émotions !



Vacarmes, le concert théâtral est un spectacle réjouissant, lumineux, amusant qui peut s’avérer une excellente initiation au théâtre pour des jeunes qui n’y auraient toujours pas été exposés. Ils sauront s’y reconnaître – ou reconnaître leurs voisins – tout en se questionnant sans doute sur leur propre existence à la sortie.



Vacarmes, le concert théâtral Texte et musique: Denzel (Irdens Exantus), Annie Préfontaine, Cathy Fried, Aurélie Fortin, Jean L’Océan, David Noël en collaboration avec Marianne Beaudet (16 ans – Montréal), Maya Fiset (14 ans – Québec), Maëva Gagné (13 ans – St-Joachim-de-Shefford), Sam Gaudet (13 ans – Montréal) et trois groupes d’art dramatique Direction musicale et orchestration: Cathy Fried Mise en scène: Héloïse Desrochers Direction artistique: Annie Préfontaine Assistance à la mise en scène et régie: Isabelle Paquette Interprétation et collaboration à l’orchestration: Delphine Bertrand, Nicolas Dupuis, Geneviève Goupil, Maya Hegetschweiler, Étienne Laforge, Olivier Magnan-Bossé, Émilie Versailles et Aline Winant Lumières: Nat Descôteaux Décor, costumes et accessoires: Jeanne Dupré Consultation en musicothérapie: Rachel Norris Sonorisation: Chloé Rivest Conseil dramaturgique: Marianne Dansereau et Caroline Bélisle Conseil à la direction musicale: Zoé Dupont-Foisy Soutien au volet collaboratif: Cindy Gagné et Véronique Girard Mentorat: Francine Lalonde D’Entremont et Anne-Laure Mathieu Une production Squelettes, Arts vivants Du 28 novembre au 16 décembre 2023 (1h15 sans entracte) Salle Fred-Barry (Théâtre Denise-Pelletier), 4353, rue Sainte-Catherine, Montréal Réservations : 514-253-8974 Photos: Cindy Gagné

Comments


bottom of page