top of page
  • Photo du rédacteur

Théâtre: «Chokola» de Phara Thibault: Maman?

Dernière mise à jour : 5 avr. 2023

par Yanik Comeau (Comunik Média/ZoneCulture)

La formation de Phara Thibault en interprétation au Cégep de Saint-Hyacinthe a été perturbée par la pandémie, elle qui a terminé avec la cohorte de 2021. Quand tout s’est arrêté en 2020, elle a senti l’appel de la plume et, portée par un cri intérieur, elle a pondu Chokola, un monologue autobiographique, une première pièce qui lui a mérité le Prix de L’Égrégore en 2021. Cette pièce intime, introspective, trouve sa place sur la scène de La Petite Licorne ces jours-ci.



Originaire d’Haïti mais ayant grandi dans un petit village de la Beauce après avoir été adoptée par des parents d’ici, la petite Phara aura vécu toute sa vie comme une étrangère, malgré tout l’amour qu’on a voulu lui montrer à la maison. C’est cette matière première riche dans laquelle la jeune comédienne pige pour sa première œuvre dramatique. Le texte est à la fois drôle et touchant et on lui pardonne ses maladresses, raccourcis et passages plus sirupeux parce qu’il est profondément ancré dans une vérité et une honnêteté qui ne fait pas de doute.



La metteure en scène et comédienne Marie-Ève Milot, qui n’en est pas à ses premières mises en scène dans des salles intimes (Chienne(s), Guérilla de l‘ordinaire avec son Théâtre de l’Affamée à la Salle Jean-Claude-Germain, Sissi à La Petite Licorne…), porte le texte à la scène, donnant à l’autrice et à sa complice scénique Lise Martin tout l’espace qu’il faut pour créer. Comme c’était le cas pour Mama chez Duceppe, une pièce à grand plateau, Marie-Ève Milot fait preuve aussi d’un grand talent à diriger des actrices.



Le jeu de Phara Thibault est la grande force de ce spectacle. Son sens du timing comique, sa générosité dans les moments plus touchants, son sens de la nuance – parfois juste avec un sourire – sont désarmants. Lise Martin est d’une grande écoute et joue subtilement son rôle de faire-valoir, de punching bag dans le rôle de la psychologue, de l’image maternelle. Elle laisse toute la place à Phara et ça se reflète même dans la mise en scène puisque Marie-Ève Milot a choisi de la faire monter sur scène à partir de la salle et repartir s’asseoir dans le public, vers la fin, quand Phara arrive au bout de sa quête.



Tant de beaux spectacles qui partent de l’individuel, du personnel pour atteindre l’universel me viennent à l’esprit. Mani Soleymanlou avec son Un, Simon Boulerice avec son Simon a toujours aimé la danse, Manon Lussier avec Un Suaire en saran wrap… Phara Thibault a mis son âme et son cœur sur papier avec ce premier texte. On avait déjà eu la chance d’applaudir son talent comme comédienne (Si jamais vous nous écoutez, Vous êtes animal), maintenant elle combine ses deux talents et on a déjà hâte de voir où elle nous amènera avec son prochain texte.



Chokola de Phara Thibault

Mise en scène: Marie-Ève Milot

Assistance à la mise en scène: Erika Maheu-Chapman

Avec Phara Thibault et Lise Martin

Conceptrice de décor: Geneviève Lizotte

Conceptrice costumes: Cynthia St-Gelais

Concepteur d’éclairages: Paul Chambers

Conceptrice musicale: Mykalle Bielinski

Conceptrice au mouvement: Alexandra «Spicey» Landé

Conceptrice vidéo: Miryam Charles

Une production de La Manufacture

Du 6 mars au 15 avril 2023 – lundi au jeudi 19h, vendredi 20h + matinée mercredi 15 mars à 13h30 (1h20 sans entracte)

Tête à tête: jeudi 16 mars 2023

Théâtre La Licorne (Petite Licorne), 4559, avenue Papineau, Montréal

Billetterie: 514-523-2246 – theatrelalicorne.com

Photos: Suzane O’Neill

Comments


bottom of page