• Yanik Comeau

«Nos ghettos» de J-F Nadeau: Voyage initiatique dans le chaos urbain

Mis à jour : 7 juil. 2019

par Yanik Comeau (ZoneCulture/Comunik Média)


Quatre ans après leur premier spectacle tandem Tungstène de bile, les complices Jean-François Nadeau et Stéphan Boucher proposent un éclectique et finement écrit déambulatoire (sur place!) qui ressemble à une traversée de la ville mais qui, en réalité, se limite à quelques coins de rues! Nos ghettos, les nôtres, ceux des interprètes, ceux – universels – de toute la race humaine, sont à la fois culturels et sociaux, locaux et nationaux, politiques et personnels, raciaux et familiaux. Pendant une centaine de minutes, on suivra un jeune papa qui fuit le chaos du cocon familial pour se plonger dans un chaos encore plus grand, celui qu’il rencontre, au retour de la clinique, à la recherche de trois ingrédients qui composeront le comfort food qu’il partagera avec sa conjointe, la mère de ses deux filles, celles qui ne peuvent pas le laisser faire son numéro 2 en paix.



J-F Nadeau livre avec la précision d’un scalpel la partition à la fois humoristique et poétique qu’il a écrite. Comme son partenaire musicien et acteur, il joue plus d’une dizaine de personnages avec une habileté remarquable et transporte le spectateur dans un univers à la fois familier et grossièrement gonflé. Au milieu de tout ça, une poupée laide et troublante qui n’a pas la langue dans sa poche et qui ne se gêne pas pour confronter.



Nos ghettos et la balade presque hallucinogène à laquelle nous convie le protagoniste est en quelques sortes une excuse pour dénoncer habilement la fausse ouverture vers l’autre, le political correctness derrière le vivre-ensemble qui sévit publiquement mais qui est si contesté dans l’anonymat (vraiment ?) des réseaux sociaux.

Mariant adroitement l’excellent monologue qui ressemble presque à du spoken word par moments et un environnement sonore et musical créé et interprété en direct par Olivier Landry-Gagnon et Stéfan Boucher, Nos ghettos entraîne le spectateur dans un univers singulier, mais aussi réconfortant qu’une soupe aux pois en boîte avec un grilled cheese au fromage jaune. Non seulement sommes-nous divertis et amusés, mais on ressort de cette expérience remplis de mots, de phrases, de réflexions qui nous suivent ensuite, qui nous font poursuivre la nôtre.


Encore une fois, avec sa Salle Jean-Claude-Germain, le Centre du Théâtre d’aujourd’hui permet la diffusion d’une œuvre dramatique nouvelle, d’un spectacle théâtral multidisciplinaire qui rejoint son public multigénérationnel, qui frappe dans le mille. Nos Ghettos de J-F Nadeau Mise en scène : J-F Nadeau et Stéfan Boucher Avec J-F Nadeau, Stéfan Boucher, Olivier Landry-Gagnon Manipulation marionnette: Stéfan Boucher Musique flone: Stéfan Boucher, Olivier Landry-Gagnon Assistance à la mise en scène et régie: Amélie-Claude Riopel Scénographie: Jonas Veroff Bouchard Éclairages: Mathieu Roy Costumes et accessoires: Elen Ewing Vidéo: Geneviève Albert, Steve Montpetit Œil extérieur: Madeleine Péloquin Une création de La Tourbière en coproduction avec le FTA – Festival Trans-Amérique

13 novembre au 1er décembre 2018 (1h40 sans entracte) Théâtre d’aujourd’hui – salle Jean-Claude-Germain, 3900, rue Saint-Denis, Montréal

Renseignements : 514-282-3900 Pour en savoir plus : www.theatredaujourdhui.qc.ca

Photos : Patrice Lamoureux

  • Facebook Social Icon

© 2017 by Théâtralités.  Proudly created with Wix.com by TRIO